Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPlastique Noir › Dead pop

Plastique Noir › Dead pop

cd • 14 titres

  • 1Inconstancy
  • 2Imaginary walls
  • 3Phantom in my stereo (transcommunication)
  • 4IML
  • 5Creep Show
  • 6Kildergarten
  • 7Those who walk by the night
  • 8Desire or disease
  • 9Shadowrun
  • 10Nihil
  • 11Empty streets
  • 12Silent shout
  • 13Morphine days
  • 14Those who walk by the night (addict remix)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

746 Studio, Fortaleza, Brésil mai 2007-mars 2008

line up

Airton S. (chant, batterie), Max Bernardo (claviers), Márcio Mäzela (guitare), Danyel A. (basse, samples)

remarques

www.plastiquenoir.net

chronique

Curieusement dès la première écoute de 'Dead pop', j'ai songé à un autre groupe, les Portuguais de Phantom Vision et le plus dramatique pour moi qui les ai suivis depuis leurs débuts, c'est que Plastique Noir réalise en un disque ce qu'ils n'ont pas atteint en quatre. Les Brésiliens pratiquent un excellent gothic rock moderne mâtiné d'influences post punk; bien qu'utilisant visiblement une vraie batterie, ils la font sonner de manière assez binaire et synthétique, mettant particulièrement en valeur les riffs de guitare (mmm...'Creep Show', 'Inconsistancy', 'Kildergarten'...). Simples mais efficaces mélodiquement, ils sont complétés par un jeu de basse bien plombé pour des climats nocturnes à souhait, le reste du boulot étant assuré par les claviers. A priori, la définition parait rapidement expédiée...En réalité, il y a un je ne sais quoi de plus dans la musique de Plastique Noir; certes, elle est sombre mais elle n'est pas exempte d'une forme d'humour noire un peu batcave; d'un autre côté, les textes proposent aussi une approche sérieuse des choses et pas simplement de la pure déconnade à zombies. Les Brésiliens mélangent tout ça de manière très fluide, quant aux sons des guitares, ils sont facilement identifiables sans dégager le sentiment que le combo à chercher à copier ses influences. Autre point fort selon moi: la voix. Sombre sans être gutturale, elle colle à merveille aux constructions des mélodies, un peu comme celle du chanteur de Phantom Vision mais sans les éternels effets d'écho, ce qui la rend nettement plus passionnée et charismatique. Franchement, 'Dead pop' regorge de bons morceaux et plusieurs d'entre eux sont de sérieux candidats pour shaker son black booty sur les dancefloors goths. Peu d'échos de la scène brésilienne nous parviennent, ce qui est dommage vu la qualité de formations comme Plastique Noir.

note       Publiée le mardi 8 septembre 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Dead pop".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dead pop".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dead pop".

Richard › samedi 20 juin 2015 - 18:06  message privé !

Parfaite synthèse de trente ans de musiques sombres. Un peu de Clan of Xymox, un zest d'Interpol mélangé à la folie des Virgin Prunes, on secoue le tout et on obtient un album pas réellement novateur mais fluide et sans temps mort.

Note donnée au disque :       
empreznor › lundi 14 septembre 2009 - 00:00  message privé !

C'est vrai. Rien de revolutionnaire (les influences sisters, new order et interpol sentent un peu fort). Mais il y a le petit coté batcave en plus.

Daarxide › dimanche 13 septembre 2009 - 22:55  message privé !

je viens de les découvrir et je suis d'accord, on devrait en parler davantage, ils sont vraiment bons. Creep Show est mon morceau préféré.