Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHam › Buffalo virgin

Ham › Buffalo virgin

cd • 10 titres

  • 1Slave
  • 2Youth
  • 3Voulez-vous
  • 4Linda Blair
  • 5Svin
  • 6Whole lotta love
  • 7Misery
  • 8Egg ya hummie
  • 9Forbidden lovers
  • 10Death

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Hot Ice Studios, Hafnar Jordur, Islande

line up

Óttarr Proppé (chant), Sigurjón Kjartansson (chant, guitare), S.Björn Blöndal (basse, guitare), Hallur Ingolfsson (batterie), Aevar Isbero (batterie sur les titres 4 et 9)

remarques

chronique

Je m'éloigne des terres post-punk pour vous présenter une formation un peu à part dans le paysage sombre islandais. Il s'agit de Ham, présenté tantôt comme un groupe de rock, tantôt metal. Si je devais résumer je parlerais de version gothique de Rammstein mais ce serait tout de même restreindre sa portée musicale car il y a définitivement quelque chose de spécial chez ces musiciens. Visiblement, leur premier album, 'Hold', controversé, ne reçut aucun soutien radio. C'est grâce à quelques premières parties pour les Sugarcubes en 1988 que Ham commence à attirer l'attention (Björk deviendra l'une de leurs grandes fans). Ils sortiront leur second album, 'Buffalo Virgin', l'année d'après sur One Little Indian et c'est de lui dont je vais parler. Oui, alors, Ham, groupe metal ? Avec Laibach et les Swans comme influences (sans oublier le schnaps islandais, le Brennivin) ? D'ailleurs pas réellement de soli de guitare ici, ni de rythmes correspondants; les beats sont trop lents pour être du black, du death ou même du heavy, trop rapides pour être du doom. Alors oui, certes les vocaux gutturaux de Óttar Proppé peuvent évoquer certaines formations black (je songe plutôt aux Swans des débuts ou au projet dark electro Tilt !, d'autant que nous sommes en 1989); ils sont complétés par ceux de Sigurjón Kjartansson plus graves, voir hantés ('Linda Blair'). Vous l'aurez compris, l'ambiance dégagée par ce disque est particulière...Une sorte de gothic rock lourd et puissant avec ce chant étrange, un brin sinistre, sorti d'outre-tombe. Certains titres sont à vous flanquer la chair de poule ('Whole lotta love', 'Egg ya hummie'); nul besoin d'agressivité, la musique de Ham s'avance comme un voile d'obscurité malsaine...Tiens, j'oubliais de vous dire, le groupe nous propose une reprise méconnaissable et démentielle du 'Voulez vous' de ABBA. Et la fin de l'histoire ? Après leur séparation en 1994, leur statut culte se confirmera et ils finiront par être reconnus comme une part importante de l'histoire du rock islandais. Et une petite dernière que je viens d'apprendre: le chanteur Óttar accompagné du batteur et du bassiste s'en iront former le combo punk Rass chroniqué en ses pages...4,5/6

note       Publiée le lundi 24 août 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Buffalo virgin".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Buffalo virgin".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Buffalo virgin".

ericbaisons › samedi 20 février 2010 - 12:51  message privé !

oui, c'est bonnard

Note donnée au disque :       
empreznor › jeudi 3 septembre 2009 - 22:18  message privé !

haha c'est excellent le "voulez vous" bien caverneux mais tres reconnaissable. La coincidence, c'est que dans le cripple bastards que j'ecoutais il y a peu il y a aussi un "we can work it out" de vous savez qui qui est jouissif. Comme quoi le punk c'est pas une question de mélodie, mais de son et de tempo.

born to gulo › mardi 25 août 2009 - 07:15  message privé !

chopé à moins de 2 dollars sur amazon

Note donnée au disque :       
mangetout › lundi 24 août 2009 - 22:14  message privé !

Tiens ça me fait penser qu'ERASURE avait repris "Voulez-vous" aussi, mais avec une plume dans le cul et un boa autour du cou, la classe internationale quoi !

born to gulo › lundi 24 août 2009 - 22:04  message privé !

Tilt!, c'était cool, un de ces trucs hors normes que j'ai revendus je sais même pas pourquoi, comme les Berrtas, CAI 777 ...

Note donnée au disque :