Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBlack President › Black President

Black President › Black President

cd • 13 titres

  • 1Last fucking hope
  • 2So negative
  • 3Not enough
  • 4Suspects
  • 5Neon
  • 6Who do you trust ?
  • 7Watch you drink
  • 8Vacate the Vatican
  • 9Hallelujah
  • 10Not amused
  • 11Ask your daddy
  • 12Elected
  • 13Iron fist

line up

Roy Mayorga (batterie), Christian Martucci (chant, guitare), Charles Paulson (guitare), Jason Christopher (basse)

remarques

Le cd inclut une piste multimédia avec le clip de 'Suspects'

chronique

Styles
punk

A priori, on aurait pu dire de ce groupe fondé en 2004 qu'il avait du nez mais le 'Black President', comme ils l'expliquent eux-mêmes, n'avait rien du candidat Obama; ils songeaient plutôt à Shaft ou Chuck D. Quoiqu'il en soit, ce combo ne surgit pas du néant puisqu'il compte en ses membres Roy Mayorga (ex-batteur de Soulfly), Charlie Paulson (ex-Goldfinger) et Christian Martucci (qui avait joué avec Dee Dee Ramone). L'idée pour Paulson était de créer une musique violente qui serait également inspirée par la soul des 60's. Pour être honnête, cette influence n'est pas la plus évidente à la première écoute, Black President jouant plutôt un punk rock du genre qui secoue où l'on décèle également le spectre de Motörhead. C'est à s'y pencher de plus près qu'on décèle dans l'intro de 'Not enough' ou dans les harmonies de 'Vacate the Vatican' des restes de blues. De toute façon, si les musiciens l'affirment, nulle raison d'en douter. Une chose est certaine, c'est probablement de là que découle l'efficacité mélodique des compositions. Ce disque contient en effet de belles parties de guitare ('Not enough', 'Vacate the Vatican', 'Not amused' ou encore 'Iron fist') très habilement soutenues par la rythmique, sans que la violence punk ne s'en trouve amoindrie pour autant. Mon seul problème vient de la voix de Christian Martucci, sorte de version punk de Lemmy (hé oui, Motörhead encore) qui sans être désagréable, ne rend pas pleinement justice à ces fameuses mélodies dont le groupe a souhaité faire sa marque de fabrique. N'en déduisez pas pour autant que les morceaux s'en trouvent gâchés, ils tiennent bien la route et les musiciens maîtrisent leur détonant mélange de punk rock, d'échos psychobilly et de miettes heavy. On sent la volonté de ne pas se limiter aux clichés du genre, de les faire évoluer, sans en trahir l'essence. Le pari est gagné.

note       Publiée le jeudi 20 août 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Black President".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Black President".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Black President".

Mountain of Judgement › vendredi 21 août 2009 - 12:16  message privé !

Un ex-Goldfinger... bof... pas très tentant...

born to gulo › vendredi 21 août 2009 - 11:51  message privé !

twilight, démasqué ! espèce de skater !

kama › vendredi 21 août 2009 - 11:43  message privé !

Oui, et les kidz le connaissent surtout pour soulfly. (ok, c'est dit dans la 1ere ligne, ca m'apprendra a pas lire).

born to gulo › vendredi 21 août 2009 - 11:08  message privé !

roy mayorga joue avec amebix aujourd'hui, non ? et il a joué avec Nausea, non ? (oui, je lis Noise)

livingrope › vendredi 21 août 2009 - 11:06  message privé !

Je pense pas mal à Anthrax période John Bush en les écoutant aussi. Merci pour la découverte Twilight ;)