Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Divers › An Anthology of Noise & Electronic Music : fourth A-Chronology 1937-2005

Compilations - Divers › An Anthology of Noise & Electronic Music : fourth A-Chronology 1937-2005

  • 2006 - Sub rosa, SR 250 (2 cd digipack)

cd | 12 titres

  • 1 Halim El-Dabh Wire Recorder Piece [2:01]
  • 2 György Ligeti - Pièce Électronique #3 [2:15]
  • 3 Jean-Claude Risset - Mutations [10:32]
  • 4 Beatriz Ferreyra - Demeures Aquatiques [7:20]
  • 5 Maja Ratkje - Vox [13:23]
  • 6 Laurie Spiegel - Sediment [9:16]
  • 7 Steve Reich - Pendulum Music [7:27]
  • 8 Stephen Vitiello - Marfa Mix [4:15]
  • 9 eRikm - Ressac [4:41]
  • 10 Wang Changcun - Sea-Food [4:49]
  • 11 Chlorgeschlecht - Unyoga [2:40]
  • 12 Gottfried Michael Koenig - Funktion Grau [10:15]

cd | 12 titres

  • 1 Milan Knizak - Broken Music Composition [3:28]
  • 2 Les Rallizes Denudes - Fucked Up And Naked [8:33]
  • 3 Vibracathedral Orchestra - Weaving The Magic [4:45]
  • 4 Andy Hawkins - River Blindness [10:11]
  • 5 Alvin Lucier - Still And Moving Lines Of Silence In Families Of Hyperbolas: Voice [11:39]
  • 6 Loop Orchestra, The - Circa 1901 [8:00]
  • 7 John Watermann - Still Warm [3:00]
  • 8 François Bayle + Robert Wyatt + Kevin Ayers - It [3:40]
  • 9 William S. Burroughs - Present Time Excersises [2:23]
  • 10 James Whitehead - Air Attack Over Kabul Airfield [4:14]
  • 11 Jean-Marc Vivenza - Simultanéité Aérienne [8:52]
  • 12 Olivier Messiaen - Oraison [7:42]

chronique

Poursuivons si vous le voulez bien nos aventures dans l'uchronie musicale joliment proposée par Sub Rosa en contrepied de toute historicité relative aux musiques électroniques. Le réseau étant une image bien plus réaliste qu'une vague ou qu'un courant pour définir le monde d'aujourd'hui, il n'est pas étonnant qu'une telle série ait vu le jour, faisant des ponts entre un son et un autre sans s'interroger la moindre seconde sur un quelconque cheminement unilatéral de l'un vers l'autre. Adoncque, seul compte la musique ! Un bien grand mot d'ailleurs tant il est ici question d'expériences, après un troisième volet très (trop) porté sur la musique concrète. Ca commence avec une manipulation de bande à l'ancienne par Halim El-Dabh, ainsi qu'avec une suite d'expériences stéréophoniques purement électroniques dont le spectrographe révèle parfois un tracé digne d'un niveau du jeu Lemmings (Le morceau de Ligeti - on a les comparaisons qu'on mérite) et dont l'ambiance rappelle certains films de science-fiction des années 50 ( cf. la pièce presque liquide de Jean-Claude Risset, auteur aussi du très beau 'Sud/Dialogues/Inharmoniques/Mutations'). Les expériences se radicalisent ('Les Demeures Aquatiques' de Beatriz Ferreyra souffrant de l'aridité propre au style, quant à Steve Reich dans un trip jusqu'au-boutiste ne jouant que sur un seul son étouffé se transformant malgré lui en drone...) tout en laissant les anciennes idées perdurer (Stephen Vitiello avec ses manipulations de sons de trains et de ville, un classique du Höhrspiel tout comme les expériences sur du bruit blanc traité comme un ressac par eRikm). Chorgeschlecht, jouant toujours sur une tension extrême entre silence et explosion, continue à nous stresser sur une paire de minutes. Trois pièces dont la composition progressive semble plus accessible ont retenu mon attention : celle du chinois Wang Changcun avec ses bruits d'eau et ses étranges cliquetis d'où surgit sans prévenir un orgue électronique (ceux qui connaissent El Sueño de Hyparco apprécieront la comparaison), la lourde piste sédimentaire de Laurie Spiegel en notes étirées les unes sur les autres pour une ambiance glauque et moite, et surtout le gros pavé de Maja Ratke, véritable épopée acousmatique dans laquelle on se dirige à vue au milieu de sons allant du vaguement reconnaissable (drone de violon, voix déformées) à l'évocation abstraite (vent, crépitements). Les choses se compliquent au fur et à mesure et l'univers sonore se construit et se démolit de plus en plus vite, nous entrainant dans un effondrement spatio-bruitiste digne de la quatrième dimension. Passons au chaotique CD2 qui s'ouvre une ouverture digne de Boyd Rice (un disque de classique malmené) avant de laisser place aux Rallizes Denudes pour huit minutes de noise-rock ultra bruyant puis cinq de cordes distordues (Vibracathedral Orchestra). Deux pièces maîtresses attendent alors l'auditeur averti : la splendide pièce d'Andy Hawkins ici avec Bill Laswell, sorte de Earth entrecoupé de congas sur les parties calmes (quel son !) et la démonstration de force d'Alvin Lucier, éternellement fasciné par la diffusion du son dans l'espace. Toujours efficace dans ses expériences, il génère ici un signal pur qui se déforme au contact des notes monotones qu'une chanteuse place ici et là, prouvant si besoin était qu'un son pousse l'autre et que la beauté peut parfois surgir de l'indicible. S'ensuit un douloureux collage bien mal venu (The Loop Orchestra) ainsi que trois expériences (dont une par William Burroughs) variant les nuances entre enregistrements de radios et montages sonores poétiques qui auraient tout à fait leur place dans les compilations 'Erratum'. Les trois pièces qui clôturent ce quatrième volume relèvent le niveau grâce à un titre de James Whitehead à l'ambiance plus que pesante, digne de Gruntsplatter ou S*Core, l''Oraison' de Messiaen proche d'une version électronique d'un Aranos lorsqu'il ne fait pas du drone et surtout l'apocalyptique et ultra lourde 'Simultanéité Aérienne' de l'inénarrable Vivenza (ceux qui se sont intéressés au bonhomme savent pourquoi) rappellant les dérives death-industrial de certains groupes quand ceux-ci échappent à leurs propres clichés. Un quatrième volet bien plus riche que son prédecesseur donc, et toujours fortement conseillé pour quiconque n'ayant pas peur de boire la tasse durant plus de deux heures.

note       Publiée le jeudi 20 août 2009

partagez 'An Anthology of Noise & Electronic Music : fourth A-Chronology 1937-2005' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "An Anthology of Noise & Electronic Music : fourth A-Chronology 1937-2005"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "An Anthology of Noise & Electronic Music : fourth A-Chronology 1937-2005".

ajoutez une note sur : "An Anthology of Noise & Electronic Music : fourth A-Chronology 1937-2005"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "An Anthology of Noise & Electronic Music : fourth A-Chronology 1937-2005".

ajoutez un commentaire sur : "An Anthology of Noise & Electronic Music : fourth A-Chronology 1937-2005"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "An Anthology of Noise & Electronic Music : fourth A-Chronology 1937-2005".

Klarinetthor › lundi 17 juin 2013 - 17:56  message privé !

le septième et dernier volet vient de sortir; en 3cd et gros livret inclus.