Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDinosaur Jr. › Dinosaur

Dinosaur Jr. › Dinosaur

11 titres - 40 :41 min

  • 1/. Forget the Swan
  • 2/. Cats in a Bowl
  • 3/. The Leper
  • 4/. Does It Float
  • 5/. Pointless
  • 6/. Repulsion
  • 7/. Gargoyle
  • 8/. Severed Lips
  • 9/. Mountain Man
  • 10/. Quest
  • 11/. Bulbs of Passion

enregistrement

Enregistré chez Chris Dixon – Ingés-son : Chris & Glen – Produit par Dinosaur

line up

Lou Barlow (voix, basse, casio), J Mascis (voix, guitares, cymbale tom tom, big muff), Murph (batterie, voix, casio)

remarques

Artwork par Maura Jasper - certaines rééditions récentes contiennent les versions live des titres Does it float, Minor Threat, et Gargoyle, portant le tout à 14 titres.

chronique

Styles
rock
indie rock
Styles personnels
pré-grunge

Le premier album de Dinosaur Jr... Un disque pas tout a fait abouti, quoi qu’on en dise, et quel que soit le niveau technique de Jay Mascis (déjà excellent pour un groupe issu de la scène hardcore, surtout pour un mec qui n’était jusque ici que… batteur) sur cette œuvre de jeunesse. Pour résumer rapidement, on tient ici quarante minutes de Neil Young neurasthénique et vaguement enveloppé de saturation paresseuse. A faire passer les moments les plus défoncés du Brian Jonestown Massacre pour le grand orchestre du Splendid. Pas que les tempos soient lents, mais il se dégage une incroyable impression de mollesse de cet enregistrement. Pourtant, c’est agressif, la batterie ne décélère pas (on est en pleine période Hüsker Dü et ça se sent), les solos pyrotechniques fusent dans tous les sens... Rien n’y fait. Une véritable performance d’apathie ! Même quand Mascis chante à propos de "chats dans un bol", ça ne semble pas vouloir s’agiter… Parfois, il s’égosille dans son micro. C’est à peine si on l’entend. La sauce ne prend vraiment que sur le formidable Repulsion, aux paroles en accord avec la musique. Les titres, eux, sont pour le moins cocasses : The Leper, Gargoyle, Quest (Chic, une allusion cachée au jeu Gargoyle’s Quest ! on se calme, il était pas encore sorti). On est donc bien loin des heures de gloire du groupe, qui de l’aveu même de Mascis, était en train de "chercher un son", et "ne savait pas du tout où il allait", et qu’un album était "toujours mieux qu’une démo pour décrocher des concerts…" (ça en a le son, pourtant). Bonjour la motivation. Mais tout cela en dit long sur la placidité d’âme de ce héros de la scène rock américaine… Tout comme l’anecdote sur le nom du groupe datant de cette époque : l’album était tout d’abord sorti comme un éponyme sous le nom "Dinosaur", à petit tirage donc, sur le label Homestead de Gerlad Cosloy, connaissance du groupe. Las, il a fallu qu’une formation portant le même nom vienne leur chercher des noises. Non pas Dinosaur L., le génial projet d’Arthur Russell, mais de vrais dinosaures du rock, ironiquement, puisqu’il s’agit de "The Dinosaurs", groupe de vieux hippies repentis, ex-Country Joe & The Fish et Jefferson Airplane ! Plus zen qu’un vieux mandarin, Mascis rajoute un "Junior" sur la pochette et l’affaire est pliée (les versions sans le Jr sont bien entendu rarissimes aujourd’hui). Bref, un document intéressant qui prouve que le groupe n’en est pas arrivé à ‘You’re lying all over me’ en un jour, mais vraiment pas un indispensable.

note       Publiée le vendredi 14 août 2009

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Dinosaur" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Dinosaur".

notes

Note moyenne        4 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Dinosaur".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Dinosaur".

dariev stands Envoyez un message privé àdariev stands
avatar

non plus, ils ont mis des milliers d'années, tu sais.

Hallu Envoyez un message privé àHallu

Et 2 ans ?

dariev stands Envoyez un message privé àdariev stands
avatar

les dinosaures se sont pas fait en un jour... ça fait meme pas un an, rien du tout à l'échelle de l'ère jurassique.

torquemada Envoyez un message privé àtorquemada

Toujours pas de suite à cette chro... Entre temps, le dino sera passé deux fois à Paris (deuxième séance ce dimanche) en tête d'affiche, ce qui ne lui était pas arrivé à ma connaissance au cours de sa précédente vie.

Solvant Envoyez un message privé àSolvant

Les groupes indie-rock à l'époque avaient pour modèle Hüsker Dü & les encore jeunes soniques. J'ai jamais aimé Hü Dü alors je ne peux que saluer l'arrivée de Dino avec cet album qui a généré un nouveau souffle. Le dévaluer à 2 en pensant à la suite, je ne sais pas si ça se tient, d'ailleurs la chro est honnête et en la lisant on ne s'attend pas à la sanction des points.

Note donnée au disque :