Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDutch Space Mission › The Lost Temple Of Xi Cephei

Dutch Space Mission › The Lost Temple Of Xi Cephei

cd • 3 titres • 78:53 min

  • 11 Between Birth And Death Of A Black Hole 18:51
  • 22 The Lost Temple Of Xi Cephei 30:03
  • 33 The Vikings Of Tau Ceti 29:59

line up

Eppie E Hulshof (Von Haulshoven): Synthé, guitares et séquenceur Phrozenlight: Synthé

remarques

Pour en savoir plus sur Dutch Space Mission et entendre des échantillons sonores, visitez les sites webs; http://www.myspace.com/dutchspacemission , www.ambientlive.com et http://www.musiczeit.com/directory.php?artist=519&title=Dutch+Space+Mission

chronique

Encore une fois, le duo Hollandais Dutch Space Mission nous amène aux portes d’un cosmos en ébullition. Un cosmos brumeux où la guitare d’Eppie E Hulshof entortille ses solos sous les suaves ondes synthétisées de Bert Hülshoff, faisant de The Lost Temple Of Xi Cephei un incontournable pour les fans de Space Rock et de MÉ de style Berlin School.
C’est dans un brouillard cosmique, aux effluves métalliques, que s’ouvre Between Birth And Death Of A Black Hole. Un synthé vaporeux, aux souffles aciérés, égrène ses accords dans un néant astral qui épouse les cendres d’une six-cordes électrique. Une intro qui plaira sûrement aux amateurs de Pink Floyd sur Wish you Where Here. Très atmosphérique, Between Birth And Death Of A Black Hole coule doucement, dans des couloirs tortueux, sur un synthé qui valse avec les lamentations d’une guitare éthérée, mais aux souffles acérés.
La pièce titre (The Lost Temple Of Xi Cephei) s’ouvre sur un étrange monde de réverbérations. Des ondes sonores compactées et sinueuses qui moulent un mouvement lourd et atonal, dans une atmosphère froide comme peut être le plafond céleste. Doucement la structure s’anime sur un fin mouvement séquencé qui s’accroit tel un galop, pavant la voie aux solos bouclés d’Eppie E Hulshof sur une cadence qui s’évanouit dans les limbes vers la 18ième minute. Dès lors, les ondes cosmiques envahissent nos tympans, filtrant légèrement la séquence initiale qui bat faiblement la mesure. Une séquence qui devient plus éperonnée, rembarrant inégalement sur de douces strates qui trempent dans une atmosphère lunaire, triturée par des solos de synthés et de guitares. Un superbe mélange de Space Rock et de Berlin School. C’est tout en douceur que débute The Vikings Of Tau Ceti. Une douceur de courte durée, car de lourds riffs de guitares grugent cette accalmie, sous des tonnerres de cristal. Une fine séquence tente de percer cette tempête sonore et se dandine sous un synthé aux strates bouclées. Tranquillement, la séquence augmente la cadence, irradiant une autre plus accentuée. Deux cadences qui s’entrecroisent, encerclées d’une guitare discrète qui laisse toute la place à la nuance des rythmes hypnotiques. En mi parcours le tempo devient plus étouffé, comme des pulsations arythmiques sourdes, changeant la structure rythmique qui devient plus névrotique, sous une belle ondée synthétisée. Du beau Berlin School.
Cette 4ième collaboration du duo Eppie E Hulshof et Bert Hülshoff, est une réussite. The Lost Temple Of Xi Cephei est un excellent album qui est très différent de Cosmic Grunn, paru plus tôt cette année. C’est un opus intense et bouillonnant de rythmes qui s’entrecroisent sous des synthés et guitares qui tanguent entre le Space Rock et le Berlin School. Un des incontournables pour 2009.

note       Publiée le mardi 4 août 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Lost Temple Of Xi Cephei".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Lost Temple Of Xi Cephei".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Lost Temple Of Xi Cephei".