Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHRoy Harper › Lifemask

Roy Harper › Lifemask

cd | 6 titres | 43:59 min

  • 1 Highway blues [6:34]
  • 2 All Ireland [2:52]
  • 3 Little lady [4:19]
  • 4 Bank of the dead [3:13]
  • 5 South Africa [4:06]
  • 6 The Lord's prayer [22:55]

enregistrement

EMI Studios, Abbey Road, Angleterre, 1973

line up

Laurie Allan (batterie), Steve Broughton (bongos), Roy Harper (chant, guitares, basse, harmonica, harpe, clochettes, synthétiseur), Jimmy Page (guitare), Ray Warley (flûte), Brian Hodges (basse), Tony Carr (batterie), Brian Davison (batterie)

remarques

http://www.royharper.com/

chronique

Il aura fallu deux ans pour donner un successeur à l'unique "Stormcock". C'est moins dans le produit fini que dans le cheminement même qui a conduit à sa création qu'il faut peut-être chercher l'origine de ce léger délai. Après s'être tant investi dans la réalisation et la production de "Stormcock", Harper se découvre une maladie congénitale qui a bien failli lui coûter la vie ! À la lumière de ces évènements, la mise au monde laborieuse de "Lifemask" résonne presque comme une renaissance pour l'artiste. Sans atteindre le côté épique et définitif de son prédécesseur, "Lifemask" regorge malgré tout de beaux et poignants moments qui en font un des tous meilleurs disques du singer/songwriter. "Highway Blues" ou "South Africa" sont deux superbes chansons dans la grande tradition des torch songs dont Harper nous abreuve depuis déjà tant d'années. De riches arpèges à la guitare soulignent un chant qui se lamente et erre dans les interstices laissés derrière elles par des paroles faussement affables. De discrètes interventions au synthétiseur ça et là viennent donner en appoint un peu plus de profondeur à des plages qui en soi ne manquent pourtant pas de relief. Bien que cette fois entouré d'un véritable groupe, au sein duquel on retrouve les Laurie Allan, Brian Davison ou encore Jimmy Page, leur contribution reste toutefois minime, réduite pour ainsi dire à un écho lointain, apparaissant et disparaissant au gré des titres comme des des bribes de mémoires qui ont du mal à se fixer. L'album de se conclure sur "The Lord's Prayer", pièce ambitieuse en cinq mouvements de plus de vingt minutes, qui s'évertue à célébrer le côté éclaté d'un album qui, dans son déroulement, était jusque là plutôt cohérent : constellé de superbes mélodies qui s'enchevêtrent dans un labyrinthe dont le désordre volontaire n'est connu que de la raison pure, il laisse à la fin de sa course l'auditeur dans un rare état d'hébétement, se demandant encore longuement quelle est la nature de ce qu'il vient juste d'écouter ...

note       Publiée le vendredi 24 juillet 2009

partagez 'Lifemask' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Lifemask"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Lifemask".

ajoutez une note sur : "Lifemask"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Lifemask".

ajoutez un commentaire sur : "Lifemask"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Lifemask".