Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHRoy Harper › Come Out Fighting Ghengis Smith

Roy Harper › Come Out Fighting Ghengis Smith

cd • 16 titres • 65:54 min

  • 1Freak street 2:59
  • 2You don't need money 2:24
  • 3Ageing raver 4:05
  • 4In a beautiful rambling mess 2:46
  • 5All you need is 5:44
  • 6What you have 5:09
  • 7Circle 10:36
  • 8Highgate cemetary 2:17
  • 9Come out fighting Genghis Smith 8:58
  • 10Zaney Janey bonus [3:25]
  • 11Ballad of songwriter bonus [3:04]
  • 12Midspring dithering bonus [2:42]
  • 13Zenjem bonus [1:30]
  • 14It's tomorrow and today is yesterday bonus [4:05]
  • 15Francesca bonus [1:26]
  • 16She's the one bonus [4:44]

enregistrement

Abbey Road, Londres, Angleterre, 1967

line up

Laurie Allan (batterie), Roy Harper (guitares, chant, claviers, basse)

remarques

http://www.royharper.com/

chronique

Styles
folk

Columbia, qui à l'époque faisait encore son boulot avec un minimum de sérieux, repéra le jeune prodige Roy Harper, et décida ainsi de lui donner sa chance. C'est donc en grande pompe que Harper débarque sur la maison de disque de Dylan. "Freak Street" laisse tout de suite entendre l'ampleur des moyens engagés mais aussi l'ambition qui, indirectement, en découlent : sur une mélodie qui emprunte ses variations sur les raga indiens, le morceau jouit de l'apport d'un ensemble de cordes subtilement mis en retrait pour mieux se faire remarquer. Autre fait marquant, Harper bénéficiera tout au long de cette session de la présence d'un batteur attitré en la personne de Laurie Allan (Delivery), présent sur une grande majorité des titres de l'album. Son jeu percussif d'adapte sans problèmes aux différents morceaux, caressant les peaux de ses balais, ou jouant du tambourin quand l'occasion se présente. C'est Shel Talmy que Columbia choisit pour produire le disque. Le parcours du producteur américain (The Who, The Kinks, The Easybeats) laisse entendre que le label mise beaucoup sur cette nouvelle recrue. Tel est pris qui croyait prendre : l'ampleur de l'enjeu, exécuté avec trop d'empressement si on en croit les propos du principal intéressé, ne semble pas impressionner Harper qui, lui, comprend bien qu'il a là une occasion en or pour s'essayer à de nouvelles choses. La seconde face du disque en est l'illustre exemple puisque Harper s'essaye pour la première fois aux longues expositions. Sur "Circle" d'abord, dix minutes, puis la plage titulaire, "Come Out Fighting Ghengis Smith", à une minute près son cadet. Ces essais, ratés en raison de constructions alambiquées et sans cohérence propre, démontrent déjà néanmoins l'intention que possède l'artiste de vouloir explorer d'autres façons de concevoir sa musique, en la confrontant à des formes ou des styles qui pourraient lui apporter une nouvelle dimension. Ce n'est que partie remise.

note       Publiée le samedi 18 juillet 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Come Out Fighting Ghengis Smith".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Come Out Fighting Ghengis Smith".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Come Out Fighting Ghengis Smith".