Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMHarry Miller › In Conference

Harry Miller › In Conference

  • 1978 • Ogun OG523 • 1 LP 33 tours
  • 1999 • Ogun HMCD123 • 3 CD

lp • 5 titres • 40:07 min

  • 1Traumatic experience 13:06
  • 2Orange grove 8:02
  • 3Dancing damon 11:15
  • 4New baby 6:23
  • 5Traumatic experience closed 1:21

enregistrement

Redan Recorders Studio, Londres, Angleterre,27 janvier 1978

line up

Willem Breuker (saxophones soprano et ténor, clarinette basse), Harry Miller (basse), Louis Moholo (batterie), Keith Tippett (piano), Julie Tippetts (chant), Trevor Watts (saxophones alto et soprano)

remarques

Réédité dans un box 3cds en 1999

chronique

"In Conference" laisse entrevoir les nouvelles perspectives qui s'ouvrent alors à Harry Miller. Un pont se crée entre l'Angleterre et les Pays-Bas, et ce pont porte le nom de Willem Breuker. Le saxophoniste, illustre représentant du Globe Unity Orchestra, va batailler pendant près d'une heure aux côtés de Trevor Watts pour donner au disque ce même souffle lyrique qui rendit l'expérience Isipingo si merveilleuse. Les autres musiciens qui accompagnent Miller pour cette nouvelle réalisation studio ne sont pas en reste. Cette fine équipe, la même qui guidait la destinée de "Family Affair" va installer l'album sur des bases solides. Sans surprises on retrouve donc le fidèle Louis Moholo à la batterie et le pianiste Keith Tippett, auquel s'adjoint son épouse pour quelques exercices vocaux en fin de disque. Nous en reparlerons. "In Conference" s'ouvre sur le bien nommé "Traumatic Experience", tout érigé à la gloire de l'hollandais volant, une pièce de choix qui réussit la gageure d'extérioriser des sentiments de pure introversion, éclatant de vitalité et de mal-être à la fois. Les amateurs retrouveront la patte de Tippett dans ce titre, celui de ses premières réalisations sur Vertigo ou en compagnie du "Septober Energy". La mélodie de "Orange Grove" se fait comme l'écho de "Homeboy" sur "Children at Play" : un manifeste de plus quant aux inspirations premières du compositeur. Détour donc par la case Brotherhood of Breath. En face B, "Dancing Damon", puis "New Baby" introduisent donc le chant de Julie Tippetts, chanteuse étonnante, capable de suivre toutes les inflexions prodiguées par les cuivres, parfois les plus inimaginables. Élements de jazz modal et hard bop se percutent pour un rendu qui n'oublie jamais que briser les règles n'est pas un but en soi, et que ne pas les respecter est tout aussi important que les respecter. Le coda quasi silencieux de "Traumatic Experience Closed" vient mettre un point final à une nouvelle session admirable d'une authenticité à toute épreuve.

note       Publiée le samedi 4 juillet 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "In Conference".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "In Conference".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "In Conference".