Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMThe Mars Volta › Wax simulacra

The Mars Volta › Wax simulacra

cd | 2 titres | 6:13 min

  • 1 Wax Simulacra [2:40]
  • 2 Pulled to Bits [3:33]

line up

Omar Rodriguez-Lopez (guitares, synthés), Cedric Bixler Zavala (chant), Thomas Pridgen (batterie), Juan Alderte (basse), Isaiah Ikey Owens (claviers), Marcel Rodriguez-Lopez, (percussion, synthéthiseur), Pablo Hinojos-Gonzalez (manipulation sonore)

chronique

Il faut savoir arrêter de cracher dans le gazpacho, surtout quand il est pimenté à ce point. Comme je vous l’ai déjà dit, les Mars Volta sont moins pénibles sur format court. C’est donc une chance, finalement, qu’universal (dont le groupe s’est séparé… pour mieux rejoindre les Red Hot sur Warner) ai sorti ce single à vocation commerciale… On y voit dont les deux kiki sous leur facette la plus mélodique, première sortie avec leur petit prodige de batteur Thomas Pridgen. Le groupe ayant enregistré – à la manière des Red Hot sur By the way – de nombreuses reprises pour faire des faces-b, lors des sessions de l’album Bedlam in Goliath, c’est sans surprise que l’on retrouve Pulled to Bits, reprise d’une mirifique b-side de Siouxsie & The Banshees, pas à la hauteur de l’originale (tu m’étonnes) mais qui fait toujours plaisir à voir. Le plat de résistance s’appelle Wax Simulacra (bon appétit), jusqu’ici désigné par le groupe sous le nom de Idle Tooth en concert. La voix de Cedric y est toujours aussi élastique et artificielle lors des couplets, et – malheureusement – toujours aussi pincée et forcée lors du refrain… Ca reste quand même un morceau à la mélodie imparable, qui reste en tête immédiatement pour ne plus en ressortir, comme s’il allait se loger là, dans cette petite case de votre cortex dans laquelle seul eux peuvent rentrer. En pochette, on retrouve l’un des superbes artwork de Jeff Jordan... D’aucun y voient un exotisme oriental de pacotille, mais on préfèrera parler d’une représentation tordue et psychédélique de l’hémisphère sud, mélangeant Mexique et afrique dans une bouillie étrange et sans rapport apparent avec la musique… Un peu comme faisait Led Zeppelin quand ils appelaient « Kashmir » une chanson dédiée au désert marocain… Avant de taxer les Mars Volta de jouer sur la fascination puérile des occidentaux pour les folklores mexicains ou vaudous, rappelons que les plus grands groupes des années 70 (Led Zep en tête…) ont souvent joué de pareille manière avec notre fascination pour l’étrange et le dangereux, fut-ce de la poudre aux yeux (qui s’en soucie, si la musique transporte ?). Qui est le plus ridicule, si on enlève la musique : deux jackson 5 racontant des trucs sans queue ni tête à base d’exorcisme dans leurs paroles et dans la presse, où un histrion peinturluré gesticulant sur scène sous un gros masque improbable (Genesis) ? Pas sûr que la question mérite d’être posée, ni pour l’un ni pour l’autre…

note       Publiée le lundi 29 juin 2009

partagez 'Wax simulacra' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Wax simulacra"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Wax simulacra".

ajoutez une note sur : "Wax simulacra"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Wax simulacra".

ajoutez un commentaire sur : "Wax simulacra"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Wax simulacra".

Dun23 › lundi 29 juin 2009 - 23:48  message privé !

Je confirme, le concert était bien bon et plus intense finalement que la fois précédente puisque plus ramassé. Mais quelle bête, ce batteur. Nom di diou! Et ces nouveaux titres que je ne connais pas encore passaient bien, malgré le fait que j'ai trouvé la batterie trop en avant. Mais en même temps, vu comment il cogne le jojo, ça doit être difficile de sonoriser le groupe.

torquemada › lundi 29 juin 2009 - 23:20  message privé !

Sauf que personne n'a mal accueilli le dernier album, d'ailleurs il est à peine sorti, ça sent plutôt le trip de parano (ils ne doivent pas marcher qu'à l'eau claire, les kikis) !

progviewer › lundi 29 juin 2009 - 22:41  message privé !

En effet c'était énorme, malgré l'heure de moins. Peut être que c'était dû à un mauvais accueil de leur dernier album, Octahedron, puisque le chanteur s'est justifié de ne pas vouloir toujours refaire un copé collé des deux premiers albums. Enfin ça n'intéressera pas beaucoup ceux (nombreux sur ce site) qui pensent qu'ils n'ont rien fait de bon... ;-)

torquemada › lundi 29 juin 2009 - 21:52  message privé !

deux heures seulement mais pas de quartier !

Damodafoca › lundi 29 juin 2009 - 20:37  message privé !

C'était donc bien, hier? Je me suis taté, l'an denrier c'était impressionant... mais ca a duré 3 heures. Donc j'ai déclaré forfait pour ce coup-là.