Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBThe Black Dog › Further vexations

The Black Dog › Further vexations

cd • 15 titres

  • 1Biomantric L-if-e5:13
  • 200934:34
  • 3Phil: Because Ov, Indeed0:46
  • 4You're Only SQL4:57
  • 5We Are Haunted4:00
  • 6CCTV Nation4:59
  • 7Stempel4:35
  • 8Northern Electronic Soul [Part 1]2:53
  • 9Northern Electronic Soul [Part 2]3:24
  • 10Northern Electronic Soul [Part 3]4:51
  • 11Skin Clock6:03
  • 12Dada Mindstab5:10
  • 13Tunnels Ov Set5:11
  • 14Later Vexations6:24
  • 15Kissing Someone Else's D.O.G5:24

line up

Ken Downie, Martin Dust, Richard Dust

remarques

chronique

Le concept de pays imaginaire à toujours séduit… De Rabelais à JM Barrie en passant par John et Yoko et leur Nutopia, il y en a toujours eu pour trouver que l’herbe était plus verte dans leur têtes. C’est le cas de Black Dog, qui, depuis 1992, se déclarent habitants de Cyberia, havre de paix des hackers… Une sacrée tripotée d’albums et quelques changements de personnels plus tard (une partie du groupe a fait dissension et est devenue l’entité Plaid entre temps), le groupe est toujours dans l’ombre de ses pairs. Mais avant de retracer ce long parcours et celui de Plaid en ces pages, jalonné de disques obscurs et de quelques featurings qui n’ont pas suffi à les faire connaître, j’ai choisi de toucher deux mots sur leur tout dernier album. Further Vexation s’ouvre sur le luxuriant Biomantric L-if-e, qui nous transporte dans une serre souterraine où les plantes auraient développé leur intelligence… Superbe. Hélas, malgré ce titre prometteur de voyages immobiles, la suite de l’album décevra un tantinet, plus axée autour d’un beat central qui maintient certes une certaine cadence dansante, mais au détriment de l’imagination. Il faut concéder une certaine dynamique à des titres comme You’re only SQL et CCTV Nation (référence aux caméras de surveillance fièrement arborées à tout les coins de rues chez nos amis les rosbifs), mais les images ne reviendront à l’esprit que sur Northern Electronic Soul, triptyque trippant et pièce maîtresse de l’album avec Biomantric L-if-e. D’autres titres surnagent un peu au milieu de ce qui apparaît comme une longue plage de plus d’une heure, évolutive et variée, tel cet intriguant Dada Mindstab, mais globalement Further Vexations dessine un univers de timbres (extrêmement travaillés), de textures, de mélodies fuyantes et de vibrations spéléologiques… L’idée de corridor numérique plongé dans la pénombre de la pochette se retrouve dans la musique. Un album planant et sûrement anachronique.

note       Publiée le vendredi 26 juin 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Further vexations".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Further vexations".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Further vexations".