Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKJeffrey Koepper › RADIATE

Jeffrey Koepper › RADIATE

10 titres - 71:00 min

  • 1 Blue Sector 8:05
  • 2 Astral Projection 6:18
  • 3 Timeline 8:37
  • 4 Byzantine Machine 6:07
  • 5 Interphase 6:09
  • 6 Synchronous 7:56
  • 7 Parallel Being 6:36
  • 8 One Hundred Memories 6:55
  • 9 Creation 10:24
  • 10 Rising Sun 3:51

enregistrement

Enregistré en concert lors du Gathering à Philadelphie le 14 Avril 2008

line up

Jeffrey Koepper : Oberheim, Arp séquenceur, Moog, Mini Moog, PPG Wave, Emu, Prophet 5 Korg Wavestation et Roland Jupiter 4, 6 & 8

remarques

Pour en savoir plus sur Jeffrey Koepper et entendre des échantillons sonores, visitez son site web; http://www.jeffreykoepper.com/press.html

chronique

Enregistré lors d’une prestation en concert au célèbre The Gatherings à Philadelphie le 14 Avril 2008, Radiate est ni plus ni moins qu’une forme de ‘’greatest hits’’ de Jeffrey Koepper. Ce concert célébrait la sortie du superbe Sequenteria, dont nous retrouvons 8 titres, les 2 autres titres proviennent des albums Momentium (Byzantine Machine) et un album à paraître plus tard, Luminosity (Rising Sun). Joué sur équipement entièrement analogue, Radiate a été masterisé par un grand ami de Koepper, Steve Roach.
C’est seul et entouré de sa vaste panoplie d’instruments analogues que Jeffrey Koepper entame ce concert avec Blue Sector, Astral Projection et Timeline de Sequenteria. La musique coule telle une douce poésie analogue avec une atmosphère qui dépeint avec justesse la profondeur de Sequenteria. Byzantine Machine (pièce qui ouvre Momentium) remplace le ténébreux et bouillant Near Machinery avec une superbe cohésion rythme nerveux et pulsation réverbérante. Un titre qui s’incorpore bien dans cet univers analogue où les rythmes entrecroisés se couplent à merveille sur des moments plus éthérés et atmosphériques que Koepper manipule avec une main de maître.
Un album en concert, Radiate est une superbe interprétation de Sequenteria, et non une copie conforme. Jeffrey Koepper étend plus son champ atmosphérique et est plus mordant dans ses embrasements rythmiques. Un bel album qui ravira ceux qui possède Sequenteria et une excellente façon de découvrir un artiste dont la musique est un croisement entre Jean Michel Jarre et Steve Roach. Tout simplement délicieux je lui colle 51/2 boules sur 6.

note       Publiée le vendredi 22 mai 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "RADIATE".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "RADIATE".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "RADIATE".