Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNavicon Torture Technologies › Vtervs

Navicon Torture Technologies › Vtervs

cd • 14 titres

  • 1VTERVS 1 2:27
  • 2I Love The Poison In My Veins 5:34
  • 3Alone 1:01
  • 4He Wants It To End 3:48
  • 5I Am Insane, And You Are My Sanity 5:12
  • 6Tempting The Darkness 7:15
  • 7What Would I Be Without This Feeling? 6:07
  • 8Sick 5:41
  • 9Reasons For Ratpoison 7:34
  • 10Anything For You 4:26
  • 11Your Eyes 0:49
  • 12Sensory Division And Self Sabotage 6:08
  • 13I Want To Break Your Heart Into A Thousand Pieces 9:08
  • 14I Am My Own Worst Enemy 12:05

enregistrement

Leechnest Breeding Facilities, 2008

line up

Leech. Invités : SKM-ETR (synthé sur 1,6,8), M.Slagle (synthé sur 2,5,10), Cloama (sons sur 5), STROM.ec (sons sur 5, 11), Fragment King (sons sur 7), Silent_command (sons sur 7), Fallion Nieves (synthé sur 13)

remarques

chronique

Styles
indus
noise
power electronics
Styles personnels
sans issue

Plus tu te refuses à y retourner et plus ça t’appelle. Des disques-spirales comme ceux-là, il faut s’en méfier. Les aimer n’est pas bon signe. C’est comme un souffle d’une voix au plus profond de soi, que l’on tente d’oublier comme on ignorerait ses acouphènes pour s’aider à dormir. Et puis, les évènements aidant, on cède à l’appel et on répond présent. Navicon Torture Technologies est à IRM ce que Maska Genetik est à November Novelet : son impasse totale. Du nihilisme en barre de fer, des gens qui crient, des machines qui hurlent et un piège claustrophobique qui s’abaisse de titre en titre. En plus de cela, NTT s’octroie le luxe de mélodies. De la mélodie aussi gaie que les artistes précités, jouée sur des synthés infectés et enflés comme un Tetsuo qui passerait par là. Putain, quel piège. NTT ne fait pas dans la dentelle, ça non. Et pourtant, il écrase avec précision et le fait là où ça fait mal. NTT pue la dépression, la haine et pousse à l’inexistence. Suffit d’appuyer sur la gachette, Leech s’occupe du reste. C’est bruyant comme SKM-ETR, c’est pesant comme Mental Destruction, mais NTT est unique par son usage de drones organiques qui s’étalent comme des ressacs de pâte, par ses lignes rouges et ses assemblages de saturations diverses sur fond de beat vaguement power noise. Mais là, j’ai envie de dire qu’on s’en fout de toutes ces comparaisons. NTT c’est le point de craquage où l’on se fendrait bien de retourner dans l’utérus de sa mère pour finir aux chiottes plutôt qu’à la maternité, c’est sa frustration saupoudrée de sadisme agrandi à la loupe, c’est l’esprit du gamin pervers de Subliminal qui rêverait de voir l’univers brûler sous ses yeux pour ne pas avoir à penser sa propre condition pathétique. C’est la forme qui supplante le fond, au point où l’on comprend toutes les paroles sans même discerner un seul mot sous le flot de hurlements analogiques. Leech ne fait pas du power electronics comme tout le monde, il le fait même comme personne, il le fait comme le futur le voudrait, il le fait comme le viol de l’inconscient collectif le voudrait : tellement noir qu’il en est cauchemardesque, obsédant, magnifique et ce sans aucune porte de sortie.

note       Publiée le mardi 12 mai 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Vtervs".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Vtervs".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Vtervs".

brighter_paëlla_now › vendredi 29 janvier 2010 - 15:20  message privé !

Très très bon mais le dernier morceau est assez dispensable à mon goût.

taliesin › samedi 16 mai 2009 - 12:55  message privé !

Magnifique tout ça Wotz ! J'attends avec impatience les prochaines apparitions de NTT. Sinon, ce que je voulais dire aussi, le plus inquiétant avec ce projet, c'est sa vision par rapport à la gent féminine... Franchement, on ne sait pas trop si c'est sérieux ou 36ème degré (un peu comme le très bon mais très troublant 'Nicole 12' avec la pédophilie), mais là, sans savoir, je ne voudrais pas être une femme et tomber dans les filets du sieur Leech ;-) Dans le genre "je t'aime à en mourir, mais c'est toi qui meurt", il se porte là le gars ^_^

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › vendredi 15 mai 2009 - 09:04  message privé !
avatar

Power Romance Prevails ! Olivier > Pure Skin est prévu, pour les autres en revanche je ne les possède pas, j'en ai quelques autres un peu en deçà de ces deux-là ; je pense que je m'offrirai plutôt les derniers (Gospels of the gash, et l'autre, là avec les filles en couverture un peu Die Form)

born to gulo › jeudi 14 mai 2009 - 21:12  message privé !

emo power electronics

Solvant › jeudi 14 mai 2009 - 21:02  message privé !

ah chouette ! Un vrai album serait bienvenu afin de remplacer les titres éparses de compil' qui traînent chez moi. Peut-être que demain j'en trouverai chez Elektrocution, Bruxl. Ô Wotzee, tu es un guide.