Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKK. Null › Fertile

KK. Null › Fertile

  • 2007 - Touch, TO:74 (1 cd digipack)

cd | 8 titres | 50:53 min

  • 1 0415 [4:15]
  • 2 0418 [4:18]
  • 3 0357 [3:57]
  • 4 0500 [5:00]
  • 5 0359 [3:59]
  • 6 0644 [6:44]
  • 7 0957 [9:57]
  • 8 1343 [13:43]

enregistrement

Enregistré par Kazuyuki Kishino au studio Prima Natura. Inclut des enregistrements de terrain faits dans les Territoires du Nord de l’Australie.

chronique

Styles
ambient
field recordings
musique électronique
noise
Styles personnels
bodyfluidelectric

Fertile… Comme le sexe ? La copulation en ses conséquences, accidentelles ou voulues ? Comme la matière elle-même, plutôt. Les tissus, les fluides corporels, les composés et bouillons de culture. Et puis cet autre cliché, quand on en vient à parler Noise : l'immersion, l’océanique, la houle et la marée... Sauf que Fertile, plutôt que nous enfouir en ses flots, se coule en nous et nous entraîne à nos propres profondeurs. Chaque son, chaque texture ici répétés, déployés, enfoncés en courses tournoyantes, rythmes parfaitement identifiables, met en vibrations une partie précise du corps, qui manifeste alors sa présence, son existence irréfutable de manière distincte, pleine, nouvelle, presque étrangère. Là, ces fréquences suraiguës, qui se coulent à la gaine de la moelle épinière, depuis le centre de l’encéphale jusqu’aux terminaisons. Ailleurs, ces crissements qui s’instillent au cœur de l'émail de nos dents. Plus loin, ces craquements, ces éruptions, ces graves déchirements qui rebondissent aux parois de l’abdomen. C’est tout un monde de collisions, de fusions, de fission, de cellules qui s’amalgament. De chocs d’électrons, de flux pulsés ou de croissances bactériennes inendiguables. Et chaque absorption, chaque scission, porte à l’ensemble, à l’organe, à l’organisme tout entier, une modification minime ou capitale, excitante ou tétanisante, jamais inaperçue. Et chaque stimulus, variation de chaleur, de lumière, mouvement du monde à l’extérieur, ébranle une furie de réactions en chaîne : appel, réponse, défense, ouverture/fermeture, phagocytage ou expulsion, échanges gazeux ou nutritifs. Musique organique, donc, le plus littéralement qui soit. Intramusculaire, sous-cutanée, biologique. Électrique aussi, on ne peut plus. Du sommet du crâne où se vrillent les premières fractions de seconde du disque, elle s’épand, parcours nos vaisseaux en les faisant sonner, s’instillent tout au long de nos nerfs, à la vitesse fulgurante des micro impulsions. De chaque point précis ou vient percer le son, elle naît, croît, se ramifie, réseau, trajectoire ou végétation. À mesure que poussent les pièces, Fertile prend de l’ampleur, converge vers les centres, s’en diffuse par tous les canaux, vers les sens et la surface. Véritablement, c’est en nous-même qu’il nous jette. Dans l’ininterrompu de la machine vivante, fonctionnements et accidents. Et lorsque cesse, brutalement, la dernière pièce, on entend le sang qui chante à nos tempes et les grondements plus lointains dans nos ventres.

note       Publiée le vendredi 10 avril 2009

partagez 'Fertile' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Fertile"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Fertile".

ajoutez une note sur : "Fertile"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Fertile".

ajoutez un commentaire sur : "Fertile"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Fertile".

Klarinetthor › samedi 4 novembre 2017 - 18:39  message privé !

Ruin Porn, le boulot de collab de KK avec des metteurs en scène / choregraphes en France :https://kknull1.bandcamp.com/album/.... J'aimerais avoir la chance de voir ça un jour. Pas tout écouté, mais ça a l'air de bien latter.

WZX › samedi 8 juillet 2017 - 23:08  message privé !

Très très bon, décidément. Avec une définition, une netteté du son rare. Combiné à un sens aigü des effets que provoquent les sons, du juste assez pour toucher son but sans faire trop. En ressort un sentiment de force tranquille, l'impression d'être en présence d'un maître du son qui pourrait nous mettre KO en dix secondes mais qui s'est choisi un terrain de jeu bien plus subtil, et riche en sensations

Dioneo › samedi 6 avril 2013 - 12:31  message privé !
avatar

Monsieur joue (encore) au 104 (Paris XIX) cet aprèm' à 16 heures. Vais tâcher de me bouger pour y être pas mal avant afin de choper un ticket (c'est dans le cadre de Présence Electronique et c'est gratos...).

Note donnée au disque :       
ericbaisons › vendredi 7 octobre 2011 - 01:37  message privé !

vu le peu de visibilité du concert, peu de chances que ce soit complet. J'ai fait mon choix pour KK et je viendrai dimanche voir skull defekts et bardo pouet

Note donnée au disque :       
absinthe_frelatée › jeudi 6 octobre 2011 - 20:22  message privé !

Il y a Silver Apples + Zombi le même soir au BBmix, je crois que tu vas encore être triste Dionéné..