Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPink Turns Blue › Meta

Pink Turns Blue › Meta

cd • 10 titres

  • 1The first6:51
  • 2The curse5:08
  • 3Your master is calling7:43
  • 4Darkness5:34
  • 5Cult of the beautiful5:21
  • 6Celebration's day4:54
  • 7Touch the skies3:29
  • 8Marcella4:37
  • 9Faces of the gone5:27
  • 10Chruch of choice4:43

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Tivoli Studios, Ljubjana, Yougoslavie, mai-juillet 1988

line up

Mic Jogwer (chant, guitare), Ruebi Walter (basse, clavier), Marcus Giltjes (batterie)

remarques

chronique

'If two worlds kiss' était un bon premier essai mais avec 'Meta', les Allemands de Pink turns blue explosent un cran au dessus. Dès l'excellent 'The first' avec ses claviers mélancoliques, ses guitares froides mais profondes et un Mic Jogwer au timbre grave, se rapprochant désormais de celui de Simon Huw Jones (And also the trees), on sent qu'une page est tournée...Les derniers relents de rage adolescente ont été balayés par les réalités du monde et il n'y a pas d'autre alternative que d'avancer, gratter la chair pour trouver des
réponses et apercevoir une lumière, trouver un chemin...Ce disque est gris, beau, presque mystique dans sa douleur...Il y a le spleen mais il y a cette fois le désespoir ('Darkness'), on sent Mic se casser la voix pour exorciser les cauchemars qui le rongent et quand, pantelant, il se relève, c'est pour constater avec effroi et résignation que la brume funèbre est toujours là ('Cult of the beautiful'). Il faut alors tenter de faire
semblant, sourire quand on veut pleurer ('Celebration's day'). Une fois de plus, le groupe frappe juste de par un usage plein des quelques éléments qui tissent sa musique. La rythmique a un côté presque hypnotique tandis que la guitare se coule tantôt dans la glace tantôt dans quelque chose de plus sale (l'excellent 'Marcella'). Pas la moindre lumière mais une énergie qui bout, risquée, destructrice ou salvatrice, c'est selon, intense en tous les cas, même quand le ton se fait funèbre et apaisé ('Faces of the gone'). Les fans des Cure parlent d'une trilogie comprenant 'Seventeen seconds', 'Faith' et 'Pornography'; avec 'Meta', Pink turns blue débute la sienne mais déjà au niveau de 'Faith'.

note       Publiée le mardi 7 avril 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Meta".

notes

Note moyenne        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Meta".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Meta".

Procrastin › vendredi 28 février 2020 - 17:13  message privé !

Je ne sais dire lequel est le meilleur entre celui ci et le suivant, mais on s'en fout tellement c'est bon!

Note donnée au disque :       
SEN › mardi 15 mars 2016 - 19:58  message privé !

Bon ben j'ai pas eu la patience d'attendre une hypothétique réédition j'ai investie dans une copie originale ! Quel chef d'oeuvre quand même, j'suis un peu scotché que ça soit sortie en 88 quand toutes les légendes de Cold Wave avaient déjà livrées leurs chef d’œuvres !

Note donnée au disque :       
Powaviolenza › dimanche 28 février 2016 - 13:10  message privé !
avatar

tiens tiens un groupe à six boules qui s'appelle pareil que mon morceau préféré de husker du, ça va être checké :)

Shelleyan aka Twilight › samedi 27 février 2016 - 12:22  message privé !
avatar

ça, je l'ignore...Pour l'heure, je sais seulement que 'Eremite' et 'Aerdt' viennent d'être réédités en cd. Pardon, 'Meta' et 'If two world kiss' aussi...Selon, le site, rien de vinyl pour le moment : http://pinkturnsblue.com/

SEN › samedi 27 février 2016 - 12:12  message privé !

Tu as bien dit réédition ? Vinyle inclut ?

Note donnée au disque :