Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCoil Vs Elph › Worship the Glitch

Coil Vs Elph › Worship the Glitch

  • 1995 • Eskaton ESKATON 007 • 2 LP 33 tours
  • 1995 • Eskaton ESKATON 006 • 1 CD

cd • 16 titres

  • 1Dark Start 4:12
  • 2Opium Hum 2:37
  • 3Caged Birds 1:33
  • 4The Halliwell Hammers 2:39
  • 5Clorax Hurd 3:00
  • 6The Halliwell Hammers (2) 3:43
  • 7We Have Always Been Here 6:11
  • 8Manunkind 1:23
  • 9Bism 4:58
  • 10Hydlepark 6:00
  • 11Hysteron Proteron Jewel 2:18
  • 12Decadent & Symmetrical 1:51
  • 13Mono 5:27
  • 14The Halliwell Hammers (3) 3:36
  • 15Anything That Flies 3:09
  • 16Ended 1:13

line up

John Balance, Peter Christopherson, fantômes...

remarques

Existe en 2 x 10", limité à 2000 ex. Le premier tirage CD était limité à 500 exemplaires et avait une couverture réfléchissante.

chronique

Styles
ovni inclassable
Styles personnels
glitch / expérimental

Seconde confrontation entre Coil et sa propre ombre, ‘Worship the Glitch’ ne fera pas l’unanimité et ce pour plusieurs raisons qui nécessitent un peu d’éclaircissement. Comme je l’ai précisé dans la chronique du mini ‘Born Again Pagans’, le groupe enregistre sous le patronyme Elph ce qui sort du studio de façon non réfléchie, imprévue, involontaire, comme généré par les empruntes de leurs propre passages ou des poltergeist glissant leurs doigts sur les potentiomètres et autres boutons. Seul hic, cette musique composée par des spectres semble aussi s’adresser à des spectres. Un humain normalement constitué n’y entendra qu’une succession de brouillons, de point de départs ou de chutes rassemblées et livrées telles quelles ; et c’est le cas. Il y a pourtant beaucoup de subtilités à voir et à entendre de façon presque subliminale, comme le fait que ‘Dark Start’ ne soit que la version ultra-filtrée de ‘Ended’. La plupart des titres ont quelque chose d’un lieu vide dans lequel les choses continuent d’exister, en résonance avec le passé : l’étrange ‘We Have Always Been Here’ laisse filer un tout petit son en stéréophonie qui refuse de cesser son mouvement, les trois ‘The Halliwell Hammers’ n’auraient pas détonné sur les BO de Silent Hill, les voix de répondeur téléphonique de ‘Decadent & Symmetrical’ refusent de se poser à la bonne hauteur… et puisqu’il en est question, parlons-en, des voix : Elph se fait une joie de les filtrer au maximum pour entretenir ce cachet ‘EVP’ (Electronic Voice Phenomena, le phénomène étrange de voix parasites sur des enregistrements, sensés provenir du monde des morts...) qui lui donne ce caractère hanté et laissé à lui-même. Ca ne rend pas l’écoute d’une traite moins fastidieuse car au delà de cette ambiance rien ne se passe de fondamentalement extraordinaire et à moins d’être soi-même dans un état parapsychique, on décroche vite.

note       Publiée le vendredi 27 mars 2009

Dans le même esprit, Wotzenknecht vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • zugal21
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Worship the Glitch" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Worship the Glitch".

notes

Note moyenne        5 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Worship the Glitch".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Worship the Glitch".

zugal21 › vendredi 14 janvier 2022 - 21:15 Envoyez un message privé àzugal21

Mini courbures, mini pics. Crénelures souvent bulbées, brisées, biseautées parfois. Cisaillements à l'occase. Contractions/expansions ( vite stoppées ). Répétitions irrégulières. Apartés fugitifs. Et cetera .

Message édité le 15-01-2022 à 10:34 par zugal21

Note donnée au disque :       
zugal21 › samedi 28 août 2021 - 19:18 Envoyez un message privé àzugal21

J'attendais quelque chose de plus déstructuré et de plus étrange.

Note donnée au disque :       
Hazincourt › mardi 30 août 2016 - 17:35 Envoyez un message privé àHazincourt

"The Halliwell Hammers" ou comment passer de l'autre côté du miroir.

Note donnée au disque :       
novy_9 › mardi 31 décembre 2013 - 15:43 Envoyez un message privé ànovy_9

Ecouté hier matin au réveil, ce disque me fais toujours l'effet d'avoir ingurgité des drogues à haute dose et de perdre la notion de la réalité sonore de mon environement, comme si tout devenait iréél, fantomatique et diffus ..

Note donnée au disque :       
kranakov › lundi 7 janvier 2013 - 17:28 Envoyez un message privé àkranakov

Un des COIL "mineurs" auxquels le plus souvent je reviens. Les ondes de l'éther - insaisissables. Une petite merveille sonore dont l'aspect décousu redouble la préciosité.

Note donnée au disque :