Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTho Tho › Tho tho

Tho Tho › Tho tho

16 titres - 46 :15 min

  • Les morceaux n’ont pas de titres

enregistrement

Arrangements du quatuor à cordes par Pof et Mistapaunchy – Enregistrement des cordes par Sam à l’Artdam – Mixé par Sam et Thotho à l’Artdam

line up

Composé et fabriqué par Thomas Loyer en Octobre 2007, Quatuor Hypérion : Fanny (violon), Pof (violon), Xavier (alto), Florent (violoncelle)

remarques

Création visuelle par Aurélien Police – www.phrenologik.com - La pochette que vous voyez ici est contenue dans un digipak noir et très fin en carton, sur lequel est écrit "tho tho" en relief.

chronique

Styles
musique classique
electro
hip-hop
trip hop
Styles personnels
collisions dans l'espace

ThoTho est l’une de ces surprises musicales comme on aimerait en voir plus souvent… Un projet de dimensions pharaoniques à l’écoute, qu’aurait pu imaginer DJ Spooky par exemple. Et pourtant, il y a de quoi se réjouir : c’est une production française ! Et ambitieuse qui plus est : le mariage mille fois tenté, souvent raté, des instruments classiques et des beats concassés de l’electronica. C’est un quatuor à cordes qui s’y colle, jouant les compositions du maître d’œuvre, qui dirige également les cliquetis électroniques qui parsèment tout l’album. On note tout de même une légère prépondérance des instruments classiques sur les beats, mais globalement les noces ont bel et bien été consommées, non sans dissonances et fracas baroques (Plage 14). La réussite du projet tient peut-être au fait que les membres du quatuor à codes semblent joué un rôle actif dans sa mise en place… On tient en tout cas à signaler que cet album, bien qu’autoproduit, n’a absolument rien à envier à une grosse production niveau son et finition. C’est un travail de titan qui a été accompli ici. Collisions digitales, glissandi vertigineux, supernovas electroniques rencontrant des vortex de cordes s’ébaudissent dans nos oreilles comme si tout allait de soi, de nombreux passages collent au cerveau, et l’apparente absence de structure (très peu de répétition sur tout l’album) joue en fait en faveur de ThoTho. Si les pièces sont courtes, elles s’enchaînent toutes sans transition comme part d’un grand tout indivisible, où le thème de départ peut ressurgir au bout de 10 pistes, avant un soudain emballement de la rythmique, et où un passage contemporain qui fait cohabiter quinte de toux et quintes diminiuées peut s'incruster sans peine. Le tout est honorablement desservi par un packaging ovniesque tout à fait à l’image de la musique : classieux mais inclassable, démesuré mais obsédant. Singulier.

note       Publiée le lundi 16 mars 2009

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

partagez 'Tho tho' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Tho tho"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Tho tho".

ajoutez une note sur : "Tho tho"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Tho tho".

ajoutez un commentaire sur : "Tho tho"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Tho tho".

Dun23 › mercredi 25 mars 2009 - 23:53  message privé !

Thanks!

dariev stands › mercredi 18 mars 2009 - 18:20  message privé !
avatar

check sur Ciel Rouge , la bannière rouge qui apparait parfois au dessus... seul endroit ou je l'ai vu en vente... sinon, y'a des liens pour le telecharger depuis son myspace mais franchement l'objet vaut le coup !

Dun23 › mardi 17 mars 2009 - 09:04  message privé !

le lien, c'est: http://phrenologik.free.fr. sinon, comment on se procure l'objet?

born to gulo › lundi 16 mars 2009 - 23:49  message privé !

ah tiens, à lire la chronique j'allais justement dire que ç'avait l'air possiblement mieux que le sympathique mais un peu facile album que tu recommandes