Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMenahan Street Band › Make The Road by Walking

Menahan Street Band › Make The Road by Walking

cd • 10 titres • 36:03 min

  • 1Make the road by walking 2:59
  • 2Tired of fighting 3:31
  • 3Home again ! 3:22
  • 4Montego sunset 3:18
  • 5Karina 3:25
  • 6The traitor 2:42
  • 7The contender 3:48
  • 8Birds 3:02
  • 9Esma 3:06
  • 10Going the distance 6:36

enregistrement

250 Menahan Street, Brooklyn, New York, États-Unis, 2008

line up

Thomas Brenneck (guitares, basse, batterie, piano, orgue, vibraphone), Leon Michels (saxophone ténor, flûte, piano, orgue, congas), Dave Guy (trompette), Hower Steinweiss (batterie), Nick Movshon (basse, batterie), Michael Deller (piano, orgue), Toby Pazner (vibraphone), Bosco Mann (basse), Daniel Foder (basse), Aaron Johnson (trombone), Fernando Velez (congas), Cochemea Gastelum (flûte)

remarques

http://www.dunhamrecords.com

chronique

Styles
black music
soul
Styles personnels
street music

Les cures de désintoxication à répétition d’Amy Winehouse nous empêchent d’envisager son avenir sous un ciel des plus cléments. Il ne faut pas être devin pour s’imaginer que c’est sans doute là une réflexion qui a du plus d’une fois tarauder l’esprit de Thomas Brenneck, artisan de ce son vintage tant prisé dont ont pu également bénéficier un groupe comme The Budos dont il fait par ailleurs partie... Menahan Street Band est son nouveau projet en date, conglomérat d’artistes triés sur le volet, et non des moindres : Sharon Jones & The Dap Kings, Antibalas et les Mighty Imperials. Besoin de faire un dessin ? En un mot comme en cent, ce "Make The Road by Walking", c’est de la balle ! Une petite merveille de musique soul comme on n’en fait plus, un son rond et moite, ample et généreux, bien roots, bien comme il faut. Il faut l’entendre pour le croire. Souvenez-vous du label Stax. Souvenez-vous... C’était hier. Et c’est... Maintenant ! Le champ d’investigation de cette musique aux vibrations conatgieuses s’étend aux rythmes latino, reggae et afro-beat par le biais de cuivres fastueux, le tout couplé à cette science toute moderne des gimmicks à répétitions qui fait de presque chaque titres des candidats possibles à un sampling en règle. Ce super combo, c'est un peu une sorte de Bar-Keys des temps modernes ayant digéré la grammaire des Skatalites et des Africa 70 réunis. Je veux. Enregistré en appartement, ce premier album du Menahan Street Band jouit donc d’une production dense qui sert parfaitement cette atmosphère chaleureuse et sensuelle à la fois. La cohésion du groupe et ce qu'il véhicule découlant forcément de cette incroyable promiscuité. Impossible de se tromper : "Make The Road by Walking" est bien parti pour nous accompagner tout au long de l'année...

note       Publiée le dimanche 8 mars 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Make The Road by Walking".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Make The Road by Walking".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Make The Road by Walking".

sebcircus › vendredi 21 mai 2010 - 21:38  message privé !

Je trouve que varg est très sévère, ce disque est très bon, certes, cela n'a pas la puissance de feu d'un africa 70, mais ça groove bien quand même

Note donnée au disque :       
sergent_BUCK › vendredi 28 août 2009 - 03:27  message privé !
avatar

tiens, voir deux commentaire si diamétralement opposés parus dans la même journée me donne envie de jeter une oreille sur ce disque...

varg › mercredi 26 août 2009 - 13:21  message privé !

je m'emmerde d'une force, ça groove pas une seule seconde. suffit pas de mettre des cuivres, une basse sous les aisselles. ça, ça t'autorise juste à jouer dans la mjc de ton quartier.

quant au rapprochement avec africa 70, là c'est le pompon. y aucune intensité, rien qui te donne envie de taper du pied. c'est de pire en pire, la croisière s'amuse s'est échouée sur Guts ou bien ?

la chro parle de soul, franchement je vois aucune âme la dedans. heureusement pour moi je descends à cet étage.

Note donnée au disque :       
necromoonutopia666 › mercredi 26 août 2009 - 12:23  message privé !

acheté samedi, je l'écoute quasimment 4 ou 5 fois par jour. Un monument de black music. Tout est sublime sur cet album, mais je met une mention spéciale au cuivres qui sont certainement les meilleurs que j'ai jamais entendu. Bien parti pour être un des album que je prendrais sur une île deserte. über classe et pis c'est tout.

Note donnée au disque :       
Coltranophile › vendredi 3 avril 2009 - 17:10  message privé !

Mon commentaire n'était pas dirigé contre Microbe. Je n'avais nullement l'intention de le traiter d'inculte. Je suis juste étonné de voir que des noms comme Stax ou Motown et probablement aussi Blue Note ou impulse sont carrément sortis justement de la culture populaire. A une époque Stax était un nom connu de tous et ça renvoyait à quelque chose. L'histoire de la musique au XXème siècle est aussi celui des producteurs et des labels. C'est simplement dommage de voir que ce qui était populaire devient ésotérique avec le temps.