Vous êtes ici › Les groupes / artistesMModern English › After the snow

Modern English › After the snow

  • 1992 • 4AD GAD 206 CD • 1 CD

cd • 14 titres

  • 1Someone's calling
  • 2Life in the gladhouse
  • 3Face of wood
  • 4Dawn chorus
  • 5I melt with you
  • 6After the snow
  • 7Carry me down
  • 8Tables turning
  • 9Someone's calling
  • 10Life in the gladhouse
  • 11I melt with you 7"mix
  • 12The prize
  • 13Life in the gladhouse
  • 14The choicest view

line up

Robbie Grey (chant), Gary McDowell (guitare), Stephen Walker (claviers), Michael Conroy (basse, violon), Richard Brown (batterie)

remarques

les titres 9 à 14 sont des bonus

chronique

Vu de l'extérieur, les choses prennent une teinte étrange; on se demande parfois franchement ce qui se passe dans l'esprit de certains artistes. En effet, si 'After the snow' est un bon disque, quel changement par rapport à son prédécesseur, 'Mesh and lace', produit un an à peine auparavant ! Exit les guitares déchirées et glauques, les batteries tribales, les atmosphères obscures...Le son de Modern English s'est purifié, les compositions, si elles n'ont pas perdu une certaine mélancolie, sont nettement plus soft, moins torturées. Le groupe explore un post punk tranquille qui rappelle parfois ce que donneront quelques formations indies des 90's. Le schéma d'écriture est devenu plus classique et c'est d'un angle presque pop qu'il faut désormais aborder les morceaux. Si certains d'entre eux sont rythmés ('After the snow', 'Someone's calling', 'Tables turning') et évoquent une version moins passionnée des Chameleons, d'autres se veulent plus délicats, ainsi 'Carry me down' avec ses nombreux breaks et ses orchestrations légèrement psychédéliques; de manière générale, le travail du clavier est très développé pour renforcer l'atmosphère des morceaux. Ce sont là bien des qualités mais elles ne masquent pas le fait que si 'After the snow' tient bien la route, il est moins intense que 'Mesh and lace' et plus banal dans ses sonorités. C'est ainsi et il faut le prendre tel qu'il est; surtout qu'à la lumière de ce qui suivra, ce disque est le dernier opus intéressant de Modern English avant que les sirènes d'une pop mièvre n'achèvent de les noyer.

note       Publiée le lundi 2 mars 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "After the snow".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "After the snow".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "After the snow".

Harry Dickson › lundi 10 juin 2013 - 23:32 Envoyez un message privé àHarry Dickson

Exactement ce que dit 22goingon23. Des classiques New Wave inaltérables.

Note donnée au disque :       
22goingon23 › lundi 10 juin 2013 - 18:15 Envoyez un message privé à22goingon23

Une merveille new wave très soignée et travaillée : on y respire le grand air des campagnes britanniques, nourrie d'embruns et d'essences rares. On navigue comme dans une lande tourmentée par le vent et la pierre. Hugh Jones est à nouveau le Merlin de ces gentilhommes cuirassés !

Note donnée au disque :       
22goingon23 › vendredi 8 mars 2013 - 22:34 Envoyez un message privé à22goingon23

L'album suivant, répondant au suggestif nom de Ricochet Days, est tout aussi classieux, romantique et subtilement ouvragé que celui-ci (avec Hugh Jones à la prod de nouveau).

Note donnée au disque :       
Møjo › samedi 13 mars 2010 - 23:09 Envoyez un message privé àMøjo

J'adore. Une rythmique du tonnerre sur de pures ballades 80s, cristallines, touchantes, dansantes, avec des refrains immortels. Le commentaire de Kagoul plus bas dit tout, ça c'est de la new wave.

Note donnée au disque :       
Møjo › dimanche 8 mars 2009 - 17:21 Envoyez un message privé àMøjo

Ah oui cette chronique tombe à pic! Je me suis regardé Valley Girl de Martha Coolidge hier soir qui m'aura fait redécouvrir ce hit indémodable qu'est "I melt with you". Va falloir que je m'intéresse à ce groupe de plus près. :-)

Note donnée au disque :