Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHypnoskull › Industrial Owes Us Money

Hypnoskull › Industrial Owes Us Money

  • 2008 • Ant-zen act 205 • 1 CD

cd • 15 titres

  • 1Are You Ready For Hypnoskull ? 0:56
  • 2(vs. Cyboresis) Hateful Pulses Raging Through Semiconductors 5:21
  • 3Money And Bitches 4:09
  • 4The Most Feared Man On Earth 4:52
  • 5(vs. Dead.Circuit) Dying Circuit Assaults V1 5:19
  • 6Real Bad 5:13
  • 7G Break Numbah' 23 Killah' 3:20
  • 8(vs. Sada) Close Call / Arrango Blvd. 3:58
  • 9Industrial Owes Us Money 4:09
  • 10I'm From Da Murdah' Kapital 4:48
  • 11(vs. Irka G.) We Never Sleep 5:25
  • 12(vs. Atarix) Nightmare (Droppin' 6,66Gb Remake) 5:42
  • 136.000.000 Ways To Die 4:35
  • 14(vs. Pyroclastic) California Über Alles 4:34
  • 15Take This Beat Mothafuckah' (Trgrbrckcr Fuck Up) 9:36

line up

Patrick Stevens + invités

remarques

chronique

Styles
electro
indus
noise
Styles personnels
outsider industrial breakcore

"- Why do you always use so fucking loud beats ? – ‘Cause I’m fucking deaf you stupid motherfucking idiot ! Hypnoskull is deaf !" Patrick hérisse ses poils et depuis qu’il s’est mis à forniquer avec la scène breakcore, il a la rage. La rage bien vénère grave, pire que celle qui défoulait Alec Empire sur ’The Destroyer’, le truc du gros méchant qui dit fuck aux poseurs en totale contradiction avec sa pose de patriarche ultime. Bon, ça tombe bien, il a quand même la classe avec son powernoisebreakcore entrecoupé de milliards de samples allant du débile au fun "money and bitches !", le plus souvent tirés d’interviews ou autre "333 questions for Hypnoskull ? well, go out and fuck yourself, because I’m not gonna fucking answer 333 fucking questions, you fucker – So why are we doing this ? – Well tell me, I don’t know shit, how the fuck would I know what I’m doing here ? " ou parfois récupérés au gré des chaînes de télé ou de radio internationales (il y a même une pub en français) et bourrés çà et là au milieu d’un véritable capharnaüm de rythmiques saturées, ordonnées (‘Money and bitches’, ‘Industrial owes us money’), désordonnées (‘We never sleep’, ‘Nightmare’), ultraviolentes (‘Hateful pulses through semiconductors’, ‘Real Bad’). Hypnoskull ne joue plus à la techno-pompes à grognements virils (ici la tendance est d’accélérer toutes les voix), il se tourne vers un univers cyberpunk extrémiste inconciliable avec la fameuse scène qui lui doit de l’argent (Je me souviens du bac ‘Industriel’ du HMV de Montréal, rempli d’electro-dark de cinquième zone, vous comprenez ce qu’il veut dire). De là à dire qu’il fait de l’indus, pourquoi pas ; de l’indus junk, cradingue et monté-assemblé comme une sculpture d’Art Brut, inesthétique et décomplexée comme c’est pas permis, surtout chez Ant-Zen qui commençait à s’endormir sur ses acquis power noise & jolies photos. Pekka-Eric Auvinen, qui écoutait Grendel et Wumpscut avant d’éparpiller ses copains de classe au .22 Sig Sauer Mosquito, aurait dû attendre cette bombe furieuse : ça l’aurait sûrement calmé.

note       Publiée le mercredi 25 février 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Industrial Owes Us Money".

notes

Note moyenne        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Industrial Owes Us Money".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Industrial Owes Us Money".

necromoonutopia666 › samedi 2 février 2013 - 20:51  message privé !

si seulement... ;)

Note donnée au disque :       
born to gulo › samedi 2 février 2013 - 20:30  message privé !

déjà bourré ?

Note donnée au disque :       
necromoonutopia666 › samedi 2 février 2013 - 19:25  message privé !

Le plus poutraliquement convulsivables des albums HS. et par allieurs le meilleur "tu prends de l' xtc pour tenir le choque sans en prendre" depuis des années.

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › dimanche 18 mars 2012 - 01:23  message privé !
avatar

pourquoi pas un russe blanc tant qu'on y est. à la limite un sidecar pour t'arracher le palais

Scissor Man › samedi 17 mars 2012 - 18:51  message privé !

je vois que Monsieur est connaisseur… En tant que grand partisan du Menthe-au-lait, je ne peux qu'abonder.