Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artisteszzZz › Running With The Beast

zZz › Running With The Beast

cd | 11 titres

  • 1 Lover
  • 2 Grip
  • 3 Spoil The Party
  • 4 Sign Of Love
  • 5 Majeur
  • 6 Running With The Beast
  • 7 Amanda
  • 8 Loverboy
  • 9 The Movies
  • 10 Angel
  • 11 Islands

enregistrement

Studio Enterprise, Weesp & Black Path Studio - Amsterdam

line up

Björn Ottenheim (chant, batterie), Daan Schinkel (orgue, synthés)

remarques

Les traces laissées sur la pochette sont celles d'un combat de coqs : l'un recouvert de peinture bleue et l'autre de peinture rouge

chronique

C’est moi la bête, chérie. C’est moi l’animal. C’est moi le corbeau, honey… C’est moi le Jim M. en Plymouth, c’est moi le reptile Elvis... Corbeau je suis, bonbon aussi ; noir au dehors rose en dedans. C’est moi le corbeau, et de coq je te parle, chérie love me baby, car de ce disque te parler je dois, paon ou paonne, pour te dire combien un album est beau, lorsqu’il peut te faire penser à mille trucs différents sans jamais sonner copycat. zZz ne veut pas dire sommeil. Il y’a trois "z" dans zZz, comme dans (exemple pris dans le dictionnaire de l’amour) "faire zizir aux zosieaux". Faire plaisir, donner du plaisir. Répandre son plaisir. Sans retenue. Et de quelle manière ? Un peu toutes celles dont peuvent user les vrais amoureux. Y’a pas marqué Love et Lover pour rien, bébé. Démarrer par le hit le plus sauvage qui obligerait à danser n’importe quel historien du jazz sous morphine, façon you spin me right round baby right round, poursuivre plus loin sur une ballade à la Suicide, puis une autre totalement new wave encore plus belle, lorgner curesque sans y tomber, fabriquer un tube de Joy Division à partir du thème de Terminator. Love will tear us apart. Traduction : l’amour nous rapprochera. Être toujours à la lisière de la déconne sans jamais perdre de vue l'émotion, être dégénéré mais glucose. Balancer une comptine so 60’s, virer psychédélique après une boucherie noisy dragibus, embrayer garage grenadine, prendre le virage sur un glam carnassier, titiller le souvenir d’un vieux standard de RLYL en restant lover, balancer du Video Killed The Radio Star en se caressant le sexe, tout achever, parachever, par un feeling gothique imparable, et un habillage disco post punk lo-fi - tout ça provient d'Amsterdam effectivement, mais on se croirait à New York. Et si ça c’est pas du génie, je veux bien jeter mon cœur à la poubelle. Avant de connaître Running With The Beast j’avais jamais fait attention… pourtant c’était évident : eighties rime avec sixties. Et puis cet orgue, quoi. Grrr ksss, rrrr. Enfin, tu sais déjà, poupée. Tandis que son écho résonnera en boucle, nous le ferons toute la nuit. Et tu me diras merci. Peut-être auras-tu le droit de toucher mon visage, après. Et peut-être que… je t’embrasserai... Bon et ce chant, hein Raven, ce chant ? Jim Morrisson n’est pas mort, poupée en sucre. Il a survécu, et il te parle en direct des années 80, noyé dans la réverb. Mais s’il n’y avait que lui, cocotte ! J’entends Andrew Eldritch, Brendan Perry (c'est trop criant sur "Amanda"), les Bee Gees, Iggy Pop, Roky Erickson, le King et Alan Vega qui se font la nique sur du post-punk à synthétiseurs froids/acidulés, un soupçon de Like A Virgin attitude, de pommes d'argent, des copeaux d’Enola Gay et des fleurs peace & love répandus sur une carrosserie cold wave… celle de ma Plymouth Fury rose sang, qui déambule pleins phares sur un boulevard plus noir que la nuit. Moi crispé au volant, dans l’orgasme, l’extase, halluciné. Et dans mes yeux rouge bonbon, brillant les flammes d’un amour plus éternel que la mort.

note       Publiée le jeudi 19 février 2009

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

partagez 'Running With The Beast' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Running With The Beast"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Running With The Beast".

ajoutez une note sur : "Running With The Beast"

Note moyenne :        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Running With The Beast".

ajoutez un commentaire sur : "Running With The Beast"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Running With The Beast".

ericbaisons › mardi 30 août 2011 - 16:19  message privé !

et tu parles de Jimmy, mais il y a des relents Manzarek assez forts aussi

Note donnée au disque :       
ericbaisons › mardi 30 août 2011 - 02:35  message privé !

plus bonbon que corbeau ce truc. Ca fait penser à une cadillac rose, cabrio evidemment.

Note donnée au disque :       
devin › mardi 14 septembre 2010 - 20:07  message privé !

Chro et album qui font du bien !

Twilight › vendredi 3 septembre 2010 - 00:40  message privé !
avatar

T'inquiète pas, il figure dans ma collection. Je me suis fait plaisir d'ailleurs en mixant 'Lover' lors de mon dernier set en date cet été ^^

Note donnée au disque :       
Raven › vendredi 3 septembre 2010 - 00:36  message privé !
avatar

toi qui est goth Twily, je comprends pas comment tu peux encore hésiter... Amanda ! Angel ! du bonheur en barquette deluxe.

Note donnée au disque :