Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTherapy? › One Cure Fits All

Therapy? › One Cure Fits All

cd • 13 titres • 44:31 min

  • 1Outro
  • 2Sprung
  • 3Deluded Son
  • 4Into The Light
  • 5Lose It All
  • 6Dopamine, Seratonin, Adrenaline
  • 7Unconsoled
  • 8Our White Noise
  • 9Private Nobody
  • 10Rain Hits Concrete
  • 11Fear Of God
  • 12Heart Beat Hits
  • 13Walk Through Darkness

informations

Pedro Ferreira

line up

Andy Cairns (chant guitare), Neil Cooper (batterie), Michael McKeegan (basse)

chronique

Mais… mais… ??? J’ai l’impression d’être revenu en 1994 ! Pourtant on est bien en 2006 non ? (vérifie la date sur la pochette)… effectivement. Mais ce "Sprung" m’a vraiment filé les mêmes frissons que j’ai eu jadis avec des morceaux comme "Trigger Inside" ou "Nausea". Le voici donc le voilà, le vrai retour back to the source of your style mon Andy ; le premier album de true Therapy? depuis… pfff… Mais en même temps true Therapy? ça veut dire quoi mh ? Pour moi leur trilogie reste et restera à jamais Nurse-Troublegum-Infernal Love, tous les autres disques à l’exceptions des Ep’s jusqu’en 1995 ont une personnalité bien à eux mais sont tout de même pas (ou alors à l’état résiduel) le charme inexplicable qu’il y avait sur ces trois albums successifs. Tout est dans ce feeling, cette prod pêchue et carnassière (comme la pochette d’ailleurs, qui rappelle Teethgrinder !) mais très limpide, ces riffs qui sonnent mille fois entendus tout en sonnant uniques, cette noirceur jamais forcée, et sur ce One Cure Fits All pourtant bien inférieur on retrouve cette étincelle particulière. Alors ok, c’est tout de même pas sur toute la durée du même calibre qu’à la grande époque (façon de justifier mon 4/6 pour contraster avec Nurse et Infernal, tu saisis ?), ok ok, certaines compos font un peu pâle figure (pas envie de les citer… j’en ai marre de citer les titres na !) mais tout de même, "Sprung", "Unconsoled", "Rain Hits Concrete", ce "Fear Of God" délicieusement dissonant - raaah, les riffs, le chant de Cairns (t'as la classe mon lapin), la pêche du batteur (Fyfe s’est réincarné en toi coco), c’est bien le même bon vieux putain de bon groupe. Putain bis, y’a même une ballade de Therapy?, une vraie ! ("Dopamine, Seratonin, Adrenaline"). C’est bon baby, j’aime quand tu me parles comme ça ! Ô allégresse, ok ok je m'emporte, mais je suis tellement content de retrouver des vieux copains sans dek c tro cool ! (the groupie is back). J’pense qu’on peut sans trop s’avancer dire qu’il s’agit de leur meilleur depuis Suicide Pact, ce qui explique mon bonheur non feint, et ce malgré ses défauts, les passages qui sonnent un peu trop niais (en même temps c’est un peu une composante de leur personnalité alors ta gueule), un bon Therapy? assurément, un véritable rafraîchissement après tous ces albums déglingués (bons ou mauvais) et mal fichus, jusqu’à ce Never Apologize bien grinçant… la fougue adulescente d’un Nurse, l'efficacité dans le riffing d’un Troublegum, et un soupçon du charme lover de mon chouchou… Cet album est celui dont on parle le moins, trois ans après sa sortie je crois n’avoir jamais lu plus de deux-trois chros qui en touchaient mot, c’est bien dommage parce qu’il mérite mieux.

note       Publiée le mardi 17 février 2009

dernières écoutes

  • Raven
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "One Cure Fits All" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "One Cure Fits All".

notes

Note moyenne        5 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "One Cure Fits All".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "One Cure Fits All".

Raven Envoyez un message privé àRaven
avatar

OK, c'est pas un de leurs grands albums... Mais putain, "Unconsoled" est un de leurs plus grands morceaux, que personne écoute ou presque, comme "Straight Life". Et "ça m'véner" comme dirait Maître Grims. "Unconsoled" c'est juste du Joy Division, sans la distinction littéraire. C'est direct comme le refrain triste, hardcore délavé brutal, punk adulte, direct comme un Andy à 44 ans : "this is what I get at the end of it : a house, not a home..." C'est du Cairns.

Note donnée au disque :       
Raven Envoyez un message privé àRaven
avatar

Il me donne une impression, légitime vu sa facilité de fan-service calé au régulateur de vitesse, catchu et pêchy, de Troublegum en fadasse blondasse ou de "générateur automatique de Therapy?" (j'me suis un peu emballé sur la plate Dopamin, Seratonin, Adrenaline, le final est tiède, Private Nobody naze), mais y a une hargne usée, une tristesse diffuse, dans cet album ultra-méga homogène de truerapy? (aucun titre farfelu ici, tout au plus une petite touche Screaming Trees sur la mélodie d'Into the light), assez bien résumée par les "leaves me cold" d'Unconsoled... un truc pré-Disquiet. "Aller au charbon".

Note donnée au disque :       
torquemada Envoyez un message privé àtorquemada

Il est bien "Crooked Timber", en fait. Faut juste aimer le son très sec d'Andy Gill et être prêt à s'encorder les dix minutes de pseudo post-rock de "Magic Moutain" en entier.

Note donnée au disque :       
dariev stands Envoyez un message privé àdariev stands
avatar

haha vise la discussion... eh bien moi je suis de l'avis du père E.Jumbo, c'est d'ailleurs prévu de longue date d'ajouter l'écosse, l'irlande du nord et le pays de galles, quitte à renommer "grande bretagne" par "angleterre", car chacun de ces "pays" (par contre là sur le terme exact j'ai jamais su), a une identité culturelle bien définie, et par conséquent une scène musicale bien distincte ! vu le nombre conséquent d'artistes de ces pays sur guts, ça sera vraiment mieux quand ça sera en ligne. et je me suis déjà porté volontaire pour le "reclassement" des groupes...

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Grande-Bretagne: Angleterre/Ecosse/Pays de Galles. Royaume-Uni: les même + Irlande du Nord...Et sauf erreur, Therapy ? sont d'Irlande du Nord...