Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEnsemble Muntu › First Feeding

Ensemble Muntu › First Feeding

lp • 3 titres • 39:34 min

  • 1First feeding 5:11
  • 2Flight from the yellow dog 13:55
  • 3Theme for Milford 20:28

enregistrement

Bob Blank Studios, New York City, USA, avril 1977

line up

William Parker (contrebasse, violoncelle), Arthur Williams (trompette), Jemeel Moondoc (saxophone), Mark Hennen (piano), Rashid Bakr (batterie)

remarques

chronique

On n'a pas fini d'explorer les recoins des musiques sombres et expérimentales. Chaque jour nous apporte son lot de découvertes. La demande est si forte aujourd'hui, la tendance étant clairement à la surabondance, que nous nous voyons littéralement submergés de toute part par toute une série d'enregistrements obscurs qui aspirent à un second souffle. Tel est le cas de "First Feeding", un album qui ouvre l'appétit d'une musique free vivante et gourmande, avide de se répandre, avide d'exister. Instigateur du projet, Jemeel Moondoc est un saxophoniste originaire de Chicago qui, contrairement à Braxton ou à l'Art Ensemble de Chicago, n'a pas rejoint l'AACM de Richard Abrams. En s'exilant à New York, il constitue l'Ensemble Muntu, quintette aux vibrations généreuses qui compte en son sein le batteur Rashid Bakr, le pianiste Mark Hennen, le trompettiste Arthur Williams et le contrebassiste William Parker, figure incontournable de la scène free s'il en est. Ces agitateurs tournent intensément dès 1972, mais ce n'est qu'en 1977 qu'ils entrent en studio pour publier ce disque autoproduit. Alliant la vigueur d'Albert Ayler à l'impulsivité de Cecil Taylor, les titres de l'Ensemble Muntu possèdent cette portée viscérale propre aux enregistrements free de grande qualité. Car si chez eux tout est rythme, décomposition, juxtaposition, décélération, accélération, ce souffle de vie, cette urgence qui nous engage à toujours repousser à plus loin l'échéance de cette fin inéluctable, ne seraient que gesticulations grossières sans la présence de chorus splendides repris à tue-tête par nos deux souffleurs, donnant à "Flight from the Yellow Dog" ou à "Theme for Milford", pour celles et ceux qui restent encore réfractaires à un genre qui leur semble impénétrable, un aspect lyrique bouleversant auquel il paraît difficile de resister.

note       Publiée le samedi 14 février 2009

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "First Feeding" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "First Feeding".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "First Feeding".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "First Feeding".

Coltranophile Envoyez un message privé àColtranophile

Et bien, voilà, il est en cours de réédition sur NoBusiness records avec une session inédite et le superbe "The Evening Of The Blue Men".

Note donnée au disque :       
Coltranophile Envoyez un message privé àColtranophile

Ah, tu seras béni pour ta chro ici présente. Jemeel Moondoc enfin. Un des rares virevoltants à la manière d'Ornette (influence claire) mais ici on est effectivement dans la synthèse des mouvements free de Coltrane à Cecil en passant par l'Art Ensemble. Disque très difficile à trouver et non réédité à ma connaissance. Je l'ai traqué pendant bien deux ans celui-là.

Note donnée au disque :