Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFrozen Shadows › Empires de glace

Frozen Shadows › Empires de glace

5 titres - 31:44 min

  • 1/ Au seuil des ténèbres
  • 2/ Adrift in the sepulcral snow
  • 3/ Return to supremacy
  • 4/ Forests of perdition
  • 5/ Coldest infinity

enregistrement

Enregistré au studio Le Bocal en novembre 1996.

line up

Alvater (guitares); Myrkhaal (voix et claviers); Namtar (batterie, basse)

remarques

Il s'agit de la version remasterisée et rééditée en 2004 en bonus de l'album "Hantises"

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black atmosphérique

"Empires de glace", comme le sera d'ailleurs son successeur et comme peut l'être, dans un autre registre, le "Nord" de Setherial, c'est une sorte de chaînon manquant entre "Secrets of the black art" et "In the nightside eclipse" (aguicheur non?). Sans atteindre évidemment la grandeur du mythe norvégien ( personne, ni même emperor, n'a de toute façon jamais égalé ce premier album), ce premier coup du groupe canadien (voire québécois) allie de fait la puissance occulte et la violence aveugle du premier et la dimension atmosphérico sylvestro nocturne du second. Moins riche et fouillé que celui d'Emperor, en cela plus proche dans sa forme de celui des suédois, le black de Frozen Shadows est très rapide, acéré et violent, calculé, interprété avec précision et drappé à l'occasion de quelques nappes et autres interventions d'un clavier neigeux. Frozen Shadows porte bien son nom : il fait dans le sombre, et l'atmosphérique hivernal. "Empires de glace", malheureusement, souffre d'un son de guitares inadapté. On les discerne bien, mieux que sur le blizzardeux successeur, mais cette saturation bouillonnante aux allures de direct-to-console est un frein sérieux à l'accomplissement de l'ambiance recherchée par les québécois. Rien de rédhibitoire peut-être, mais cette atmosphère si particulière, propre à quelques groupes du genre, est un fait magique si insaisissable que la moindre contrariété suffit à la faire fuire, et comme le matériau mélodique de ce premier effort est d'une qualité solide et constante, mais sans atteindre au frisson qui fait la différence, "Empires de glace" se contentera d'être juste "assez bon", malgré ses nombreux atouts. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : le son de guitare n'est ni mauvais, ni entièrement responsable du manque de vraie grandeur de la bestiole (d'ailleurs des internautes viendront sans doute nous dire que pour leur part, il trouve ce son excellent, tout étant affaire de goût, d'autant qu'il s'agit peut-être d'une conséquence du remastering de la réédition). Mais il manque ici la véritable force de Frozen Shadows, ce groupe qui réussi à faire de l'atmosphérique, occulte et onirique, à user du clavier comme d'une couleur merveilleuse, tout en gardant sa distance vis à vis d'un mélodisme qui risquerait d'atténuer leur fureur ténébreuse et véhémente. Pour l'instant, le groupe n'a pas encore mis le pied dans l'excellence.

note       Publiée le samedi 14 février 2009

partagez 'Empires de glace' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Empires de glace"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Empires de glace".

ajoutez une note sur : "Empires de glace"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Empires de glace".

ajoutez un commentaire sur : "Empires de glace"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Empires de glace".