Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEExpulsion › Overflow

Expulsion › Overflow

  • 1994 - Godhead, god011cd - 022021/WM329 (1 cd)

10 titres - 53:00 min

  • 1/ Don't leave me to bleed
  • 2/ Let the raven's fly
  • 3/ Fallen
  • 4/ With aged hands
  • 5/ Dreamvoyage
  • 6/ The other side
  • 7/ The anatomical range
  • 8/ As the last one leaves
  • 9/ At the madness end
  • 10/ Overflow

enregistrement

Produit par Expulsion et Martin Von Schmalensee.

line up

Stefan Lagergen (guitares); Chris Vowden (guitare lead); Anders Holmberg (basse); Fredrick Thörnqvist (voix); Calle Fransson (batterie et cymbales) - Johann Englund (guest vocal)

chronique

Styles
metal
metal extrême
death metal
doom metal
Styles personnels
vieux et mou

Fonds de tiroir : première! *clap* Après "summerian..." ou "Clouds", quand Tiamat sort "Wildhoney" en 1994, on y perçoit assez aisément ce qui a pu faire partir Lagergren et Holmberg, et pourquoi ils ont préféré aller réveiller leur vieil Expulsion, formation pionnière du doom/death suédois née en 1988, au côté du Treblinka de leur copain Johann. Et en écoutant "Overflow", on comprend aussi pourquoi l'un a fait une carrière et acquis une véritable stature, et pas les autres. Expulsion, donc, c'est du vieux doom death suédois, sombre et taciturne, atmosphérique et cru. Sobre, mid tempo, ténébreux et très retenu, disciple de black sabbath mais tristement froid, "Overflow" est un disque ennuyeux. Ca ne manque pas de charme pourtant : le chant guttural de Thörnqvist, sans effets ni violence, juste obscur, l'atmosphère sombre et froide qui se dégage des mélodies mornes, l'authenticité de ce vieux son noir... mais il manque cette dimension particulière indispensable au doom basique, faite de groove, de trance. Même si on sent une patte, même si on perçoit sans ambiguïté vers quelles régions mélodiques et harmoniques, séduisantes mais ardues, le groupe souhaite aller, il n'y parvient jamais vraiment. Difficile à traiter, cet art de la mélodie patibulaire, ce penchant pour le non séduisant, le maniement hasardeux de l'austérité. Et Expulsion n'y arrive pas. Trop morne, trop gris, sans doute trop simple, trop mou... je ne l'avais pas ressorti depuis 15 ans, je l'ai retrouvé intact à mon souvenir, immobile, plat, et maintenant que cette chronique est faite, je ne vois pas ce qui pourra le faire jamais revenir, même dans 15 ans, de la poussière.

note       Publiée le vendredi 6 février 2009

partagez 'Overflow' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Overflow"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Overflow".

ajoutez une note sur : "Overflow"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Overflow".

ajoutez un commentaire sur : "Overflow"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Overflow".

MessiahDMR › mardi 19 octobre 2010 - 01:17  message privé !

Un album assez plat, je l'avoue, mais il comporte quand même certains rebondissement, notamment "With Aged Hands", un véritable "hit" à mon goût.

Note donnée au disque :       
Sheer-khan › vendredi 6 février 2009 - 19:19  message privé !
avatar

Et hop! Prête depuis quelques jours, mais après le Wildhoney de Raven, ça tombait pile poil...