Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMelechesh › As jerusalem burns... al'intisar

Melechesh › As jerusalem burns... al'intisar

cd • 12 titres • 54:45 min

  • 1Intro
  • 2Sultan of mischief
  • 3Assyrian spirit
  • 4Planetary rites
  • 5Hymn to gibil
  • 6The sorcerers of melechesh
  • 7Dance of the black genii
  • 8Baphomet's lust
  • 9Devil's night
  • 10As jerusalem burns... al'intisar
  • 11Desert pentagramBONUS TRACK
  • 12Malek al'nar (live in jerusalem 96)BONUS TRACK

enregistrement

Produit par Melechesh. Enregistré en novembre 1996 au studio Y.S., Jérusalem, par Manu Swissa et Ashmedi

line up

Ashmedi (guitares, basse, claviers, voix); Moloch (guitares, basse, choeurs); Lord Curse (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
mesopotamian black metal

Tu la veux ta putain de baffe? Alors réjouis toi : tu viens de t'arrêter sur le bon groupe... mais pas tout à fait, encore, sur le bon album. Melechesh a inventé le terme de mesopotamian Black metal pour définir sa musique, alors prenonsle. Du black metal donc (!), aux textes référant à la mythologie assyrienne, et à la musique infusée d'orient. Si le groupe trouvera son style définitif avec "Sphynx", "Djinn" se révèlera déjà un album particulièrement original et convainquant, même si la dimension thrash et la fusion cohérente des influences n'y atteignent pas encore l'éclat de la suite; il en possède d'ailleurs une fraîcheur notamment mélodique qui lui est propre, totalement absente du suivant. Mais revenons Al'intisar. Il s'agit encore de black metal pur, même si rythmiquement beaucoup plus riche et dense que l'immense majorité des album BM, et dans lequel l'influence orientale se dégage pour l'instant bien plus des rythmiques, justement, que des mélodies. (Melechesh est de toutes façons un groupe au mélodisme plutôt retenu, très loin d'un Orphaned Land). La rythmique fait incontestablement partie, dès ce premier album, de la vision d'Asmedi et Moloch, et ce jusque dans le jeu de batterie : entre ce disque, "Sphynx" et "Emissaries", on va retrouver un style totalement équivalent, à la personnalité très marquée, constante et reconnaissable entre mille; il s'agit pourtant de trois batteurs différents. Plus informément blasté que les autres, plus couramment parcourus de riffs triple croche, "As Jerusalem burns... " est certes le moins typique, le plus classique des albums de Melechesh, mais il possède déjà une vraie personnalité. Ces putains de syncopes surjouissifs et groovissimes y sont pour beaucoup, ainsi que les reflets antiques dont se parent déjà quelques unes des mélodies. Une petite dimension de clavier à l'occasion (détail qui disparaîtra totalement du vocabulaire du futur quatuor sur les passages metal, soit 99% de la musique), une production plus crue mais déjà bien distincte, une précision dans le jeu qui annonce la maestria des albums suivants (Melechesh de ce point de vue touche en effet grave grave sa bille) une inspiration assez démoniaque que sert parfaitement la voix de gargouille d'Asmedi; voilà un bon album de black metal rapide et aggressif, plutôt original. Mais dès "Djinn" (le 4/6 de notre vénéré webmestre étant franchement sec), la personnalité du groupe se fera tellement plus forte, qu'on ne peut s'empêcher de trouver ce premier album un peu mineur. La même note que Djinn, c'est un peu absurde... mais moi, à côté de 4, sur l'échelle des notes, je vois écrit "bon"; et ce disque est bon... mais c'est vrai, c'est du black, et celui là plus que n'importe quel autre Melechesh : faut être iveul.

note       Publiée le vendredi 30 janvier 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "As jerusalem burns... al'intisar".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "As jerusalem burns... al'intisar".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "As jerusalem burns... al'intisar".

Demonaz Vikernes › mardi 18 octobre 2011 - 17:12 Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

je découvre le groupe avec la démo, sacrement efficace ! Curieux d'entendre l'album.