Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAKees Aerts › If One Door Closes

Kees Aerts › If One Door Closes

cd • 12 titres

  • 1Undelivered Delivery4:13
  • 2Put Me Down, Scotty6:21
  • 3Decision Time13:32
  • 4Entering The Unknown6:19
  • 5Dragonfly2:59
  • 6Monkeys2:53
  • 7The Sun Shines, The World Smiles7:36
  • 8Paloma3:58
  • 9Sunray7:17
  • 10The Challenge4:05
  • 11Move Forward and Discover12:39
  • 12Another Door Opens3:43

enregistrement

Enregistré entre 1990 et 2008

line up

Kees Aerts: Synthé, claviers, séquenceurs et FX

remarques

Pour en savoir plus sur Kees Aerts et entendre des échantillons sonores, visitez son site web;http://www.keesaerts.com/index.php

chronique

Dans son genre Kees Aerts est un pilier de la MÉ. En plus d’être l’un des fondateurs de Groove, il tente de découvrir de nouveaux talents, fait la promotion de la MÉ en plus d’organise de nombreux festivals dans les Pays-Bas. Côté musique? Il a collaboré sur certains albums de Ron Boots, notamment en concert et a réalisé un album en 1997, Slices of Time. Depuis il a écrit de la musique pour certaines compilations, des films et pour se faire plaisir. If One Door Closes est le fruit de sa passion, échelonné sur une période de près de 20 ans. Une collection de 12 titres composé entre 1990 et 2008, touchant ainsi touche un large éventail temporel tout en alliant styles et saveurs.
Et ça part avec Undelivered Delivery. Un titre qui rugit nerveusement, après une intro atmosphérique lourde aux échantillonnages industriels, sur une ligne de basse pesante. Une basse qui mord une séquence hoquetante sur un synthé agressif aux solos bouclés. Un clin d’œil aux années 70, à Space Art et Frédéric Mercier. Un petit bijou accrocheur avec une superbe saveur analogue, comme on en trouve à pleines oreilles sur If One Door Closes. Je pense notamment à Dragonfly et son approche Kraftwerkienne. Une comptine électronique amusante et accrochante. Tout le contraire de Monkeys avec son tempo rapide en staccato, dans une ambiance légère; Paloma, une rumba bien sympathique avec une mélodie un brin nostalgique qui rappelle Jarre; The Challenge et Another Doors Open avec ses synthés angéliques. Put me Down, Scotty aborde une approche futuriste à la Blade Runner. Une séquence aux sonorités de percussions tablas s’installe, accompagnant une belle mélodie sifflée sur un synthé discret. Un très beau titre qui précède l’un des deux longs titres sur If One Door Closes, Decision Time. Un titre écrit en 2008, Decision Time emprunte les sentiers de Robert Schroëder, avec un vocodeur brumeux, qui souffle sur une légère basse ondulante. Une basse qui permute en une superbe séquence lourde, animant un rythme pulsateur et résonnant, dans un univers assez éthéré. Le synthé mellotronné est superbe et moule une ligne rêveuse et sensuelle. Un des deux titres progressifs sur cet opus, l’autre étant Move Forward and Discover. Entering the Unknown est le titre qui accroche le plus sur If One Door Closes. Des percussions martèlent un tempo lourd et hypnotique, alors que le clavier fait danse ses accords avec une approche nerveuse. Un délicieux paradoxe harmonieux.
The Sun Shines, The World Smiles et Sunray sont deux titres écrits en collaboration avec Ron Boots. Des mélodies synthétisées qui accrochent et qui se sifflotent aisément sur des beats souples, nerveux mais discret. Si The Sun Shines, The World Smiles semble plus nostalgique avec ses vagues qui refoulent un brin de tristesse, Sunray est tout simplement éclatante de vie. Un monde de romance et d’espoir qui accroche à la 1ière écoute. Move Forward and Discover est l’autre titre électronique progressif de ce 2ième opus de Kees Aerts. Écrit aussi en 2008, il débute avec un synthé flou aux effets sonores et pulsations analogues, à la Jarre. Une séquence lourde et névrotique explose, entraînant un beat endiablé qui sautille nerveusement sous des ondes enveloppantes. D’autres séquences divisent le rythme, avec de fines percussions analogues rappelant l’univers de Jarre sur Oxygene et Equinoxe. Un superbe solo enveloppe ce torrent musical, qui est cerné de chœurs célestes et d’ondes mellotronnées à faire rêver les puristes de MÉ.
If One Door Closes est une surprenante collection spatio-temporelle. Kees Aerts nous fait voyager aux travers l’histoire de la MÉ avec une déconcertation étonnante. De belles mélodies accrochantes à des titres plus complexes qui étonnent par leurs côtés harmonieux, voilà de la bonne MÉ qui risque de plaire à tous. Un genre de Best of d’un artiste qui est resté silencieux trop longtemps.

note       Publiée le jeudi 29 janvier 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "If One Door Closes".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "If One Door Closes".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "If One Door Closes".