Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOrange Sector › Profound

Orange Sector › Profound

cd • 13 titres

  • 1Sick.Sick.Sick
  • 2Life's A Bitch And Then You Die
  • 3Stimmen
  • 4R.I.P.
  • 5Exercise Tiger
  • 6Kopfschuss
  • 7Noise
  • 8Bibelhammer
  • 9Invasion
  • 10Profound
  • 11Sick.Sick.Sick (666 Mix)
  • 12R.I.P. (Destroy Mix)
  • 13Bibelhammer (Stahlschlag Mix)

line up

Lars Felker, Martin Bodewell

remarques

chronique

Styles
electro
ebm
indus
Styles personnels
rough ebm

L’autre jour en sortant de la salle de muscu avec les copains, on parlait de vieille EBM, en mangeant nos barres céréalières. Dédé et Lulu racontaient n’importe quoi comme d’hab, ça divaguait et dérivait sur d’autres sujets (Wumpscut, Suicide Commando) alors que j’avais pourtant bien cadré le débat : EBM old school et rien d’autre, bande de gros balourds. Et là j’ai repensé à un truc culte. Ces deux bœufs n’avaient peut être pas entendu parler d’Orange Sector depuis un bail, ils savaient pas que les teutons avaient ressorti un album. "Un peu d’EBM mort aux vaches de temps en temps, ça ne fait pas de mal les gars, vous devriez savoir ça". Et là j’ai sorti le dernier OS de ma poche et je leur ai collé sous le pif. Orange Sector ne sont pas nés de la dernière pluie, ils se sont formés il y’a une vingtaine d’années déjà, et nos deux loulous s’étaient plutôt ramollis avec le temps, comme quasiment toutes les formations de la vieille école ayant survécu ils avaient succombé à leur travers pop. En 2007 ils reviennent, et ils nous jouent la carte revival à fond : Profund est EBM old school brute de décoffrage, avec un charme bien vulgos et neuneu qui rappelle le premier Oomph! Sans le côté rock. Aucun morceau se détache vraiment à part ce gros tube "R.I.P." aux reflets kliniciens (mmmmh ce refrain) et ce "Kopfschuss" délicieusement primaire. Tout est binaire, cru, bourrin, et sans aucune forme de mélodie. Le chant éraillé et vicelard du porc de service, les instrus old-school sans fioritures, le vocabulaire très fleuri (fuck, die fucker, die, kill, destroy, fuck, die, bitch, shit, etc) et en prime des morceaux en allemand bien boeuf, mmmh – ce dernier Orange Sector nous la met pas profond comme l’intitulé le laissait espérer mais c’est du tout bon, de l’EBM boche bien âpre et rustaude, débile, abrutissante, une version croustibat’ du premier Dupont, ou pour être plus éloquent, du DAF en mode gros tatoué + pull de camionneur + bonnet de docker + gitanes maïs, manquant juste un peu de puissance et de variété à mon goût pour mériter un 5 mais suffisamment corsée pour me plaire. Basique mais efficace. Life… is a bitch… and then… you die…

note       Publiée le mardi 27 janvier 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Profound".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Profound".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Profound".

mangetout › lundi 21 février 2011 - 18:54  message privé !

Dans le genre moustachu sévèrement burné à QI de panzer, ça se pose là, c'est comme un bon blockbuster des familles, quand tu ouvres le paquet tu n'es pas déçu par le contenu, tu t'attendais même à ça, c'est ce qui avait motivé ton achat coupable et le plaisir qui allait avec... disons que ça fonctionne à 500% comme le bruit d'un gros V8 rassurant... et en plus il ont d'autres albums du même calibre en magasin, ils en ont sorti pas moins de 5 autres, les bougres, depuis leur retour en 2005, dont un excellent "Kreig und frieden" l'année dernière...

Lapin Kulta › mardi 27 janvier 2009 - 07:13  message privé !

Ca y est il a fait profession de foi. Tant mieux ça donnera un petit côté folklorique au site!