Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCop Shoot Cop › Pieceman

Cop Shoot Cop › Pieceman

3 titres - 10:53 min

  • 1/ Robert Tilton Handjob
  • 2/ Disconected 666
  • 3/ Eggs For Rib (Speedway)

line up

Tod A. (Tod Ashley), Jack Natz (Jack 'Natz' Nantz), Phil Puleo, Jim Coleman, Steve McMillen

remarques

Parait que les taches sur la pochette sont du vrai sang de porc… Gloups… bah après tout j’écoutais bien « sacrifie un poulet » quand j’avais 11 ans

chronique

Vulgaires, sales et méchants, voilà comment on pourrait décrire les Cop Shoot Cop. cinq boules de nerfs et de haines, cinq tumeurs cristallisant les nombreux excès de la grosse pomme (pourrie), jetés en pâture au public avides de sensations fortes. No guitars, Two bass, ça rime avec In ya face. Cop Shoot Cop, sur cet EP, a tout du jeune groupe plein de fougue et d’idées pas encore organisées… On sent que les chiens fous sont lâchés en studio sans direction précise, et on se retrouve très vite avec des riffs à l’huile de friture à la Butthole Surfers, saupoudrés de samples malsains à la Venetian Snares, le tout avec une batterie bien raide et 80’s comme il faut. On repensera à Venetian Snares pas plus tard que sur Disconnected 666, interlude bien lobotomisant sur le thème du harcèlement téléphonique, dans le genre Current 93 dans ses moments les plus déphasés, le potache en lieu et place du conceptuel. Le bordel nous gicle à la gueule avec encore plus de violence sur Robert Tilton Handjob (ce titre), où la guitare en roue libre racle le sol en bousillant toute la mécanique sur fond de marche militaire et brouhaha rentré de force dans notre cerveau… On reste quand même un peu sur notre faim, surtout que deux morceaux se retrouveraient plus tard sur Consumer Revolt, l’opus le plus connu (tout est relatif) du groupe, avant que leur nom soit redécouvert en 97, surgissant du néant à l’occasion d’une reprise tuante par Strapping Young Lad ! Groupe dont Cop Shoot Cop est pourtant aux antipodes, tant par son manque de technique que par son énergie, bien moins canalisée et réfléchie que chez le père Townsend.

note       Publiée le vendredi 23 janvier 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Pieceman".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Pieceman".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Pieceman".

sebcircus › mercredi 28 avril 2010 - 18:55  message privé !

Ce n'est pas ce qu'ils ont fait de mieux, Il faut écouter en priorité leur vais albums

cyberghost › dimanche 25 janvier 2009 - 22:46  message privé !

Le 3/6 c'est parce que les morceaux sont massacrés par rapport aux versions consumer revolt ou juste à cause de l'inutilité de cet ep ? Cop Shoot Cop, ça bute ; les trois premiers albums au moins, sans parler du Ep Suck city bordel

kama › dimanche 25 janvier 2009 - 17:33  message privé !

Je ne connais pas cet EP, mais les deux albums de C$C (surtout le 1er) devraient figurer dans chaque cdtheque d'amateur de musique industrielle.

yog sothoth › samedi 24 janvier 2009 - 13:58  message privé !
avatar

(j'imagine que si la banane suffit pas, elle sera suivie d'une table de salon)

pokemonslaughter › samedi 24 janvier 2009 - 13:49  message privé !
avatar

bon heirophant je vais être clair : soit tu fermes ta gueule soit tu dégages avec une banane dans le cul. Capisce ?