Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKloq › Move Forward

Kloq › Move Forward

  • 2008 • Spv SPV CD 320992 • 1 CD

11 titres - 63:21 min

  • 1/ You never know
  • 2/ I never said
  • 3/ Ibiza
  • 4/ We´re just physical
  • 5/ So long cylon
  • 6/ Kloq film 1
  • 7/ Move forward
  • 8/ Connecting
  • 9/ My safe place
  • 10/ Lucky star
  • 11/ Km. 1

remarques

Douglas McCarthy invité sur "You Never Know" et "We're Just Physical"

chronique

Styles
electro
pop
techno
Styles personnels
techno-pop fm

Je dois l’avouer, ce n’est pas en écrivant cette chro que je vais me faire des kloq aux doigts… C’est quoi, Kloq, Raven ? Eh bien mes chers petits, c’est de l’electro-pop FM à ramifications techno que nous avons là – et ça sonne très clean et radio, inutile de vous faire un dessin. L’intérêt de ce petit album anecdotique tient surtout dans une poignée de titres perdus dans une sélection fade et sans style. Quatre titres. Quatre tubes. Dont deux avec Doug McCarthy en featuring, LE vrai, LE McCarthy – inutile de préciser que les puceaux ont misé un max sur la présence d’un tel invité pour l’entame de l’album. Avoir un briscard de cette trempe comme guest, gage de qualité ? Pas vraiment. Je disais tubes, je vais être clair : tubes comme TUBES avec un T majuscule, et les autres lettres en majuscules aussi. Hyper putassier, hyper tuning, mais irrésistibles. J’ai bien essayé de détester "We’re Just Physical", de trouver l’intro qui nous fait miroiter le refrain trop White Stripes, de trouver ça trop radio, trop cliché, trop pute, mais justement, ça devait être tellement pute que ça m’a collé au cerveau comme du Desireless – Douglas version ray-ban- en Subaru sur le boulevard avec du gros Oakenfold sans finesse dans les baffles, et surtout le refrain mortel, na (I told you before so beliiieeeve me). Ce titre j’ai pris mon pied à me l’enchaîner en boucle avec "You Never Know", un morceau bien catchy qui aurait pu se trouver sur le dernier Fixmer/McCarthy (dans la deuxième moitié peut-être) et qui claque bien, en tout cas j’adore, techno-pop bien vulgos et pump up the volume, nuff said. A part ça ? Le troisième gros hit du disque, "I Never Said", cette fois-ci sans Douggie – un peu And One mais beaucoup plus classe, avec refrain Mortal Kombat extra. Le petit chanteur se débrouille bien, quand il fait son Dave Gahan ça passe ("Move Forward") ou ça laisse froid ("My Safe Place", qui sonne très Ultra). Là, c’est le moment où je me rend compte que j’ai parlé de 4 titres, et que j’ai oublié quel est le quatrième (*cherche dans ses fiches*) ah oui, voilà, j’en ai parlé plus haut en plus (le con) : "Move Forward". Bah oui qu’il est bon ce titre, excellent même, refrain 100% approuvé. Bon et le reste, quoi ? Queud, de l’instru bien fichue mais pas captivante, et du hyper-cliché et complètement quelconque (le pire quand ils sortent les vocoders, sur "Lucky Star" par exemple), dans le côté house ("Ibiza", "So Long Cylan") ou dans le côté instru electro plus expé ("Kloq 1"), voire irritant avec pourtant la même recette qu’en début ("Connecting", pouah !). Move Forward, album brouillon qui mise tout sur son tuning alors qu’il roule en Twingo ? Album qui dégaine ses munitions dès le levé de rideau pour finir par se perdre dans des instrumentaux electro-tech pop sans saveur ? Peut-être bien. La promesse d’un vrai bon album à venir ? J’ai pas dit ça mon Jeannot, mais j’espère bien. Enfin c’était déjà bien de pas louper le résultat en invitant McCarthy (là j’aurais dit bouh) - et rien que pour ça je leur offre gracieusement trois belles boules (et ils sont trois comme ça ça fait une chacun) - mais cet album est bien trop décousu, trop mal fichu, déséquilibré… au moins autant que cette chronique. Ça au moins c’est clair.

note       Publiée le jeudi 22 janvier 2009

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Move Forward".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Move Forward".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Move Forward".

mangetout › vendredi 23 janvier 2009 - 03:32  message privé !

Tu as surement raison, c'est moi qui ne dois plus avoir l'âge pour écouter sur la longueur.

Raven › vendredi 23 janvier 2009 - 00:55  message privé !
avatar

Oui mais non Mangetout ;) cet album n'est pas complètement formaté dancefloor, comme je le dis dans la chro ils essayent de poser des passages plus instrumentaux & expé, moins tubesques. C'est juste mal foutu, sans inspi - et ce genre de musique est parfaitement faite pour tenir sur la longueur mais seuls les meilleurs peuvent réussirent ce tour de force (F/M, Snap, ou Dupont, au hasard)

Note donnée au disque :       
mangetout › jeudi 22 janvier 2009 - 14:10  message privé !

Je ne suis pas sur que ce genre de musique soit faite pour tenir la longueur sur un album en entier, avec ou sans Douglas McCarthy, c'est contre-nature on va dire et je dis ça sans avoir écouté l'album en me basant seulement sur tes dires Raven mais c'est un peu comme se taper un double album de disco vintage millésimé 1978 avec paillettes et plumes dans le cul assorties, c'est fait pour danser et pas plus, il ne faut pas lui en demander plus (personnellement les boites ça fait belle lurette que je n'y met plus mes petits petons, mais on s'en contre-fiche). Ceci dit le remix de "You never know" (The Kloq remix) par contre est nettement meilleur que l'original avec son traitement sonore plus fouillé !