Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNitzer Ebb › Big Hit

Nitzer Ebb › Big Hit

cd • 10 titres

  • 1Cherry Blossom
  • 2Hear Me Say
  • 3Kick It
  • 4I Thought
  • 5Floodwater
  • 6Border Talk
  • 7In Decline
  • 8Living Out Of A Bag
  • 9Boy
  • 10Our Own World

enregistrement

Produit par Flood. 1995

remarques

chronique

Cette chronique va être pourrie, je le sens… J’ai retourné la bête dans tous les sens, et j’avoue que je n’ai toujours pas trouvé quoi en dire. Comment en faire une chro suffisamment journalistique ? Comment en parler, tout simplement, de ce machin ? Je ne vous éviterai pas le déballage analytique monotone cher à tout bon journaliste, en essayant de décrire un peu ce qu’on a là, parce que bon, je dois quand même vous en donner une petite idée. Déjà, c’est bizarre. C’est du Nitzer Ebb et c’en est pas vraiment. C’est bizarre, mais c’est pas bizarre. Mais c’est bizarre. Nitzer est devenu un groupe rock, McCarthy fait de la guitare, on est loin du temps des "Murderous" et autres "Hearts And Minds"… Dans le livret Douglas a les cheveux blonds… pourquoi mon Douggie, pourquoi cette décoloration ? On pourrait dire que ça symbolise un peu cette transformation du groupe, cette espèce de mutation vers un style de rock indus insolite. Et en même temps cette métaphore est naze, puisque la décoloration renvoie à un symbole négatif alors que ce disque est plus coloré qu’un Showtime (la pochette symbolise bien cette coloration) et que… d’accord, j’arrête. Ebbhead n’avait déjà plus rien (ou si peu) à voir avec leur vieille EBM minimale, esthétisé qu’il était par cette prod Violator. C’était trop pour un NE qui ne peut donner le meilleur de lui-même que sur des rythmes binaires et minimaux ? Ebbhead était plus dense que ça… Big Hit lui, c’est un peu pareil : une espèce de fusion rock indus avec des éléments multiples glanés de-ci de-là. Nitzer a dû prendre conscience à un moment ou à un autre que des NIN et autres FLA lui avaient piqué la vedette de longue dans les clubs, et que l’EBM old school était devenue complètement has been. Alors ils ont brodé. Ils ont cherché à faire autre chose, à enrichir leur son – je dirais pas qu’ils ont vraiment réussi, en vérité ils se sont un peu paumés dans leurs ambitions, mais cet album a au moins le mérite d’être bien à part. On pense à toutes sortes de formations (New Order, DM, Tears For Fears, Killing Joke, Fad Gadget, en vrac), puis l’instant d’après on se dit que ça ne ressemble à rien d’autre qu’à du Nitzer. Du Nitzer electro-indus-funky ("Kick It", du proto-Marilyn Manson), jazzy ("Living Out Of A Bag", "Boy"), du Nitzer qui nous donne une idée - improbable - de ce que pourrait être de l’EBM-country ("Our Own World"). Quand au chant de Douglas, le lascar nous fait un peu de tout : du Gahan (l’aérien "I Thought"), du Reznor, et même un peu de Mike Patton, sans oublier ses tics à la Fœtus qui lui collent désormais au gosier ("Cherry Blossom", "Border Talk"). Y’a un peu de tout dans ce disque difficile à assimiler, un peu décousu il faut l’avouer, ou flou pour utiliser un terme plus approprié. Je ne vais pas m’en cacher, je n’y goûte que très peu, n’arrivant pas à être accroché par ces titres chelous à par peut être "Kick It", n’arrivant pas à cerner la bête, n’arrivant pas à être captivé, tout simplement. Mais ce chant du cygne singulier mérite tout de même d’être pris en considération, leur album le plus expé à n’en point douter… mfff… grmmfff… quand je vous disais, que cette chronique serait pourrie...

note       Publiée le mercredi 21 janvier 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Big Hit".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Big Hit".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Big Hit".

brighter_paëlla_now › jeudi 22 janvier 2009 - 00:45 Envoyez un message privé àbrighter_paëlla_now

Heu ... aller, j'aime bien Floodwater.

Shelleyan › mercredi 21 janvier 2009 - 09:42 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Le pire de Nitzer Ebb, j'avais acheté le single 'I thought' (avec Cherry Blossom' en deuxième titre)...Il ne m'avait coûté qu'une livre irlandaise...presque trop. Ce disque est une horreur, Nitzer Ebb veut évoluer mais dans un registre flou qu'il ne maîtrise pas du tout..eurgh !

Note donnée au disque :