Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPlanète Sauvage › II

Planète Sauvage › II

mp3 • 7 titres • 46:49 min

  • 1Mélancholia 6:53
  • 2Nos années sauvages 6:15
  • 3La métamorphose des Krolls 6:30
  • 4The dead rose's monologue 6:34
  • 5Cassiel 6:56
  • 6Le retour de Biculah dans sa patrie, chapitre 2 8:36
  • 7L'éveil de Shemty 5:05

enregistrement

France, 2008

line up

Régis Martinez (claviers, synthétiseur, ordinateur,free VST, bandes magnétiques, ondes radios, vinyl usés, recyclage des déchets), Julien Avril (guitares, basse, ordinateur, synthétiseur, banjo, flûtes à bec, gong chinois, étagère en kit, santiag trouées, yoyo futuriste), Deborah Unger (voix)

remarques

http://planetesauvagesound.free.fr/

chronique

Toujours animé d'une générosité sans faille, Planète Sauvage nous propose en écoute libre son deuxième essai, un programme un peu plus copieux, enrichi de deux titres supplémentaires, rallongeant le périple d'un petit quart d'heure. Une musique dont l'apparente pléntitude cache en réalité des inquiétudes, des doutes qui se traduisent par un tourment qu'on ressent mais qu'on ne perçoit pas forcément. Ainsi, "Mélancholia" perce l'atmosphère tel un rayon de soleil qui cherche à se frayer un chemin à travers une couche nuageuse pour progressivement nous dégager la vue sur un ciel immaculé, blanc, livide, réfléchissant la lumière au-delà du supportable. "Nos Années Sauvages" nous amènent gentiment vers "La Métamorphose des Krolls", un titre qui, lui aussi, prend son temps pour déployer tous ses effets, comme une fleur qui déployerait ses pétales et ainsi partager les effluves de son parfum. Un lent engourdissement de l'esprit par l'entremise de voix lointaines, masquées, déguisées, triturées, juste là pour donner de la densité, du poids à quelque chose d'évanescent par essence. Un jeu de faux-semblants permanent auquel Planète Sauvage s'adonne sans efforts. C'est un peu le même esprit qui parcourt "The Dead Rose's Monologue" même si cette fois c'est Ussiel qui nous montre la voie. La suite du disque nous plonge dans l'introspection. Sous ses airs plastiques polissés et bien propre sur lui, la musique de Planète Sauvage renferme une part d'ombre considérable, et c'est celle-ci qui nous touche, qui nous interpelle, qui nous donne conscience que nous avons affaire à quelque chose de plus profond, de plus sincère qu'une banale musique ambient qu'on pense, à tort, être à la portée du premier venu.

note       Publiée le samedi 17 janvier 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "II".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "II".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "II".