Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAArrowwood › Hemlock and spindle flower

Arrowwood › Hemlock and spindle flower

cd • 13 titres

  • 1In ruin
  • 2Treasure ghost
  • 3From the branch of a hemlock tree
  • 4Blackbird
  • 5Buried
  • 6I was born in the forest
  • 7Moths
  • 8All things rise
  • 9Sub umbra alarum
  • 10Mount Tabor dream maze
  • 11Ringsel
  • 12Mountain water
  • 13Clumsy dance

enregistrement

non renseigné

line up

Chelsea Robb (voix, bouzouki, harpe, zither, mini sitar, cloches tibétaines, cloches diverses, chimes et shakers, mini tambourin, clavier...) - Pythagumus de Novemthree et The leodsong Guild (guitare acoustique, harmonium, djembe, bodhran, flûte à bec alto, sifflets, tambourin, cymbales, shakers et cloches ; Jaimie Truva (cloches) Lindesy Hoffman (harpe juive, ocarina, shakers et cloches, voix lead et clavier sur "Sub Umbra Alarum" ; Josh Lovejoy de the Leodsong guild, San Fransisco et I forgot : harmonium sur "In ruin".

remarques

www.myspace.com/arrowwood
tirage limité à 100 exemplaires

chronique

Styles
folk
Styles personnels
venue d'ailleurs

Ce disque est une étrange petite merveille. Arrowwood c'est Chelsea Robb, une jeune femme qui a décidé de ne pas se soucier de savoir jouer de quelques instruments que ce soit pour faire de la musique... car elle l'a bien compris : il ne suffit parfois que de quelques notes. De la folk minuscule et lunaire, une infime mélodie de mini sitar, trois notes de guitare, des clochettes et deux trois tambourins, un peu de flûte et la voix totalement volatile de la jeune femme... et c'est tout un petit monde extraordinaire qui s'ouvre. Et pourtant... pourtant le jeu est approximatif, le toucher de fret souvent hasardeux, l'accordage douteux... pourtant les mélodies sont sommaires, parfois jolies mais sans plus, lancinantes, un peu mornes. Pourtant... "Hemlock and spindle flower" a cette beauté tranquille et un peu mélancolique d'un jardin à l'abandon. Un petit jardin de curé où il n'y aurait plus qu'une ou deux petites fleurs, un peu cachées sous les herbes sauvages, entre deux vieilles pierres... sa beauté tient dans son anarchie, son imprévu, sa cohérence un peu chaotique. N'en doutons pas, à l'écoute notamment de "From the branch...", qui n'est rien d'autre qu'une pièce passée à l'envers, on se rend compte que Chelsea assume parfaitement le bizarre, le recherche même, et que toutes ces imperfections techniques, ces accidents d'amateurs, ce simplisme profane dans l'écriture musicale, loin de les masquer, elle les utilise et les transcende. Quelques notes maladroites, une foule de petits instruments et sons, la musique d'Arrowwood est aussi un lieu de petites expériences, des petits effets d'espace, une voix plus ou moins lointaine, une reverb' inattendue. L'atmosphère de ce disque relève réellement de l'irréel. Une naïveté criante et pourtant toujours sous tendue d'un sens de l'étrange et d'une forme de mélancolie qui ne se livre jamais vraiment. Entre le volontaire et le mal joué les dissonances se logent partout et inquiètent ce curieux petit coin de végétation perdu. Ce n'est certes pas le genre de disque que l'on écoute en boucle, mais dès les premières secondes d'"In ruin", instant d'étrangeté suspendue comme vous n'en avez sans doute jamais entendu, il vous plonge dans un lieu comme il n'en existe pas d'autre : une creux de forêt un peu sombre et tranquille, où se cachent tout un tas de choses, et de gens, sous les feuilles, les lierres et les branches mortes. Il y a incontestablement quelquechose de miraculeux dans la beauté de ce disque. Meilleure représentante de la petite équipe de Little Somebody Records, une bande d'ermites campagnards américains qui pratiquent la folk minuscule, Chelsea Robb a créé avec ce premier album d'Arrowwood une oeuvre totalement unique qui élève la maladresse au rang de merveilleuse qualité.

note       Publiée le vendredi 16 janvier 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Hemlock and spindle flower".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hemlock and spindle flower".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hemlock and spindle flower".

kama › lundi 19 janvier 2009 - 19:53  message privé !

Bonne nouvelle!

Wotzenknecht › lundi 19 janvier 2009 - 16:25  message privé !
avatar

Rebonjour, très respecté SK. C'est un plaisir de te retrouver parmi nous, fût-ce que sporadique. Je me pencherai sur Arrowwood, étant en pleine crise de folkerie.

Sheer-khan › lundi 19 janvier 2009 - 15:23  message privé !
avatar

Alors là mon gars Dariev, mille et un mercis, humblement formulés (merci aussi à powa, nokturnus et empreznor...). Ca ça me fait bien plaisir :)) en plus, malin et finaud que tu es, tu as choisi ce disque de Arrowwood, car tu l'as bien compris : il me tient particulièrement à coeur parce qu'il est vraiment totalement et définitivement invraisemblable.

dariev stands › lundi 19 janvier 2009 - 14:41  message privé !
avatar

Ma mère, voici le temps venu

D'aller prier pour mon salut

Sheer-khan est revenu

Bougnat, tu peux garder ton vin

Ce soir je boirai mon chagrin

Sheer-khan est revenu

Toi la servante, toi la Maria

Vaudrait p't-être mieux changer nos draps

Sheer-khan est revenu

Mes amis, ne me laissez pas, non

Ce soir je repars au combat

Tigrou Tigrou, puisque te v'là