Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Divers › Scavengers in the Matrix

Compilations - Divers › Scavengers in the Matrix

17 titres - 77 min

  • 1/ Primal Engine-Drown (6:16) - 2/ Recliner-Zygote (4:00) - 3/ Hate Dept.-I Am Truth (3:14) - 4/ Colla Destra-F/2.8 (4:48) - 5/ Killing Floor-Glass (4:40) - 6/ Contagion-Hate (Flesh Mix) (5:21) - 7/ Acumen-Gun Lover (4:48) - 8/ Death Method-Guilt (Trip Mix) (4:18) - 9/ Penal Colony-Halidified (Subgenius Mix) (4:09) - 10/ Synthesia Murder Program-Stalemate (6:02) - 11/ Slave Unit-Submit (4:30) - 12/ Pain Emission-Insecure (4:36) - 13/ Apolitiq-Chaos (4:55) - 14/ Sweat Engine-In Darkness (2:53) - 15/ Death Industry-Like The Plague (4:32) - 16/ Tinfed-Dominion (4:41) - 17/ STG-Mad Drunk (Short Temper Mix) (3:15)

chronique

Au début, tu tournes autour de la pochette et tu prends peur. Pas un nom de familier (vaguement Hate Dept et Penal Colony) et surtout ces termes employés sur le visuel : Digicore ? Necrotech ?? Tu te dis que ce n'est pas possible, soit tu as loupé quelque chose, soit c'est juste de la musique pour rivet-heads que juj s'envoyait par pelletées au goûter du temps où il était jeune, juj, du temps où il était beau (tralala), et que sans même avoir ouvert le boitier tu sais déjà qu'elle a 3,3/5 sur discogs et que tous les amerloques s'en débarassent à peau de balle pour rembourser leurs microcrédits empruntés chez Wal*Mart. Bref, c'est quoi du digicore necrotech, si ce n'est une autre appellation pour « Front Line Assembly du pauvre », tout comme derrière les compiles psytrance que t'as acheté à l'époque (Max, Guillaume la Tortue, etc ; on survit comme on peut en 1994) tu te rends compte qu'on parlait alors d'hypnotic trance, de psychedelic goa core, voire de transcore pour ne pas dire de gros mots. Rien d'étonnant donc à retrouver toute la tribu cyber-dreadlocks réunis avec du pseudo-FLA, du simili-Prodigy, du Chemical Brothers-like paradoxalement vachement bien vieilli avec un son très puissant (contrairement à beaucoup de trucs cyberméchants de l'époque, écurie SPV/Alfa Matrix & consorts, sonnant très cybercon aujourd'hui), des redécouvertes qu'elles sont bonnes, notamment le lancinant Contagion qui ressemble à du Kirlian Camera en plus méchant. Le reste est étonnement cohérent en qualité, avec un net penchant pour les gros rythmiques électroniques, le sampling de gratte, et un héritage dancefloor évident (Front 242, pouet pouet, tout ça). Avant que Matrix (le film) ne foute tout le monde dans des slims en cuir noir, ça sentait bon la jungle, la sueur et la vie dans cette tribu électronique verte et rouge que l'on voyait comme les 'primitifs du futur'. Et dire que c'est déjà du passé...

note       Publiée le jeudi 15 janvier 2009

partagez 'Scavengers in the Matrix' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Scavengers in the Matrix"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Scavengers in the Matrix".

ajoutez une note sur : "Scavengers in the Matrix"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Scavengers in the Matrix".

ajoutez un commentaire sur : "Scavengers in the Matrix"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Scavengers in the Matrix".

merci pour le fusil... › jeudi 15 janvier 2009 - 21:29  message privé !

...santa claus core plutôt

born to gulo › jeudi 15 janvier 2009 - 19:43  message privé !

c'est pas de l'aggrotech, alors ?

lolokth › jeudi 15 janvier 2009 - 18:29  message privé !

Oh la belle kro que voilà !

"tout comme derrière les compiles psytrance que t'as acheté à l'époque (...) tu te rends compte qu'on parlait alors d'hypnotic trance, de psychedelic goa core, voire de transcore pour ne pas dire de gros mots"

En parlant de ça, un pote à l'époque m'avait prété 2 compils (vol 1&2 quoi) nommées fièrement Trancecore, bon ben gravé et tout ok, à part que plus moyen de mettre la main dessus en original, même pas une petite référence après de lourdes recherches on ze web... Enfin bref