Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHypocrisy › Catch 22

Hypocrisy › Catch 22

10 titres - 41:45 min

  • 1/ Don't judge me
  • 2/ Destroyed
  • 3/ On the edge of madness
  • 4/ A public puppet
  • 5/ Uncontrolled
  • 6/ Turn the page
  • 7/ Hatred
  • 8/ Another dead end (for another dead man)
  • 9/ Seeds of the chosen one
  • 10/ All turns black

enregistrement

Abyss studios, par Peter Tägtgren, Aout 2001.

line up

Peter Tägtgren (chant, guitare, clavier), Lars Szöke (batterie), Mikael Hedlund (basse)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
death mélodique

Vous n'êtes pas sans savoir que je suis un fan invétéré d'Hypocrisy depuis mon plus jeune âge, et que chaque annonce d'un nouvel opus des suédois m'emplit d'une joie immensément profonde ! Et bien ce "Catch 22" ne déroge pas à la règle car il marque une nouvelle ère pour le groupe : celle de l'apothéose ! En effet, ce "catch 22" fait désormais partie de la triptide de la perfection avec les albums "The final chapter" et "Hypocrisy". Tout est mis en place pour en faire un chef d'oeuvre : des gros brûlots death metal ultra destructeurs, rappelant immédiatement ceux de "The final chapter : "Don't judge me", "Another dead end (for another dead man)", d'autres pièces plus modernes, plus "groovy" qui vous accrochent instantanément et vous feront headbanger à vous en biser les cervicales : "Destroyed" (et son refrain entêtant), "A public puppet" (qui fera jumper la foule en live avec une folie incontrôlable, j'en suis certain !), ou l'excellent "Turn the page" (aux réminiscences quasi punks, et son refrain ultra mélodique et accrocheur). Bien entendu, les titres mélodiques, marque de fabrique du groupe sont présents, et tout ce que l'on peut constater, c'est qu'il s'agit peut-être des meilleurs composés jusqu'ici par le groupe ! "On the edge of madness", "Uncontrolled", "Hatred", "All turns black" ( entièrement en voix claire), tous ces titres ont pris une dimension nouvelle, quittant l'appellation réductrice "doom/death" pour ce que j'appellerai des "ballades death metal" ! Je n'avais encore jamais entendu quelque chose sonnant ainsi : des titres mid tempos, aux guitares hyper mélodiques et acérées, vous emportant doucement et tranquillement dans leurs tourbillons de tristesse au fil des couplets et des refrains meurtriers, avec une mention spéciale pour "Seeds of the chosen one" carrément sublime ! Car c'est bien ce qui surprend le plus sur ce "Catch 22", les refrains sont tous énormes ! Peter a énormément travaillé sa voix pour la rendre très synthétique et écorchée, la rendant immédiatement reconnaissable et se vissant instantanément dans votre crâne ! Écoutez le refrain de "Uncontrolled" par exemple où sont mélangées à la perfection la voix black et la voix claire pour donner une forme finale particulièrement agressive tout en conservant cette aura mélancolique, qui caractérise l'ensemble de l'album. Ne parlons pas de la production, énorme comme d'habitude, ni de l'artwork, inexistant (bien malheureusement), et vous comprendrez qu'Hypocrisy est pour moi l'un des premiers groupes (avec Mephistopheles) à être rentré dans le nouveau millénaire...

note       Publiée le jeudi 28 mars 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Catch 22".

notes

Note moyenne        24 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Catch 22".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Catch 22".

Ofboir › mardi 10 mars 2009 - 23:36  message privé !

Ya un rapport avec le Catch 33 de Meshuggah ?

KRegoR › vendredi 9 mai 2008 - 11:58  message privé !
j'aime pas du tout la prod, elle dessert pas du tôut l'album. Notamment la batterie elle sonne très bizzare je trouve.
Note donnée au disque :       
enslaver_666 › mercredi 31 janvier 2007 - 04:34  message privé !
Musicalement, on ressent beaucoup l'influence du side project de Peter, Pain. Surtout à cause de l'utilisation plus fréquente des voix claires et ça s'entend principalement dans les refrains. L'influence se ressent également par le côté plus revendicateur et humain des paroles (psychologie, tourmentes, rage, etc.). J'irais même jusqu'à dire que ça sent le Slipknot dans la musique par moments. Et ce n'est aucunement pour dénigrer l'album. D'ailleurs, Peter a lui-même avoué que les 9 fous masqués avait eu une influence sur ses compos à l'époque. Bref, Hypocrisy combine merveilleusement la violence et les mélodies accrocheuses comme toujours. À voir le résultat, pas étonnant qu'il soit l'album préféré des membres du groupe. Personnellement, je le place deuxième tout juste derrière l'indétrônable "The Final Chapter". Énorme !
Note donnée au disque :       
enslaver_666 › mercredi 31 janvier 2007 - 04:34  message privé !
Sans vouloir faire un mauvais jeu de mots, je trouve que ce "Catch 22" est probalement l'album le plus "catchy" de la discographie d'Hypocrisy, avec peut-être aussi "The Arrival". Avec l'album éponyme, paru après la reformation, Tägtgren avait déjà démontré qu'il voulait donner beaucoup plus de place aux mélodies qui accrochent à coup sûr. Ici, c'est l'accomplissement même de cette volonté. "Destroyed", "On the edge of madness", "Turn the page" (LA bombe de l'album !)et j'en passe, sont toutes des tueries. En faite, tout l'album est à se tirer dans les murs. L'efficacité même est au rendez-vous. Il faut ajouter à celà une production géante. J'ajouterais même que jamais Hypocrisy n'a offert un album avec un son aussi énorme. Les grattes sont lourdes, sonnent typiquement le Abyss Studio et nous jetent en pleine gueule leurs riffs qui démolissent tout. "Catch 22" est un album qui faut écouter à haut volume à tout prix. Il a été conçu pour ça c'est clair.
Note donnée au disque :       
R_ONE › mardi 26 avril 2005 - 09:42  message privé !
Putain, c'est vrai qu'elle tue cette chanson, Destroyed ... Mais le reste ... Bof Bof ...