Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMadlib › Madlib The Beat Konducta WILB AM : King of the Wigflip

Madlib › Madlib The Beat Konducta WILB AM : King of the Wigflip

24 titres - 58 :16 min

  • 01/. The New Resident - 02/. Blow The Horns On 'Em (feat. Guilty Simpson) - 03/. The Plan Pt. 1 (feat. Georgia Anne Muldrow) - 04/. Tension - 05/. Gamble On Ya Boy (feat. Defari) - 06/. The Ox (805) (feat. MED & Poke) - 07/. All Virtue - 08/. Blindfold Test #10 (He Don't Play) (feat. J-Rocc) - 09/. The Thang-Thang (feat. Prince Po) - 10/. Heat - 11/. Smoke Break - 12/. The Plan (Reprise) - 13/. Life (feat. Karriem Riggins) - 14/. Parklight - 15/. Yo Yo Affair Pt. 1 & 2 (feat. Frezna) - 16/. I Want It Back (feat. The Professionals) - 17/. Disco Dance - 18/. What It Do (feat. Liberation) - 19/. Take That Money (feat. Roc C & Oh No) - 20/. Drinks Up! (feat. Frank N Dank) - 21/. The Way That I Live (feat. Stacy Eps) - 22/. Ratrace (feat. Murs) - 23/. Go! (feat. Guilty Simpson) - 24/. Stop

line up

Otis Jackson Jr.

remarques

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
classic madlib

S’il y a un beatmaker dont l’absence est surprenante sur ce site, c’est bien Madlib. Son dernier disque en date, présentement chroniqué, fait partie de la série Beat Konducta, sorte d’équivalent accessible des labyrinthiques "Special Herbs" de MF Doom parus il y a quelques années. Des compilations pour la plupart garanties sans nom connu, où Madlib utilise vraiment sa notoriété (déjà assez miraculeuse en elle-même) pour éclairer certains de ses poulains MC, auxquels il a invariablement apporté instrus et beats. Le résultat ? Solide, mais un peu décevant au niveau des idées. Madlib a connu des heures plus inspirées, bien que la variété des sons utilisés ici soit remarquable. Sans forcément sortir des sentiers battus, Madlib livre des productions soulful garanties sans artifices inutiles, foisonnantes de mini interludes et de bribes de voix un peu éparses, mais sans jamais empiéter sur l’efficacité des morceaux (toujours très courts), parfois servis par un flow compact et surprenant (Guilty Simpson et Defari). Il se permet même des samples de guitares fuzz, un peu comme Edan, sur Life de Karriem Riggins, dans un esprit bien old school. Etonnamment, les moments les plus prenants du disque sont ceux où Madlib fricote avec les instrus lisses et les voix féminines du R&B (tout est relatif, hein), sur les friandises que sont Yo Yo Affair de Frezna et The Way That I Live de Stacy Epps. Et puis, il y a The Ox, à l’instru mystique qui sent bon le Korg immergé dans la reverb. Finalement, la seule chose qui manque à ce disque, c’est la possibilité de développer plus en profondeur ses ambiances en longueur… Comme souvent en hip-hop, la quantité étouffe la qualité, pourtant présente. Cela dit, si vous voulez mon conseil, ne vous laissez pas impressionner par le caractère un peu anecdotique de ce King of the Wiglfip, et gardez votre curiosité intacte, car Madlib est un grand monsieur avec beaucoup de tueries derrière lui et sûrement autant devant lui… J’ai déjà hâte de vous présenter ses nombreux alter-egos, autre point commun avec un MF Doom auquel je n’ai jamais pu m’empêcher de l’associer. A noter que ce disque fait aussi partie d’une autre série : Beat Generation, sur BBE Records (dédiée chaque fois à un artiste différent)… J’ai préféré ne pas le mentionner plus haut pour ne pas vous embrouiller…

note       Publiée le samedi 27 décembre 2008

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Madlib The Beat Konducta WILB AM : King of the Wigflip".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Madlib The Beat Konducta WILB AM : King of the Wigflip".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Madlib The Beat Konducta WILB AM : King of the Wigflip".

Damodafoca › lundi 5 janvier 2009 - 19:05  message privé !

Il s'épuise un peu, non, Otis? Il a sorti de bonnes choses cette année, comme ses morceaux sur le dernier Erikkka Badu ou les remix de percee P, mais ces beats conducta, j'y crois pas trop. Laissez Jay dee tranquil.