Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAArchon Satani › Of Gospels Lost and Forsaken

Archon Satani › Of Gospels Lost and Forsaken

cd1 • 7 titres • 45:52 min • lost

  • 1Heavenly Inoculation6:36
  • 2Beyond All Thee Sickness13:47
  • 3Reigned Ov Flesh12:22
  • 4Incubus10:52
  • 5Voices Of Insanity3:45
  • 6Grief...Taste Of Death3:37
  • 7Eternal Suffering This Christian World5:13

cd2 • 9 titres • 52:8 min • forsaken

  • 1Session I Untitled4:36
  • 2Session II Untitled6:01
  • 3Session III Untitled8:14
  • 4Session IV Untitled4:30
  • 5Session V Exceeding Insalubrity4:49
  • 6Session VI Untitled7:50
  • 7Session VII Untitled6:20
  • 8Session VIII Heavenly Inoculation Part II7:51
  • 9Session IX & X Untitled4:29

enregistrement

1-01 - 1-04 sortis sur "Beyond All Thee Sickness" LP (A.C., 1992) 1-05 - 1-06 sortis sur "2x6 The Dimensions Of A Coffin" LP (Cold Meat, 1991) 1-07 sortis sur "Andromeda" CD (Discordia, 1993) 2-01 - 2-04 inédits 2-05 sortis sur "Zyklon B" Cassette (LJDLP, 1994) 2-06 - 2-10 inédits

line up

Mikael Stavöstrand, Tomas Pettersson

remarques

chronique

Styles
ambient
dark ambient
indus
Styles personnels
something under the bed is drooling

Tomas Pettersson est quand même un curieux personnage qui va à l'encontre des bases de l'élévation spirituelle. Accompagné de Stavöstrand (Inanna), il accomplissait de superbes fresques percussives et glauques façon SPK (période 'Leischenshrei') ou Endura tandis qu'aujourd'hui, appuyé par sa dulcinée Rose-Marie, il glorifie sa quéquette et celle de ses auditeurs sur le bien nommé 'O N A N I' , le dernier Ordo Rosarius Equilibrio. Quoi qu'il en soit, avant de devenir porn-songwriter, il savait jeter le froid autour de lui comme en témoigne cette rétrospective fourre-tout plutôt bien assemblé d'inédits et de raretés (qui peut se vanter de posséder la compilation 'Zyklon B' de laquelle est extraite un des titres ?) qui témoignent de la puissante évocation rituelle étonnement claire par moments (le terrible 'Session II') ou plus étouffée des débuts (tout le Lost Disc, en fait), remasterisé et assemblé de façon cohérente et plutôt narrative, le tout servi dans un superbe artefact gaufré aux écritures dorées et incrustées. Moins poussif et monosémantique que d'autres pseudo-mystiques de chez Cold Meat (je ne cite pas de noms sinon Marco va m'en vouloir), noir et intense comme de l'arabica pur, à apprécier dans un fauteuil en cuir, un verre de sang de mouton à la main et un esclave sexuel aux pieds, en relisant les écrits d'Austin Osman Spare ou un bon Calvin & Hobbes.

note       Publiée le mercredi 24 décembre 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Of Gospels Lost and Forsaken".

notes

Note moyenne        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Of Gospels Lost and Forsaken".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Of Gospels Lost and Forsaken".

novy_9 › mercredi 9 avril 2014 - 13:19  message privé !

j'ai mis quelques années et plusieurs tentatives, mais dernièrement il est passé :) il est plus noise qu'ambient, ce qui n'est pas mon truc à la base.

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › mercredi 9 avril 2014 - 13:11  message privé !
avatar

Je l'ai, j'ai essayé de l'aimer, mais à chaque fois rien ne se passe...

Note donnée au disque :       
novy_9 › mercredi 9 avril 2014 - 12:23  message privé !

C'est ça le Dark Ambient ! Il en manque un dans les chroniques, "Memento Mori" le plus industriel peut être, celui qui m'a demandé de la patience pour l'apprécier.

Note donnée au disque :       
Solvant › lundi 29 décembre 2008 - 00:21  message privé !

Prenant, indélébile.

Note donnée au disque :       
Twilight › dimanche 28 décembre 2008 - 23:55  message privé !
avatar

excellente rétrospective