Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMogwai › The Hawk is Howling

Mogwai › The Hawk is Howling

  • 2008 • Matador OLE 832-2 • 1 CD

10 titres - 63:26 min

  • 1/ I'm Jim Morrison, i'm dead (6:45)
  • 2/ Batcat (5:23)
  • 3/ Daphne and the brain (5:17)
  • 4/ Local authority (4:14)
  • 5/ The Sun smells too loud (6:58)
  • 6/ Kings meadow (4:41)
  • 7/ I love you, i'm going to blow up your school (7:33)
  • 8/ Scotland's shame (8:00)
  • 9/ Thank you space expert (7:54)
  • 10/ The precipice (6:41)

enregistrement

Chem19 et Castle of Doom, Glasgow, Écosse, 2008

line up

Dominic Aitchinson (guitare), Stuart Braithwaite (guitare), Martin Bulloch (batterie), Barry Burns (basse), John Cummings (guitare)

remarques

http://www.mogwai.co.uk/

chronique

Cela fait trop longtemps maintenant que la pertinence de Mogwai et de son discours fait débat. "The Hawk is Howling" se veut un retour aux sources ? Mais de quelles sources parle-t-on ? Mogwai n'a jamais changé sa direction d'un iota. Agrémenter ses titres de chant ("Rock Action") ou de piano ("Mr.Beast") ne suffisent pas à camoufler un groupe qui n'a jamais connu qu'une seule façon de composer la musique : brancher les guitares, allumer les amplis, jouer une intro en arpège sur un tempo lent et, progressivement, faire monter la sauce jusqu'au déluge de bruit où peaux et cordes résonnent et crissent jusqu'à se rompre, avant d'entamer l'inéluctable descente. Cela a toujours été comme ça. Depuis le premier jour. Depuis "Come On Die Young". Et "The Hawk is Howling" ne déroge pas à la règle. L'avantage, c'est que Mogwai, dans son entêtement, aura réussi à diviser le monde autour de lui en deux camps : ceux qui trouvent sa musique insupportablement redondante, et ceux qui voient en elle un vecteur d'émotion forte. Le propre des artistes, c'est d'être capable de créer un univers qui les identifie sans détours. Et en dépit de toutes les critiques qu'on serait en droit de formuler à l'encontre de nos écossais, il faut bien admettre qu'on ne peut pas leur enlever cette qualité. Dans ce sens, "I Love You, I'm Going to Blow Up Your School" et "Scotland's Shame" apporteront aux fans exactement ce qu'ils attendent. Mais pour qui aura la patience d'encore accorder du temps à cette musique qui se découvre comme les ombres mouvantes d'un mur exposé au soleil, de menues variations, de subtils changements, de parcimonieux détails viennent à prouver que Mogwai, s'il est conscient de faire du surplace, tente malgré tout de présenter des perspectives différentes : le pourtant très tendu "I'm Jim Morrison, i'm dead" et son final en points de suspension ou le très Berlinesque "The Sun smells too loud". Mogwai s'épuise mais ne nous a peut-être pas encore tout dit...

note       Publiée le dimanche 21 décembre 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Hawk is Howling".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Hawk is Howling".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Hawk is Howling".

shauni81 › dimanche 14 août 2011 - 21:12  message privé !

The Hawk is Howling est bon, ne serait-ce que pour Batcat, incandescent, et The Precipice, magistral.

Pour le dernier, je ne suis pas de l'avis général (Ca me changera), je le trouve excellent et le place à la seconde place derrière Young Team pour ma part. Je trouve qu'il correspond bien à ce qu'ils sont devenus depuis leur débuts, moins noiseux, plus mélodieux. Et cet album est pour moi l'accomplissement de leur changement de cap amorcé depuis come on die young. Ca ne vaudra jamais Young Team et ses déluges soniques, mais des morceaux comme You're Lionel Richie, White Noise et Mexican Grand Prix (Que je trouve quasi-Kraftwerkien, c'est pas de ma faute, ne tapez-pas, non, pas la toupie) le tirent vraiment vers le haut. Je l'apprécie véritablement.

P.S : Si personne ne veut le chroniquer céans, je veux bien faire le bénévole :p (Tentative désespérée ...) ...

Note donnée au disque :       
Seijitsu › lundi 28 février 2011 - 18:35  message privé !

Ils s'auto-parodient sur leur dernier, du coup on se fait bien chier oui. C'est dommage car celui-ci est vraiment bon.

Note donnée au disque :       
Lord Tom › lundi 28 février 2011 - 06:51  message privé !

le dernier est globalement chiant, ça me fait penser a dillinger escape plan et d'autres, qui resteront coincés dans le milieu des années 2000 j'ai l'impression, ils doivent tous être cramés par les acouphènes

M-Atom › mercredi 31 décembre 2008 - 22:51  message privé !

"progressivement, faire monter la sauce jusqu'au déluge de bruit ...Cela a toujours été comme ça...Depuis "Come On Die Young". cherchez l'erreur...comme mon collègue je monte au rideau en lisant cette chronique!!!

prypiat › mercredi 31 décembre 2008 - 15:54  message privé !

J'ai bien aimé "I'm Jim Morisson, I'm Dead".. Mais le reste m'a semblé parfois un peu chiant...

Note donnée au disque :