Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNEdo Notarloberti › Silent prayers

Edo Notarloberti › Silent prayers

cd • 9 titres

  • 1The first was a death woman
  • 2Silent prayer
  • 3Marianna y la melancholia
  • 4Preludio on my skin
  • 5The glass man
  • 6Let it be except for love
  • 7Dark tango
  • 8Mon rêve le 31 mars
  • 9L'extravagance

enregistrement

Studio 52, Naples, Italie, janvier-décembre 2007

line up

Edo Notarloberti (violon), Valentina 'Judie' Del Giudice (chant féminin), Salvio Sammartino (chant masculin), Martina Mollo (piano), Gianpalo Nigro (violoncelle)

remarques

Les 601 premières copies sont sous forme de digipack

chronique

Quand j'ai écouté cette promo de Edo Notarloberti, j'ai été frappé par la similitude de sa musique avec celle de Ashram...Et pour cause, il en est le violoniste (ainsi que celui de Argine bien qu'il soit crédité sous le nom de Alfredo Notarloberti, ce qui m'avait empêché de faire le lien de suite) ! Accompagné ici d'une pianiste, d'un violoncelliste et d'une chanteuse, il nous délivre neuf morceaux répartis entre instrumentaux et pièces chantées. L'approche est très classique, s'appuyant sur le rythme du piano et les accompagnements de cordes mais Edo reste sobre dans son écriture et l'émotion, volontiers nocturne et mélancolique est au rendez-vous. J'avoue que sur 'Silent prayer', j'ai eu un peu de mal avec la voix de Valentina qui m'évoquait un peu trop celle de Amy Lee de Evanescence; heureusement cette mauvaise impression s'est dissipée sur le magnifique 'Preludio on my skin' (ma chanson favorite) empli de cette intensité tragique qu'on trouvait chez Mors Syphilitica et la magie opère ensuite pleinement. Pour avoir vu Argine sur scène deux fois, je sais à quel point notre musicien est doué (un équivalent italien de Matt Howden), pourtant nulle arrogance dans son jeu, 'Silent prayers' est un album de groupe et non une démonstration de talent, le ton est toujours juste, efficace et fort émotionnellement. A noter que 'The glass man' et 'Let it be except for love' sont chantés par un homme, Salvio Sammartino, ce qui amène un peu de diversité à l'ensemble, même si pour ma part, le préfère les vocaux féminins. Ce premier essai solo est donc une réussite, entre romantisme et mélancolie, avec une légère touche mystique, qui ravira les fans de Ashram, l'Orchestre Noir, Dwelling et autres formations néoclassiques issues de la scène dark. A noter que c'est également Edo qui signe la peinture de la pochette...

note       Publiée le mercredi 10 décembre 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Silent prayers".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Silent prayers".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Silent prayers".

Shelleyan aka Twilight › jeudi 11 décembre 2008 - 02:25  message privé !
avatar

@empreznor, c'est sûr que c'est beaucoup plus proche de Ashram que de Argine musicalement...

empreznor › jeudi 11 décembre 2008 - 00:33  message privé !

argl, argine ça bute j'ai decouvert récemment. Curieusement j'ai un peu peur de pas aimer ce disque...