Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKrallice › Krallice

Krallice › Krallice

6 titres - 61:43 min

  • 1/ Wretched Wisdom
  • 2/ Cnestorial
  • 3/ Molec Codices
  • 4/ Timehusk
  • 5/ Energy Chasms
  • 6/ Forgiveness In Rot

enregistrement

Recorded, Mixed and mastered by Colin Marston at Menegroth, the Thousand Caves, 2nd and 3rd month MMVIII

line up

Colin Marston (Guitare, Basse), Lev Weinstein (Batterie), Mick Barr (Guitare, Basse, Chant)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
progressif
Styles personnels
la classe

Un disque de black metal avec des membres de Orthelm, The Flying Luttenbachers, Dysrythmia, Bloody Panda, Behold The Arctopus et compagnie? Impossible de ne pas avoir l'image de geeks à barbe math-rockeux essayant de se la jouer Panda et Toundra sont sur un drakkar ; je vous le concède volontiers, sur le papier on reste dubitatif. A quoi s'attendre devant un tel line-up ? Mettons nos préjugés au placard, le projet Krallice n'a rien d'une farce boboïque. Le projet Krallice a même tellement la classe que dans le genre, ce disque est sûrement l'un des meilleurs de l'année - rien que ça ! Un travail d'orfèvre digne de tout ce qui s'est fait de mieux dans la norvège des années 90, Ved Buens Ende, Emperor, Obtained Enslavement et j'en passe. Du black metal sophistiqué, du vrai, celui qui exhale la mort et le désespoir par son travail harmonique, celui qui dégouline d'élégance malgré sa saleté ; celui qui procure à coup sûr un bon vieux souffle épique dans l'échine durant des dizaines d'écoutes tant il regorge de richesse par delà son apparente efficacité. Car oui, il y a du thrash, des blasts, de la double ; et pas qu'un peu. Les contretemps et les maths que nous sommes en droit d'attendre venant de Mick Barr et Colin Marston sont présents, mais en filigrane, noyés sous un mix organique plein de finesse et sous un groove metal extrême et headbangant omniprésent. La voix (quelque part entre celle de Varg "Fuck Of The Die" Vikernes et quelque chose de plus typiquement emoviolence) est époumonée avec classe et parcimonie, pendant que les cordes luttent et s'entremêlent pour former des motifs complexes invariablement beaux et jamais répétitifs de manière tellement fluide et folle que malgré son absence totale d'artifices (de type voix claires ou synthés, un peu de passages "shoegaze" se trouvant par ci par là), Krallice sonne comme une tempête psychédélique et lyrique qui fera voyager à coup sûr vers des sphères bien assez hautes le bienheureux qui dépassera ses préjugés anti-geek et plongera tête première dans cette heure on ne peut plus jouissive de metal noir et unique en son genre, touché par la grâce et subtilement progressif, comme rarement les Etats-Unis n'en ont produit - Ludicra? Lurker Of Chalice? Krallice est indéniablement du même acabit. Petit bijou ; la vie est courte, je pense que cet album mérite bel et bien sa note quasi-maximale doublée de toute votre attention. 5,99/6

note       Publiée le samedi 29 novembre 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Krallice".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Krallice".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Krallice".

The Gloth › mardi 19 janvier 2010 - 11:42 Envoyez un message privé àThe Gloth

Tiens, je viens de constater qu'à part un album d'Orthrelm, aucun des autres projets de Mick Barr n'est chroniqué sur Guts. Dommage, surtout pour le sublime album "ANNWN" d'Ocrilim !

Note donnée au disque :       
empreznor › mardi 10 novembre 2009 - 14:49 Envoyez un message privé àempreznor

miam

Powaviolenza › mardi 10 novembre 2009 - 14:43 Envoyez un message privé àPowaviolenza
avatar

c'est officiel : le nouveau est encore meilleur, je pensais pas que c'était possible, claque, claque, claque !

Note donnée au disque :       
Nokturnus › jeudi 3 septembre 2009 - 13:40 Envoyez un message privé àNokturnus
avatar

Nouveau Krallice le 10 Novembre, un titre en écoute là : http://stereogum.com/archives/mp3/new-krallice-dimensional-bleedthrough-stereogum-premiere_087581.html

Note donnée au disque :       
Reflebe › vendredi 3 avril 2009 - 09:12 Envoyez un message privé àReflebe

Totalement hypnotique et insidieusement violent! En espérant que la suite soit encore meilleur! Les riffs thrash du 4e morceau me font plus penser au vieux Metallica qu'à Slayer.