Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThrobbing Gristle › Mission of Dead Souls

Throbbing Gristle › Mission of Dead Souls

cd | 12 titres

  • 1 Dead Souls [5:04]
  • 2 Guts On The Floor [6:04]
  • 3 Circle Of Animals [5:26]
  • 4 Looking For The OTO [5:05]
  • 5 Vision And Voice [7:11]
  • 6 Funeral Rites [5:20]
  • 7 Spirits Flying [8:16]
  • 8 Persuasion U.S.A. [7:26]
  • 9 The Process [0:39]
  • 10 Discipline (Reprise) [3:01]
  • 11 Distant Dreams (Part Two) [5:30]
  • 12 Something Came Over Me [3:43]

enregistrement

Enregistré en live au Kezar Pavillion, Golden Gate Park, San Francisco le 29 mai 1981. Remasterisé par Chris Carter en 1991.

remarques

Réédité en LP chez Mute Records puis en CD + bonus (piste 11 et 12 sortis à l'origine en singles)

chronique

Styles
indus

Il y aura toujours quelque chose d'antinomique à enregistrer un live, si ce n'est pour tenter de capturer une ambiance, une époque ou un 'son' particulier. Et quand il s'agit de formations qui fricottent souvent avec l'improvisation, le document s'avère d'autant plus paradoxal - et d'autant plus intéressant. Dernier concert pour Throbbing Gristle donc (avant leur reformation, vingt-cinq ans plus tard avec le fiasco RE-TG puis le vrai retour en 2007), qui s'est déroulé à San Francisco le 29 mai 1981 à un tournant décisif, c'est à dire au moment où la subversion initiale commençait à se changer en reconnaissance puis en fan-club, chose que redoutait le Genesis P-Orridge de l'époque, encore très engagé et extrémiste dans son attitude et envers la 'mission' qu'il s'était fixé avec sa formation. TG live donc au son remasterisé car partant de pas grand chose (une cassette), avec son lot d'improvisations parsemés de quelques structures identifiables, tels ces Persuasion ou Discipline évidemment noyés dans un flot de vrombissements et d'incantations vocales abstraits, grondants et atonaux - la machine créée sept ans auparavant est toujours au rendez-vous et comme à chaque bon live on se répète la même chose - j'aurai aimé y être... ou pas. Parce que qu'au regard de tout ce qui concerne cette époque et cette musique en particulier, il y aura toujours cette appréhension vis à vis du contenu, passablement brumeux, intense et nauséeux ; il ne s'agit après tout que d'une succession de hurlements, de rythmiques abrutissantes et de barrages bruitistes - l'expérience vécue est d'ailleurs joliment retranscrite dans le livret par John Savage... A noter que comme toutes les rééditions CD Mute y a rajouté un single, et comme à chaque fois un brin déplacé puisque bien gentillet et mélodique - pour l'expérience on s'arrêtera donc à la piste 10, en ayant pris soin de mettre le volume à fond dès le début. A ce stade, ce document est une quasi-mystification absurde de la machine, de la crasse et du béton - on aime jusqu'à un certain point et l'on s'étouffe à trop patauger dans la poussière de ce son inégalé, à la fois urgent et sans émotion. Throbbing Gristle : The mission is terminated.

note       Publiée le vendredi 21 novembre 2008

partagez 'Mission of Dead Souls' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Mission of Dead Souls"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Mission of Dead Souls".

ajoutez une note sur : "Mission of Dead Souls"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Mission of Dead Souls".

ajoutez un commentaire sur : "Mission of Dead Souls"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Mission of Dead Souls".

Solvant › mercredi 26 novembre 2008 - 23:45  message privé !

Je reste très mitigé sur ce live. Pas excitant, pas vraiment intéressant ...en fait -ce qui est malheureux pour TG qui, pour moi symbolise ces deux notions. Sur ce, je vais réécouter PTV live ov Tokyo & thee city ov New York -mille fois mieux.

Note donnée au disque :       
taliesin › mardi 25 novembre 2008 - 12:04  message privé !

Raaah oui c'est vrai que ce titre est excellentissime - niveau paroles aussi !

Note donnée au disque :       
Botherhood › lundi 24 novembre 2008 - 22:41  message privé !

Comment cela s'arrêter à la piste 10 ?!? Vous oubliez "Something Came Over Me", l'un des morceaux les plus paranoïaques de Throbbing Gristle et sa superbe instrumentalisation, et ses paroles laissant sous-entendre la découverte de la masturbation !

Note donnée au disque :       
le_grisha › samedi 22 novembre 2008 - 00:40  message privé !

Dommage que les 10 minutes de Discipline soient zappés (la version sur le CD correspond a un simili-rappel de quelques minutes sans grand intérêt). Bref, je le ressort de temps en temps même si c'est loin d'être le live le plus interessant du groupe (a part en vidéo ou leur prestation est carrément énorme). A noter que l'enregistrement binaural (une technique d'enregistrement simili-3D à l'aide d'un mannequin en mousse utilisé sur ce disque) est parfois insupportable, on a carrément aux l'impression d'être aux toilettes la tête dans la cuvette.

Note donnée au disque :       
Twilight › vendredi 21 novembre 2008 - 23:41  message privé !
avatar

Moi, je l'apprécie ce live, et oui...j'aurais aimé y être...parce que c'était le dernier concert, parce que Throbbing gristle était au sommet de son art, parce qu'ils ont eu la bonne idée de s'arr^ter avant qu'il ne soit trop tard...

Note donnée au disque :