Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMental Destruction › When Madness Strikes

Mental Destruction › When Madness Strikes

cd • 12 titres

  • 1Without Form (Edited Version)1:32
  • 2Wolfram 184:07
  • 3When Time Is Over (No Time Will Be)2:26
  • 4Krossa3:31
  • 5Midnatt4:04
  • 6The Walls Of Madness (Part I-VII)8:11
  • 7Illusion4:44
  • 8The Lord Reigns3:22
  • 9Above The Falling4:06
  • 10Beyond Consciousness3:12
  • 11Man Of Prey4:03
  • 12Wound2:50

line up

David Durling, Jonas Blåberg, Samuel Durling

remarques

Première édition en autoproduction K7, 1990. Réédité chez Sound Source (sous-label de Cold Meat Industry) puis en CD chez CMI/Functional Organisation.

chronique

Styles
indus
noise
power electronics
Styles personnels
indus rituel assomant

J'ai été chef scout, il fut un temps. Je dirigeais une unité de filles âgées de 8 à 11 ans, pour être précis. Tu peux te moquer, Eugène, n'empêche que jamais je ne suis autant allé à la messe que durant cette période. A posteriori, je me dis que ce n'est pas plus mal que je prenne connaissance de Mental Destruction une fois mon foulard rendu ; sinon je n'aurai pu m'empêcher de proposer un temps spirituel sur "Jésus préfère-t-il Hugues Aufray ou les frères Durling ?" tout en proposant une messe solennelle sur fond de When Madness Strikes. Parce que putain, les black-metalleux auront beau faire les marioles en inversant toutes les croix et en cramant toutes les bicoques ; Jésus les nique tous et la violence du premier essai de nos prosélytes suédois est là pour en témoigner. Parfois, ça gronde, parfois, ça explose (les hurlements de vierge effarouchée sur 'Wolfram 18') parfois ça noise mais surtout ça cogne et ça tape de façon parfaitement obsessionnelle et compulsive de la première à la dernière seconde du disque. Véritable squelette du 'son' MD, les percussions lo-fi et abrutissantes qui remplissent leur contrat - nous faire perdre la raison. Au milieu de ces rituels et ces barrages de bruit blanc, on pourrait aussi évoquer les paroles, soit de dévotion absolue au Christ soit tapant directement dans la bible, récités avec la saturation typique du power-electronics à l'ancienne. Puissant, dévôt, tabassant - les clous de Jésus s'enfoncent direct dans tes tempes, sans crème adoucissante. Mais tu le sais aussi bien que moi, Eugène : ils ont remis ça.

note       Publiée le mardi 18 novembre 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "When Madness Strikes".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "When Madness Strikes".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "When Madness Strikes".

Dead26 › samedi 22 octobre 2011 - 19:20  message privé !

Acheté il y a quelque temps de ça sur Discogs. Un putain d'album de fou qui m'a pas laissé de marbre et qui va rester longtemps dans ma platine! -> Krossa (edited swedish version) ouah !

http://youtu.be/xC4cFSeHeyw

Note donnée au disque :       
Alliage › dimanche 5 avril 2009 - 20:08  message privé !

"Jésus les nique tous" Jouissif