Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPHermeto Pascoal › Hermeto

Hermeto Pascoal › Hermeto

11 titres - 57:37 min

  • 1/ Coalhada (2:59)
  • 2/ Hermeto (4:21)
  • 3/ Guizos (6:19)
  • 4/ Flor de amor (5:49)
  • 5/ Alicate (3:58)
  • 6/ Velorio (8:37)
  • 7/ As marianas (4:33)
  • 8/ Fabiola (3:50)
  • 9/ Vou pra Rio Claro (5:53)
  • 10/ Minha familia (6:25)
  • 11/ Suddenly (4:53)

enregistrement

A & R Recording Studio, États-Unis, 1971

line up

Don Butterfield (tuba), Ron Carter (contrebasse), Jerry Dodgion (instruments à vent), Joe Farrell (instruments à vent), Jack Jeffers (trombone), Thad Jones (trompette), Hubert Laws (flûte), Airto Moreira (percussions, batterie), Joe Newman (trompette), Hermeto Pascoal (clavier électrique, flûte), Jerome Richardson (instruments à vent), Ernie Royal (trompette), Arthur Clarke (instruments à vents), Maurice Smith (instruments à vents), Harold Jones (instruments à vents), Leon Cohen (instruments à vents), Garnet Brown (trombone), Wayne Andre (trombone), Richard Hixson (trombone), Gene Young (trompette), Melvin Davis (trompette), Flora Purim (chant)

remarques

http://www.hermetopascoal.com.br/

chronique

Styles
jazz
world music
Styles personnels
orchestral

Son premier disque, Hermeto s'en va l'enregistrer aux États-Unis. Mais qui aujourd'hui est encore là pour nous rappeler l'immense talent de ce compositeur/multi-instrumentiste brésilien auquel rien ne résiste ? Des figures emblématiques comme Frank Zappa ou Miles Davis (avec qui Hermeto collabora) saluèrent de leur vivant l'exceptionnelle créativité de l'artiste, c'est dire ! Début 1970, son ami percussioniste Airto Moreira enregistre pour Weather Report. C'est lui qui convainct Hermeto Pascoal de le suivre au pays où tous les rêves se réalisent. Il y croquera la grande pomme. À pleines dents. Participant à divers enregistrements, Pascoal en profite aussi pour mettre en boîte dans un temps record un premier essai classieux en diable, avec grande orchestration, et une liste prestigieuse de pointures de la scène jazz (Joe Farrell, Thad Jones, Ron Carter, Hubert Laws, Jerome Richardson...) pressés de prendre part à l'aventure. En guise d'entrée en matière, "Coalhada" ressemble plus à une déclinaison aux saveurs brésiliennes du Buddy Rich Big Band. L'ensemble chatoyant des cuivres et le rythme enjoué tout le long n'y sont pas étrangers. Du reste, ce sont les dénominateurs communs qui rendent le plus fidèlement justice à l'atmosphère qui se dégage de ce premier disque. Le sorcier Pascoal montre d'emblée qu'il est plus qu'un compositeur doué, plus qu'un musicien patenté. Il est avant tout un visionnaire. En quelques titres, il jète les bases de l'évolution exponentielle que connaîtra le jazz au cours de la prochaine décennie. Délicat ("Flor de Amor", "As Marianas" et "Fabiola" qui misent tout sur le potentiel émotionnel qui se dégage du grand orchestre) mais aussi malicieux (le tempéré "Alicate" qui part en sucette en bout de course), Pascoal peut faire preuve également d'un esprit d'expérimentateur chevronné, comme exemplifié sur "Velorio" qui mélange avec égal bonheur ambiance moite, collage studio, gigue enlevée et ensemble de cordes schizophrène ; un univers à lui tout seul ! À ce stade, nous ne sommes plus très loin de la musique contemporaine. "Hermeto" est un album à multiple facette. À l'image de son créateur. (Notez que les trois derniers titres de l'album ne sont pas issus de la même session et possèdent un côté jazz samba à la Stan Getz plus marqué).

note       Publiée le dimanche 2 novembre 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Hermeto".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hermeto".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hermeto".

NevrOp4th › vendredi 15 novembre 2013 - 19:48  message privé !

Ce mec est un génie. Totalement inclassable.

Coltranophile › vendredi 7 novembre 2008 - 12:58  message privé !

Il y avait eu une série de réeditions de Pascoal récemment. Je ne me rappelle plus si c'était sur un label japonais mais c'est bien possible. En tout cas, va chercher bonheur sur dustygroove.com, ils sont généralement bien achalandé en musique brésilienne.

aur › mardi 4 novembre 2008 - 12:49  message privé !

J'aimerai acquérir cet introuvable album, mais a-t-il été réédité en CD ?