Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTangerine Dream › Tangram 2008

Tangerine Dream › Tangram 2008

7 titres - 40:19 min

  • Set I (18:51)
  • 1 Episode 1 Wisdom and Tragedy (7:44)
  • 2 Episode 2 Dragon In The House (4:21)
  • 3 Episode 3 Wu Wei (4:43)
  • 4 Episode 4 Leaving The Masters For Good (2:03)
  • Set II (20:32)
  • 5 Episode 5 Point Of No Return (10:53)
  • 6 Episode 6 Dream Puzzle (5:02)
  • 7 Episode 7 Terra Coda (4:35)

enregistrement

Originalement composé en 1980 par Edgar Froese, Johannes Schmoelling et Christopher Franke. Réenregistré et joué par Edgar Froese au studios Eastgate à Vienne en 2008

line up

Edgar Froese (synthés, claviers, guitares et FX)

chronique

Une vague éthérée, finement ‘’tangerinizée’ ’, ouvre l’intro de ce nouveau remixage du vieux renard ‘’argentier’’,sur une autre œuvre originale de Tangerine Dream. Je me demandais si je devrais en parler? Parler (ou écrire) à propos de ses nouvelles rééditions de Tangram et Hyperborea? Alors que les 2 000 copies de collectionneurs sont écoulées et qu’Eastgate s’apprête à inonder de nouveau le marché par une autre impression le 29 Octobre 2009? Surtout qu’une autre édition de Force Majeure est aussi à paraître! Bof, vous voyez bien que le Phae doit en parler…. Mais le Phae a eu tout le temps d’écouter cette réédition. La maladie aidant, il a eu le temps d’écouter, de changer d’idée et de finalement apprécier Tangram 2008. Remarquer qu’il n’y a rien à écrire à sa mère, mais il y a juste assez pour dire que c’est mignon. Mignon comme un nouveau-né joufflu qui ne gagnera aucun concours de beauté. L’intro de la flûte mellotronnée circulaire qui ondule en pleine noirceur fait toujours son effet, surtout qu’ici le débit en est légèrement haussé par de fines percussions tablas et une onde mellotronnée plus ouatée. Par contre un tel débit annihile la subtilité du crescendo de la 1ière mouture. Car Tangram 2008 est plus que de la vulgaire ‘’tangérinisation’’. Edgar y ajoute de l’instrumentation. Il meuble une harmonie silencieuse que l’on découvre en réécoutant en simultané les deux œuvres avec une délicate orientation technoïde. Pas que ça défonce les murs, mais le rythme est plus constant avec une ribambelle de strates synthétisées qui éteint la subtilité silencieuse de la version 1980. Divisé en 7 parties, Tangram 2008 est revu et corrigé avec un soin assez particulier; percussions claquantes, froides et plus animées. Un synthé plus mordant et des orchestrations plus ciselés rehaussent la valeur sonore de l’original sans pour autant le supplanter. De subtiles modifications qui nous font redécouvrir une œuvre que l’on constate fragile et dénudée pour son époque. Et, malgré toute ces modifications, Edgar respecte la progression mélodieuse de l’œuvre originale, n’y apportant que de l’eau, des effets sonores bien placés et de belles strates Froeséennes qui meublaient la placidité de Tangram 2008. Mais était-ce une nécessité? Je sais, certains vont laisser planer que j’ai la complaisance facile puisque j’encense à coups d’oreilles les rééditions de Schulze sur SPV. Vrai! Mais ces rééditions apportent des nouveautés aux fans. Des pièces inédites d’une époque analogue et de belles pochettes avec livrets, explications de l’artiste sur son œuvre et photos à un prix très abordable. Choses qu’Edgar, ou Eastgate, ne font pas, si ce n’est qu’un bref sommaire. D’où ce fâcheux sentiment qu’Edgar semble plus intéressé par l’argent que par la restauration de son œuvre sur Virgin…. Certains vont aimer, d’autres pas. Mais honnêtement Edgar a fait un beau boulot de restauration.

note       Publiée le lundi 27 octobre 2008

partagez 'Tangram 2008' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Tangram 2008"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Tangram 2008".

ajoutez une note sur : "Tangram 2008"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Tangram 2008".

ajoutez un commentaire sur : "Tangram 2008"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Tangram 2008".

geddylee5150 › dimanche 15 novembre 2009 - 16:33  message privé !

Bonjour gkar02300,

Il semble Johannes a aidé au projet, car son nom apparaît dans le livret du CD Tangram 2008 de cette façon "Thanks to Johanness Schmoelling for his kind support". Qu'est-ce que cela veut dire ? Je ne sais pas.... Ah oui, désolé, il n'y a pas de livret en vrai dire. C'est une feuille pliée en 2. Je dois vous le dire, car quand j'ai vu le disque en vente, il me semble qu'il était écrit qu'il y avait des "notes détaillées sur l'enregistrement original". Que ne fut pas ma déception quand j'ai vu qu'il n'y avait que 3 petits paragraphes écrit en police de caractère no 4 de traitement de texte. Pour terminer, excusez-moi, mais sommes-nous vraiment si débiles que cela ? Pourquoi cherchons-nous encore la magie dans ce groupe. Sommes-nous si nostalgiques que ça ? Soyons honnête... TD est mort. Nous cherchons vainement les émotions fortes que nous ressentions lors de l'écoutes de albums classiques et nous espérons à chaque nouvelle parution que la magie reviendra. C'est beau à voir, tant d'espérance..... Désolé, je m'éloigne du sujet...

gkar02300 › samedi 14 novembre 2009 - 17:16  message privé !

Je me demande après un tel CD si Chris et Johannes ont encore un droit de regard sur ces oeuvres car leur silence me stupéfait devant un tel massacre de l'oeuvre original.

geddylee5150 › samedi 10 octobre 2009 - 18:51  message privé !

En fait, j'aimerais ajouter un commentaire suite à ma critique d'il y a presque 1 an. En fait, j'ai relu les notes du livret de Tangram 2008 et il est écrit que la recherche dans les archives sonores de TD a été difficile et que TD a même demandé d'avoir une guitare synth de la compagnie Roland pour recréer l'ambiance originale. Et là, je pogne les nerfs.... On me prend pour un épais ou quoi ? On le sait trop bien. L'album original joue en arrière plan et Edgar a ajouter des nouveaux sons (qui ne datent pas de 1980). C'est tout. Essai-t-il de nous faire croire qu'il a tout recréé de toute pièce ? Voyons-donc. Ça serait inutile, car c'est pareil comme la version 1980. Ce sont les mêmes sons, les mêmes rythmes découpés au couteau comme la version 1980. Je n'ai pas une oreille de musicien, mais c'est bel et bien le CD original qui joue en arrière plan. C'est la "technique" de Froese. En fait, pour faire une vraie nouvelle version, il aurait fallu qu'il fasse ce qui est écrit dans le livret et reconstruire de toute pièce et là, j'aurais pu dire que c'est du bon travail. Cela dit, ma critique originale reflète ma pensée : Tangram 2008 est un bon album.

Phaedream › dimanche 16 novembre 2008 - 15:56  message privé !
avatar

Quel impair et 1 000 mercis: C'est bel et bien 1980... Tangentizer est le bon terme. Je vais tenter de me le mémoriser. Merci à ceux qui me lisent, c'est apprécier

geddylee5150 › vendredi 7 novembre 2008 - 04:16  message privé !

Je trouve Tangram 2008 nettement mieux réussi que Hyperborea 2008. Bien que sur le coup, on peut penser qu'avec Tangram 2008, M. Frose n'a qu'ajouté des rythmes alors que sur Hyperborea 2008, il semble avoir "recomposer" les pièces, Tangram 2008 est une réussite. Rien de nouveau sur le soleil cependant. J'ai bien aimé le Point of No Return ou il a ajouté un petit qq chose d'intéressant. Mais ma profonde impression est qu'on ne peut pas crier au génie ici, car au bout du compte, le matériel de cet album est tellement bon que même si on change les arrangements, ça sera toujours bon. Tangram 1980 reste encore une fois au sommet. D'un autre côté, j'ai eu de la difficulté à reconnaître Froese dans cette version. On dirait que ce n'est pas lui qui l'a fait (contrairement à Hyperborea 2008). Schmoelling est crédité comme consultant. Est-ce cela la différence ?