Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSThe Speed Freak › Swallow This ! Remixed and Mutilated

The Speed Freak › Swallow This ! Remixed and Mutilated

13 titres - 77 min

  • 1/ Chosen Few-The Name Of The DJ (The Speed Freak's Noiserave Mix) (6:48)
  • 2/ Masters Of Noise featuring Atroa-The Germerican Show (The Speed Freak's Tour-De-Force Mix) (7:10)
  • 3/ DJ Sharpnel-That Japanese Track (The Speed Freak's Noiserave Mix) (6:14)
  • 4/ The Speed Freak-DJ-Re-Fuck 2006 (5:53)
  • 5/ Stormtrooper-Todesvögel (The Speed Freak's Cycore Mix) (5:41)
  • 6/ Hellfish-Professional Psycho (The Speed Freak's The Wrath Of The Psychopath Mix) (5:58)
  • 7/ Al Core-Distorted Layer (The Speed Freak's Cycore Mix) (5:13)
  • 8/ The Speed Freak-Devastator (The Speed Freak's Aftermath (Shortened) Mix) (8:58)
  • 9/ Radium-Art Is Nasal (The Speed Freak's Cycore Mix) (6:00)
  • 10/ The Speed Freak & @utofader-Angst Im Dunkeln (Shortened Vinyl-Version) (4:47)
  • 11/ The Speed Freak-Puppetmaster (Dubeditsomething) (5:11)
  • 12/ The Speed Freak-Weapons Of Mass-Confusion (Complete Version) (5:44)
  • 13/ Radium-Disconnect Me (Biochip C. Remix) (4:30)

line up

Martin Damm (remixes)

remarques

chronique

Styles
techno
techno hardcore
Styles personnels
pouet-pouet hardcore

Le cheesomètre est un appareil dont le fonctionnement est semblable au compteur Geiger ; mais au lieu de donner l’indice de radioactivité – "It’s in the air for you and me" - d’un lieu, il donne le degré effectif de cheesyness contenu dans un disque de techno hardcore, en se basant sur la pochette, les participants, le label et en donnant une idée du contenu sur un cadran gradué de "Thunderdome" à "Frenchcore". Fiable à 99%, il m’a pourtant bien trompé ce jour où j’ai dépensé mes 2,10 euro sur ce CD de remixes en se basant sur des noms plutôts alléchants (Radium (la moitié de Micropoint), Hellfish, Stormtrooper) et un label plutôt calé (on y retrouve entre autres les fameux mixes de Kabal) pour n’avoir au final qu’une infâme pâte sonore dont le niveau de fromagerie dépasse celle de la publicité des produits laitiers – des sensations pures - avec la vache géante en 3D qui allaite des petits squelettes. Ca intègre parfois même des éléments trance, ça mélodique à gogo, ça sautille comme du happy hardcore, pouet-pouet keep up motherfucka, c’est du hardcore pour Pierre Matthieu ou pour les métis mi-homme mi-pompier qui transforment les ailes de leur 205 en flight case rackables. Bref, c’est un disque fermenté et, à l’instar d’une cancoillotte oubliée au fond du frigo, j’éviterais de m’étaler de trop pour prévenir le barbouillage intestinal.

note       Publiée le mardi 7 octobre 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Swallow This ! Remixed and Mutilated".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Swallow This ! Remixed and Mutilated".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Swallow This ! Remixed and Mutilated".

lolokth › samedi 25 septembre 2010 - 01:42  message privé !

Radium en dehors de Micro"fucking"point je trouve ça assommant et vain la plupart du temps

ericbaisons › vendredi 24 septembre 2010 - 22:44  message privé !

Pourtant Hellfish et Stormtrooper c'est plutot bon signe ouais, sans parler de Radium dont la reput n'est plus à faire. J'écoute la compil The core ces derniers temps, du Hellfish, Detest, Earfist,I-Gor, Moleculez, Stormtruuper,... et ça deboite maxi

ericbaisons › jeudi 23 septembre 2010 - 16:25  message privé !

Je pense qu'il est cruel le wotz, le pouet pouet ça fait partie de la fete, c'est comme reprocher à la vodka de te donner mal à la tête

bloodyhours › jeudi 23 septembre 2010 - 15:32  message privé !

En tout cas "Stormtrooper-Todesvögel (The Speed Freak's Cycore Mix)" est une tuerie !

TWB › samedi 12 septembre 2009 - 20:25  message privé !

J'ai pas écouté le skeuds, je m'en remet à la chro de Wotzenknecht mais c'est dommage, The Speed Freak a sorti quelques morceaux assez bien, pour peu qu'on aime la hardtech...