Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSshe Retina Stimulants › Margini sonori II

Sshe Retina Stimulants › Margini sonori II

cd | 1 titre

  • 1 Margini sonori II

enregistrement

Enregistré live, le 4 mars 2008, Milan, Italie.

line up

P.NG5361.B (manipulations sonores, instruments)

remarques

Il s'agit de l'édition limitée avec pochette spéciale ornée en fer. Les deux éditions contiennent un sachet de limaille de fer.

chronique

Pour sa seconde signature, le jeune label Show Me Your Wounds a fait fort puisqu'il nous propose rien de moins qu'une création de l'Italien P.NG5361.B (Sigillum S) avec son projet Sshe retina stimulants. 'Margini sonori II' se présente comme une plage qui va se métamorphoser, se modifier, évoluer durant près de vingt-trois minutes. A priori, les débuts sonnent chaotiques: quelques froissements, des crissements plus violents puis une forme de ligne continue se crée menée par une fréquence aiguë linéaire et une sorte de lourd battement tellurique en arrière-plan. Le musicien flirte avec le bruitisme mais sans jamais tomber dans la saturation, ni l'agressivité, les sons restent identifiables, les composants du mélange se mettent en place et c'est insidieusement que l'auditeur remarque une forme de picotement intérieur entre le malaise et le bien-être. Comme pour renforcer cette impression, les manipulations de fréquences s'apaisent passée la sixième minute et une petite mélodie apaisante à peine perceptible se met en place...Répit de courte durée car surgissent à nouveau des lignes distordues, des sons saturés qui semblent aller et venir à leur guise sans cohérence, avant un nouvel apaisement à la neuvième minute. Pas pour longtemps, des tremblements de sons s'installent à nouveau (on croirait presque des rires) mais, et c'est une constante dans cette pièce, jamais très longtemps. On a l'impression que P.NG5361.B assemble les pièces de différents puzzle ensemble. Ne le cachons pas, cette impression aurait de quoi rebuter, pourtant l'auditeur curieux qui acceptera de jouer le jeu sentira confusément que à l'instar de certaines narrations de David Lynch, il y a un sens à tout ça. Vraiment ? La musique laissera croire l'inverse vu que plus on avance plus on a l'impression d'entendre une partie de jeu vidéo dont les sons auraient été saturés, manipulés, et enrichis de collages provenant d'autres sources. Rien n'est pourtant linéaire, le calme succède aux pics de saturation qui eux-mêmes s'apaisent. Soudain, plus rien. C'est déjà fini et on n'a pas vu le temps passer. Etrange. C'est un soulagement, pourtant je n'ai pas eu l'impression d'être agressé. Mes sens ont été malmenés et je ne souffre pas. Cette musique m'a comme bercé et à aucun moment, je n'ai ressenti de bien-être. Ai-je trouvé des réponses ? Pas l'ombre d'une. Me suis-je questionné ? Encore moins. Pourtant, ce morceau a évoqué quelque chose, je sens confusément que ces bribes à priori disparates ont été assemblées de manière cohérentes. Déstabilisant, dérangeant, envoûtant...une expérience intense.

note       Publiée le lundi 6 octobre 2008

partagez 'Margini sonori II' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Margini sonori II"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Margini sonori II".

ajoutez une note sur : "Margini sonori II"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Margini sonori II".

ajoutez un commentaire sur : "Margini sonori II"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Margini sonori II".

Twilight › lundi 6 octobre 2008 - 15:30  message privé !
avatar

oulàà, merci de m'avoir signalé la faute, plus elles sont énormes moins on les voit. Rectifié ;0)

born to gulo › lundi 6 octobre 2008 - 15:24  message privé !

je connais pas Siglium S, mais dans un groupe nommé Sigillum S, y a un keum du nom de Paolo Bandera ...