Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMudhoney › The Lucky Ones

Mudhoney › The Lucky Ones

  • 2008 • Sub Pop SPCD 765 • 1 CD digipack

cd • 11 titres • 36:16 min

  • 1I'm now
  • 2Inside out over you
  • 3The lucky ones
  • 4Next time
  • 5And the shimmering light
  • 6The open mind
  • 7What's this thing ?
  • 8Running out
  • 9Tales of terror
  • 10We are rising
  • 11New meaning

enregistrement

Studio Litho, Seattle, États-Unis, 6-10 septembre 2007

line up

Mark Arm (chant), Dan Peters (batterie), Steve Turner (guitare), Guy Maddison (basse)

remarques

http://www.ocf.berkeley.edu/~ptn/mudhoney/

chronique

Styles
rock alternatif
grunge
Styles personnels
grunge millésimé

Mudhoney est un des rares groupes à n’avoir jamais pu émerger lors de la déferlante grunge du début des années quatre-vingt dix. Contrairement à Pearl Jam qui, peu à peu, s’est transformé en véritable institution, indétrônable mais fatigué, à l’opposé de Soundgarden ou Alice in Chains qui n’ont eu d’autres choix que d’imploser sous l’effet du succès (voire de littéralement s’exploser en ce qui concerne le cerveau de Nirvana) le groupe de Mark Arm et Steve Turner est resté pendant toutes ces années l’éternel relégué en seconde zone, acteurs de l'ombre qui travaillent sans relâche et sans jamais faire de vagues. Vingt années se sont écoulées depuis leur tout premier disque. C’était hier. C’était il y a une éternité. L’écoute de "The Lucky Ones", leur nouvel effort, ramène ce délai à seulement quelques semaines. Cette grosse demi heure de rock qui tâche, rageur et désabusé, impose le respect car ce qu’il nous offre avant tout c’est de redécouvrir tout simplement un groupe qui n’a jamais renoncé à ses idéaux. En onze titres expéditifs et bien ramassés, Mudhoney remet les pendules à l’heure et nous rappelle que ceux qui la ramènent le moins ont peut-être des choses bien plus pertinentes à raconter. "The Lucky Ones" a suffisamment de bagout qu'il pourrait être pris comme une missive pleine d'ironie. Un majeur tendu aux coups foireux du destin, une revanche pleine d'allure sur les dinosaures enfin terrassés. Cela paraît incroyable à lire, encore plus à l’écrire, mais il y a dans ce disque de Mudhoney plus d’énergie et de tripes que dans la discographie complète de tous les artistes précités. C'est dire.

note       Publiée le dimanche 14 septembre 2008

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The Lucky Ones" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The Lucky Ones".

notes

Note moyenne        5 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "The Lucky Ones".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The Lucky Ones".

NevrOp4th › mardi 19 octobre 2010 - 10:46 Envoyez un message privé àNevrOp4th

Green River , un album et puis s'en vont...

Note donnée au disque :       
Dun23 › lundi 18 octobre 2010 - 15:57 Envoyez un message privé àDun23

Malfunkshun, c'était pas bien terrible. Mais Mother Love Bone, par contre....

dariev stands › lundi 18 octobre 2010 - 15:10 Envoyez un message privé àdariev stands
avatar

il n'y a pas d'oublis, il n'y a que des chroniqueurs fainéants (un surtout, en l'occurence, qui préfère faire des blinds tests avec des slinkys et des malus dedans... mais je ne dénoncerai personne, la solidarité entre chroniqueurs c'est sacré, mes petits lardons) - et sinon si Mudhoney c'est underground alors Makfunshun et Green River ils ont atteint la Chine, non ?

bubble › lundi 18 octobre 2010 - 14:32 Envoyez un message privé àbubble

yep on est d'accord ! alors pourquoi juste une chronique sur guts ? si c'est pas un oubli ca ! ;-)

NevrOp4th › samedi 16 octobre 2010 - 14:41 Envoyez un message privé àNevrOp4th

Oublié diront nous des médias ;o)) Je crois pas qu'ils ont été enterrés , ils sont juste ma foi plus "underground", mais pour ceux qui aiment vraiment le genre, Mudhoney reste une référence , çà c'est quasi certain ;)

Note donnée au disque :