Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDLars Danielsson › Libera me

Lars Danielsson › Libera me

  • 2005 • Act 9800-2 • 1 CD

12 titres - 64:37 min

  • 1/ Asta (5:38)
  • 2/ Suffering (6:39)
  • 3/ The teacher (2:49)
  • 4/ Newborn broken (5:35)
  • 5/ Libera me (7:19)
  • 6/ Shimmering (6:01)
  • 7/ Granada (6:29)
  • 8/ Both sides now (3:15)
  • 9/ Forever you (4:03)
  • 10/ Bird through the wall (2:13)
  • 11/ Cornelia (6:48)
  • 12/ Asnah (7:24)

enregistrement

Rainbow Studio, Oslo, Norvège, janvier 2003 - mai 2004

line up

Jon Christensen (batterie, percussions), Lars Danielsson (basse, violoncelle, piano, guitare), Anders Kjellberg (cymbales), Carsten Dahl (guitare), Xavier Desandre Navarre (percussions), Tobias Sjögren (piano), Jan Bang (samples), David Liebman (saxophone soprano), Nils Petter Molvær (trompette), Cæcilie Norby (chant)

remarques

http://www.larsdanielsson.com/html/frame.html

chronique

Styles
jazz

Pour les oreilles profanes, "Libera Me" a tout du disque jazz standard tel qu'on se l'imagine. Propre sur lui, sans prise de risque apparente. Pour ainsi dire, transparent. C'était pourtant se mettre en danger que de se retrouver au beau milieu d'un orchestre pour un résultat qui, au bout du compte, a plus de points communs avec une banale bande sonore pour film. Ce danger, Lars Danielsson n'a pas cherché à l'éviter, bien au contraire, osant un mélange des genres dans un contexte qui, en toutes circonstances, transpire l'introspection. Planté dans ce décor presque trop grand pour lui, le contrebassiste un peu perdu a beau posséder un toucher aussi sublime que celui de l'allemand Eberhard Weber, il fait néanmoins figure d'élément anachronique sur les pièces lyriques que sont "Libera Me" et "Granada". Épaulé par quelques grands noms parmi lesquels on citera, Jon Christensen (Jan Garbarek), David Liebman (Miles Davis) ou Nils Petter Molvær, l'album tourne autour de collaborations ponctuelles entre différentes combinaisons mais rarement le groupe au grand complet. La chanteuse Cæcilie Norby sur "Newborn Broken" y va même d'un essai easy listening. On reste dans le désuet. "Asta" et "Asnah" qui confinent cet enregistrement sont les seules exceptions. Et plus particulièrement, c'est "Asnah" qui tire son épingle du jeu, sorte d'aboutissement des tergiversations éparpillées sur tout le disque. Un climax qui n'en est pas un puisque, même si en mettant à contribution tous les musiciens et parvenant ainsi à proposer quelque chose d'un tant soit peu plus personnel, l'air glacé de la Scandinavie continue de couler imperturbablement dans les veines de ces compositions. Finalement, cette session Act ressemble à s'y méprendre à une de ces productions Ecm type, passé maître dans cette forme de new age jazz sans aspérités, idéal pour les dimanche de pluie.

note       Publiée le dimanche 7 septembre 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Libera me".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Libera me".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Libera me".