Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEx.Order › Corporate Control

Ex.Order › Corporate Control

cd • 10 titres • 45:19 min

  • 1We want no one to escape04:16
  • 2...Like yourselves05:34
  • 3Sacred violence04:26
  • 4Chamber cam03:56
  • 5Modus operandi04:49
  • 6Sweeping the town04:36
  • 7Hidden power04:15
  • 8Collective conflict03:55
  • 9Catharsis effects04:32
  • 10Skillful killing04:55

enregistrement

Enregistré par Ex.Order, Allemagne, 2006-2007.

line up

René Lehmann & Knut Enderlein (toutes manipulations)

remarques

chronique

Styles
indus
noise
power electronics
Styles personnels
power electronics

Fondé par René Lehmann en 1992 peu après les débuts de Inade et devenu un duo en 1998 (l'arrivée de Knut Enderlein achève d'en faire un alter ego de Inade), Ex.Order n'a jamais été jusqu'ici qu'un groupe de power electronics sympathique à l'occasion, inspiré parfois mais la plupart du temps assez convenu. A l'évidence il s'avère relativement ardu de se dégager de la zone d'ombre projetée par Genocide Organ et autres Grey Wolves qui en la matière ont exploité le genre comme personne. "Corporate Control" risque de changer la donne, car les Allemands ont tout simplement accouché d'une bombe incendiaire des plus mortelle. La production classe, intense et limpide octroie à cet album une qualité rare, celle de maintenir l'attention en variant les atmosphères et en équilibrant le fond nihiliste du propos et la structure typique du registre musical (samples d'actu, de films, murs noise). Se gardant de foncer tête baissée dans l'agression unilatérale et barbante au-delà d'un certain temps, Ex.Order insuffle un côté épique à son évocation apocalyptique, la preuve avec ce superbe "We Want No One to Escape" et son rythme martial écrasant, ou son terrible pendant plus agressif, "Sacred Violence". Les ambiances malsaines et vraiment dérangées dégagées par des titres comme "Sweeping the Town", "...Like Yourselves" (et son ingénieux sample tiré de "Orange Mécanique") ou "Modus Operandi" offre un terrain d'actions que le projet n'avait pas encore su exploiter à sa juste valeur. Un très grand album, synthèse d'un genre souvent mis à mal par incompétence et du talent propre au duo comme on peut déjà le constater avec Inade depuis une quinzaine d'années. Haineusement recommandé à votre pire ennemi.

note       Publiée le dimanche 10 août 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Corporate Control".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Corporate Control".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Corporate Control".

VL › mardi 10 novembre 2009 - 23:07 Envoyez un message privé àVL
avatar

bof, encore un sous-G.O....

Note donnée au disque :       
jeansairien › mercredi 20 août 2008 - 16:19 Envoyez un message privé àjeansairien
Après l'insipide "the infernal age" , la compil "war within breath" qui contenait tout de mème quelques perles ( cf knowledge and warfare ) et le trés moyen "broadcast 23" , voici sans conteste leur meilleur boulot , un très bon album de PE mème si on atteint pas là , les sommets du genre.
Note donnée au disque :       
born to gulo › dimanche 10 août 2008 - 15:44 Envoyez un message privé àborn to gulo
checké vite fait y a quelques paires d'années, à cause du cv bien entendu, pas retenu grand'chose d'autre qu'un PE effectivement élégant comme à prévoir à cause du cv ; adoncques, merci pour le album à tester avant tout