Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeathrow › Raging steel

Deathrow › Raging steel

9 titres - 42:11 min

  • 1/ The dawn
  • 2/ Raging steel
  • 3/ Scattered by the wind
  • 4/ Dragon's blood
  • 5/ The thing within
  • 6/ Pledge to die
  • 7/ Mortal dread
  • 8/ The undead cry
  • 9/ Beyond the light

enregistrement

Music-lab studio, Berlin, Mai-juin 87.

line up

Milo (basse, chant), Sven Flügge (guitare), Markus Hahn (batterie), Thomas Priebe (guitare)

remarques

chronique

Styles
metal
metal extrême
thrash metal
Styles personnels
thrash metal

"Bon sang, c'est pas vrai, il recommence avec ses groupes de thrash dont tout le monde se branle". Salut les mecs, pour ce magic come-back, je vous propose de découvrir les teutons de Deathrow. Teutons jusqu'au bout de la moustache les gars d'ailleurs, pochette hideuse, photos kitschissimes dans des cailloux, perfecto défoncés etc... Bien évidemment, les lascars nous jouent du pur thrash bien daté, bien boeuf. M'enfin si je vous en parle ici, c'est en même temps qu'ils valent un tant soit peu le coup. Deathrow avec cet album se montre pourtant dans la droite lignée de ce qui se faisait à l'époque (Destruction, Vendetta, Kreator et j'en passe). Rythmiques typiques, riffs super rapide, un peu plus technique que la moyenne à ce sujet, malheureusement contrebalancés par des solos un peu limites qui partent vraiment dans tous les sens sans grande maîtrise. Deathrow marque des points par cette dynamique constante et le fait que l'ensemble respire la spontanéité. Tout coule de source, avec ses quelques mélodies un peu heavy bien opportunes ("Dragon's blood" qui n'est pas sans évoquer Metallica), vites balayées par une rafale bien thrash ("Mortal dread", "Pledge to die"). On rajoute une prod' bien roots, qui n'est pas sans rappeler celle du "Schizophrenia" de Sepultura et on se retrouve finalement avec un album de thrash bien speed typique de l'époque. Comprenez-bien, c'est pied au plancher quasi du début à la fin, sans pour autant sonner si boeuf que ça, la faute à des riffs plus accrocheurs/mélodiques que réellement bourins. Peut-être un peu plus bas du front que la moyenne (on est plus près de Dark Angel que de Sodom là), mais suffisamment bien foutu pour qu'on en parle encore en 2008. Pas la crème de l'époque, mais ça je vous le réserve pour bientôt...

note       Publiée le mercredi 30 juillet 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Raging steel".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Raging steel".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Raging steel".

Darkstar Seven › mercredi 7 avril 2010 - 18:47 Envoyez un message privé àDarkstar Seven
avatar

Re-Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhh !! ils viennent de le ressortir en CD avec en bonus un démo.

Note donnée au disque :       
The Gloth › lundi 4 janvier 2010 - 15:54 Envoyez un message privé àThe Gloth

Je connais pas celui-là, mais le suivant "Deception Ignored" est vraiment pas mal, du thrash technique avec 15 ou 20 riffs par morceau et un bon son. Le chant est un peu limite, un peu trop tendance à partir dans les aigus, mais on s'y fait.

Darkstar Seven › vendredi 18 décembre 2009 - 19:13 Envoyez un message privé àDarkstar Seven
avatar

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhh un de mes albums cultes lorsque j'étais ados !!! moi qui voulait le chroniquer, je suis presque aussi heureux de le trouver ici !!! Il est pratiquement introuvable en CD je crois.

Note donnée au disque :       
heavydevy › jeudi 31 juillet 2008 - 12:07 Envoyez un message privé àheavydevy
Arf oui je voulais dire dark angel.Le "ultra violence" de Death angel ca c'est du tout bon d'ailleurs ! Des putains de bons riffs,y a juste la voix qui est perfectible,correcte mais sans plus.
Potters field › jeudi 31 juillet 2008 - 11:59 Envoyez un message privé àPotters field
ah oui, pas pareil du tout. je prefere d'ailleurs le premier